AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Sam 22 Sep 2012 - 10:44

Du sport ! Ils voulaient lui faire faire du sport ! C'était amusant, au fond, de voir l'administration aussi naïve. Est-ce qu'ils croyaient tous, dans leurs bureaux, que tous les élèves allaient accepter leurs règles idiotes ? Non pas que la jeune Yuna soit une rebelle dans l'âme, mais le sport ... Berk ! C'est assise à l'ombre d'un bâtiment qu'elle profitait de la douceur de la journée. Il était presque midi, et elle était sensée être ... Coup d'oeil à l'emploi du temps : en basket. Comme si elle allait s'habiller d'un short ridicule, d'un tee-shirt moulant et qu'elle allait courir partout après une balle. C'était impensable. Elle rejeta d'un geste élégant ses longs cheveux roses et adossa sa tête contre le mur.

Dans un pépiement, Plum, son Nirondelle, vint se poser sur son épaule et frotta son bec contre sa joue, geste qu'il adorait faire. Elle caressa sa petite tête du bout de son index avec affection. Le nouveau venu dans son équipe avait déjà été adopté ; Pirate, son Lixy mâle, somnolait à côté, installé sur sa robe. Il ouvrit une paupière, toisa de son oeil jaune l'oiseau, puis referma son oeil pour se rendormir. Ces deux là s'aimaient bien, mais pas d'un amour fou. Elle flatta de la main le cou de son Lixy puis se mit à somnoler à son tour, bercée par la douce chaleur du jour.

Elle dût s'endormir, car elle fut réveiller par des cris. Apparemment, son cours était fini. Peu importait. Elle s'étira, puis retirant son sac en bandoulière de son épaule, en sortit de quoi manger : un sandwiche, une bouteille d'eau et un sac de nourriture pokémon. Elle donna quelques bouchées à ses deux compagnons puis mordit à belles dents dans sa nourriture.

- Vous commenciez à avoir faim, hn ? fit-elle avec un sourire, la bouche pleine.

Les deux pokémons firent oui de la tête, et continuèrent de manger. Une fois le repas fini, elle se redressa et se dégourdit un peu les jambes. Il faisait bon, le vent soufflait un petit peu et il ne faisait pas trop chaud. C'était un bon endroit qu'elle avait trouvé. Alors qu'elle se rasseyait près du mur, Lixy se mit sur ses pattes et gronda un instant, avant de pousser un petit aboiement. Ses yeux étaient grands ouverts et le bout de sa queue en étoile émit quelques étincelles. Yuna comprit que quelqu'un s'approchait, se releva et demanda :

- Qui est là ?

Etait-ce le professeur ? Mince, elle risquait des ennuis ! Devait-elle s'enfuir en courant ? Mauvais plan. Elle était nulle en course. Et si c'était bien le prof de sport, il aurait tôt fait de la rattraper. Mince ...


Dernière édition par Yuna Utako le Mer 24 Oct 2012 - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 53
Age : 23

Âge du personnage : 16 ans.
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Dim 23 Sep 2012 - 8:15

Travailler hein ? Mais ils se fichaient de moi ou quoi ? Comme si j'allais me mettre à travailler dans cette école, n'importe quoi ! Je m'en fichais pas mal de savoir faire des combats pokémon ou je ne sais trop quoi, je n'avais rien demandé. J'vous jure... Dès que je pourrais, j'écrirais un mail à mes parents pour leur montrer à quel point je ne m'intéresse pas à cet endroit, ils vont peut-être me ramener à la maison comme ça. Et, pour couronner le tout, je n'ai même pas pu parler à personne depuis mon arrivée ! Vous imaginez l'horreur ? J'ai essayé d'aller taper la causette par-ci par là mais, ils se sont tous enfuis en cours. A croire que c'est passionnant, n'importe quoi ! Et, franchement, y a pas l'air d'avoir beaucoup d'élèves qui sèchent. Ca doit faire presque une heure que je traîne dehors, autour de l'établissement, et je n'ai pas croisé un seul élève. C'est plutôt déprimant, je vais leur apprendre à sécher moi !

Fatiguée de marcher, je décidais de me poser dans l'herbe. Malosse et Kabuto, les deux pokémons que l'ont m'avais assigné, ne cessaient de ce chamailler. Au moins ils faisaient de l'animation, c'était déjà ça. D'ailleurs, on m'avait dit de leur trouver des surnoms mais, aucunes idées ne m'étaient encore venues. M'enfin, y avait pas le feu après tout et puis ça ne les dérangaient pas. Ils finirent par arrêter leur petite querelle et Malosse vint se réfugier vers moi tandis que Kabuto allait bouder un peu plus loin. On voit bien qui des deux à un mauvais caractère, c'était assez amusant à voir.

Je levais un peu les yeux pour regarder le bâtiment qui me faisait face. Ce même bâtiment où j’allais passer une année de ma vie. Pour quoi ? Pour rien ! Ca me mettais vraiment les nerfs en plote, vivement que je trouve mes marques afin de me sentir légèrement mieux. Jugeant m’être suffisamment reposée, je me redressais et repartis explorer un peu le terrain de l’établissement. Malosse me suivis sans se faire prier tandis que Kabuto restait toujours en retrait, sans lâcher celui qu’il n’appréciait pas.

Je passais devant un bâtiment qui, du fait des nombreux élèves en train de s’amuser avec des balles, devait être le gymnase. Je me serais bien vu me taper l’incruste parmi eux tiens mais l'envie de flâner prenait grandement le dessus. Et oui, on y peut rien, la fainéantise ne cessait de prendre le contrôle du monde. Bientôt, nous ne seront tous plus qu'une bande de paresseux. Oui oui, comme le pokémon mais nous n'auront pas la force de Monaflemit bien sûr.

Alors que je continuais ma petite exploration, je remarquais que Malosse commençait a grogner légèrement et que Kabuto avait prit la tête de la marche. Qu'est-ce qu'il leur arrivait à eux deux ? Peut-être que quelqu'un traînait aussi dans le coin, ça expliquerait leur comportement. Mais ils sont trop hargneux c'est deux là, c'est dingue ! J'entendis le son d'une voix, qui ME semblait féminine, et quelque minutes après, je me retrouvais face à une fille plus âgée que moi, aux yeux et cheveux roses. Je n'avais pas l'habitude de croiser des personnes aux cheveux roses, étant donner que je vivais dans un petit village où tous les habitants étaient banals, du coup ça m'avait légèrement surpris. Mais je venais de trouver une personne humaine ! Eleve, prof', je m'en fichais un peu, j'allais enfin pouvoir causer un peu !

-Tiens, salut ! Alors, comme ça toi aussi tu profite un peu du beau temps ? C'est vrai qu'il fait vachement beau, ça ne donne vraiment pas envie de rester enfermé dans des salles.

Ô miracle ! Ma première phrase depuis mon arrivée ! Si j'avais pu j'aurais pleuré. Bon, j'exagère un peu, je sais, mais c'est limite hein. Il me semblait qu'elle était un peu surprise, peut-être à cause du fait que j'avais sortis ma phrase comme si on se connaissait depuis un bail. Je n'y pouvais pas grand chose, j'ai toujours fonctionné comme ça donc bon. Je remarquais qu'elle avait deux pokémons avec elle, un Lixy et un Nirondelle me semblait-il. Ils étaient plutôt sur leur gardes d'ailleurs, ne lâchant pas des yeux Malosse et Kabuto. En même temps, il fallait les surveiller de près eux deux. Pour l'instant, ils étaient un peu en retrait, observant la scène mais on peut s'attendre au pire.

-Je viens d'arriver ici continuais-je en regardant mon interlocutrice, et je n'ai pas eu l'occasion de parler à qui que ce soit depuis mon arrivée, du coup ça me fais vachement plaisir de te trouver ici. Je m'appelle Anda, ou Aylen, enfin c'est toi qui vois, et toi ?

Je lui tendis ma main, comme pour faire bonne figure. Je ne me voyais pas lui faire la bise, j'avais l'habitude de le faire qu'aux personnes que je connaissais, donc une poignée de main s'imposait. Ca faisait sûrement un peu mec et tout mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Dim 23 Sep 2012 - 10:39

Alors qu'elle venait de se redresser, une fille fit son apparition. Un Malosse et un Kabuto la précédaient. Pirate renifla un fois et se tut, comme par respect. Son regard d'or était posé sur le chien noir et rouge ; Nirondelle, quand à lui, perché sur son épaule, observait les nouveaux venus avec intérêt, sans animosité. La jeune femme prit soudain la parole. Yuna hocha la tête à ce qu'elle disait, un peu d'accord avec elle. Il était vrai que, depuis le peu de temps qu'elle était là, elle avait remarqué le zèle des élèves à aller en cours. Certes, l'enseignement pokémon était intéressant, mais au point de ne pas profiter du soleil !

La jeune fille finit par se présenter et lui tendit une main amicale, que Yuna accepta et serra de manière molle, un peu timidement. Les contacts humains ne la rebutaient pas, mais c'était nouveau pour elle de serrer des mains, comme ça. Elle sourit un peu, puis se présenta à son tour :

- Hé bien, je m'appelle Yuna. Voici Pirate et Plume, dit-elle en pointant du doigt sur le Lixy puis le Nirondelle sur son épaule. Tu as de beaux pokémons. Il est vrai que ne pas profiter de ce beau soleil serait un crime. Tu veux t'installer avec moi ? Il fait bon sur ce coin d'herbe, et puis le soleil ne tape pas trop fort, il y a juste ce qu'il faut de vent.

Elle montra d'un geste la place derrière elle puis se réinstalla où elle avait passé plusieurs heures. Pirate, quant à lui, reniflait toujours avec un air rêveur. Qu'est-ce qui lui prenait ? De sa queue émanait une lueur jaune bleutée, électrique. Elle se pencha et frôla sa houpette pour la caresser.

- Je crois que mon Lixy a un coup de foudre pour ta Malosse, dit Yuna en éclatant de rire. C'était bien le genre de Lixy de tomber amoureux comme ça, sur un coup de tête, d'un pokémon qui n'était même pas de son espèce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 53
Age : 23

Âge du personnage : 16 ans.
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Dim 23 Sep 2012 - 11:12

Elle me serra la main sans trop forcer avant de se présenter à son tour. Elle prit aussi la peine de me présenter ses pokémons et je me sentis un peu bête de ne pas l'avoir fait. Elle va peut-être croire que je n'aime pas les pokémons, il va falloir rectifier le tir. Elle me proposa de s'installer avec elle, ce que je n'allais pas refuser, loin de là. Maintenant que j'avais trouver quelqu'un à qui parler, je n'allais pas la lâcher de si tôt ! Espérons qu'elle y survivra. Parfois, c'est une véritable épreuve de traîner avec moi, je vous jure.

-Tes pokémons aussi sont chouettes ! Vu comme ça, vous avez l'air de bien vous entendre. Et d'ailleurs, je ne t'ai même pas présenter les miens, que suis-je bête ! C'est juste que je n'ai pas vraiment choisis d'être ici, du coup je ne suis pas une mordue de pokémon alors j'accroche pas trop... Mais je les aime bien mes deux petits compagnons, ils sont drôles. Tu verrais comment ils se cherchent des noises, de vrais gosses !

En débitant tout ça, je m'étais automatiquement assise à côté d'elle. C'est vrai qu'il faisait plutôt bon ici, elle avait bien choisis son endroit. En remarquant le drôle de comportement de son Lixy, elle suggéra qu'il était probable qu'il ait eu le béguin pour Malosse. Cette dernière ne semblait pas dans le même état d'esprit que lui. Elle avança doucement vers moi en regardant Pirate avec méfiance avant de se coller à moi dans mon dos. Quand à Kabuto, toujours aussi peu sociable, s'était assit dans l'herbe un peu plus loin et observait la scène.

-On dirait bien que Malosse n'en pince pas pour lui. Elle n'a pas un très bon caractère aussi, je suppose qu'elle finira par l'apprécier au bout d'un certain temps.

Je reportais mon attention sur Yuna, prête à la bombarder de question. Une rencontre suggère des questions, ça me parais logique. Et puis c'est un excellent moyen pour lancer toutes sortes de sujets.

-Alors, tu es ici pour quoi toi ? Et tu viens d'où ? J'ai été surprise en te voyant, ce n'est pas anodin de croiser des personnes aux cheveux et aux yeux roses. Tu te les aient teints ou c'est naturel ? Et je suppose que tu met des lentilles c'est ça ?

Je n'avais pas vraiment fait attention aux nombres de questions que je lui avais poser. Je devrais peut-être me montrer plus calme, on pourrait me prendre pour une hystérique ! Je ris à ma propre bêtise, m'imaginant bien en train de causer sans ne plus pouvoir m'arrêter.

-Excuse-moi répondis-je en cessant de rire, je parle un peu trop. C'est juste que je suis pas mal curieuse, du coup je pose pas mal de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Mar 25 Sep 2012 - 16:55

La jeune femme nommée Andra s'était assise à côté d'elle ; en se voyant ainsi à côté de la jeune femme en train de bavarder, Yuna se prit à penser qu'on aurait dit qu'elles se connaissaient depuis longtemps. Yuna sourit à la description des caractères des pokémons de Andra ; les siens étaient de natures différentes également.

- Mon Pirate est un lixy très vif, taquin et malin. Il aime bien faire des farces, tandis que Plume, mon Nirondelle, est plutôt sage, obéissant et très affectueux.


Le Nirondelle vint se poser sur son crâne avec douceur comme pour confirmer ses dires, et frotta son bec contre ses cheveux. Yuna le prit sur sa main pour le caresser avec affection, puis pose son regard rose sur la Malosse qui semblait réticente. Pauvre Lixy ! Il faisait presque pitié, la queue entre les pattes, le regard implorant presque. Elle ne l'avait jamais vu comme ça. Puis, surprenant le regard de sa maîtresse, il lui tourna le dos pour aller bouder un peu plus loin. Yuna retint un rire. Nirondelle, lui, pépia un petit cri amusé, sans se cacher.

- Bah, Lixy s'en remettra. Je viens de Hoenn et je suis ici pour devenir enseignante Pokémon. Je suis arrivée depuis peu. Et oui, je suis totalement factice. Je me teins les cheveux et mets des lentilles car je n'aime pas mes couleurs normales. Et toi, tu es dans quelle groupe de l'école ? Et puis, ne t'excuses pas, je suis une vraie bavarde moi aussi, quand je m'y mets. On ne peut plus m'arrêter. Une vraie commère ! fit-elle en éclatant de rire.

C'était vrai ; elle n'avait jusque là pas rencontré de gens avec qui partager ses paroles, voilà tout. Mais maintenant qu'elle avait trouvé une jeune fille gentille qui avait l'air aussi bavarde qu'elle, elle risquait de s'amuser !

- Alors dis moi tous les potins. Explique moi un peu ce qui se passe à l'école, ça m'intéresse beaucoup, murmura t-elle sur un ton de confidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 53
Age : 23

Âge du personnage : 16 ans.
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Mer 26 Sep 2012 - 17:15

Après avoir parler de mes pokémons, elle décrivit aussi les siens, qui étaient totalement différent de mes deux compagnons. D'ailleurs, ils semblaient se ressembler tous les trois. C'est sûr qu'avoir des pokémons ayant à peut près notre caractère, ça facilite les choses. Et tiens, elle venait de Hoenn, tout comme moi ! Ca faisait plaisir de rencontrer une personne venant de ma région, au moins ça nous faisait un point en commun. Ah et bavarde qui plus est ! Mais c'est parfait tout ça ! Je sens qu'elle et moi, on va bien s'entendre, c'est sûr.

-Enseignante ? Je ne l'aurais pas cru en te voyant. Surtout qu'en plus, tu es entrain de sécher les cours, j'imagine bien la futur génération d'enseignants la taquinais-je. Sinon je suis chez les Lychnis. On m'a dit que c'était parce que j'aimais bien faire la fête et que j'étais du genre extravertie que l'on m'a mis dans ce groupe. Et toi alors ? A vu d'oeil, je te verrais bien chez les Spirae ou les Menthae.

Elle me questionna sur les potins qui pouvaient circuler dans l'école en se penchant vers moi, comme si elle me faisait une confidence. Ah ah, je sentais que j'allais avoir beaucoup de sujet de conversation avec elle, je suis tout aussi intéressée par les rumeurs qui courent dans les écoles, et ce depuis toujours. Ca donnait un peu de piquant au quotidien.

-Ah bah écoutes, comme je viens tout juste d'arriver, je suis pas franchement au courant de grand chose. Je sais seulement que les Spirae et les Narcissus se détestent entre eux et que du coup, ça créer pas mal de conflits dans l'école. Il y a pas mal d'action quoi mais ça, beaucoup de personnes le savent, même en dehors des murs de l'établissement. On devrait mettre un peu notre carnet à jour genre, partir à la recherche d'informations croustillantes. Je suis sûre que ce sera très intéressant ! Et toi alors, tu es au courant de quelques trucs ?

Oh oui, j'avais vraiment envie de savoir ce qu'il pouvait bien se passer dans cette école. Et puis, si on ne se tient pas informé des nouvelles, on sera vite largué pendant les sujets de conversations qui doivent beaucoup tourner autour de ça. J'étais vraiment déterminée à partir à la chasse aux ragots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Dim 30 Sep 2012 - 9:41

Yuna hoche la tête docilement ; effectivement, ses vêtements vieillots et ses cheveux roses ainsi que ses yeux de la même couleur ne donnent pas l'impression d'une future enseignante. Mais l'habit ne fait pas le moine, d'abord ! Elle hausse une épaule et répond à Anda :

- Oui, je suis chez les Menthae.

Elle se gratte la joue, et écoute avec intérêt ce que la jeune femme a à dire. Elle, elle a quelque chose à demander. Voire même plusieurs. Elle rougit un peu à l'idée de dévoiler ce genre de choses, mais après tout, elles sont entre filles.

- Moi, j'ai rencontré l'infirmier quand je suis arrivée ici. Et il est ... Très charismatique. Et mignon aussi, rajoute t-elle en rigolant un peu. Je me demande si il a quelqu'un ? Faudra qu'on sache ! Oh et puis, surtout, il a fait allusion à une bombe. Apparemment, y'a des gens qui font partie d'une sorte de groupe, sur le Campus, et ils ont fait éclater une bombe, qui a tué, blessé plein de gens. Quand Monsieur Léone - l'infirmier - m'a dit ça, j'ai eu du mal à réaliser. Du coup, je vais essayer d'en savoir un peu plus.


Et voilà ; tous les potins qu'elle avait pu avoir étaient dévoilés. C'était bien maigre, mais comme le disait Anda, elles risquaient d'avoir les oreilles remplies de rumeurs, bientôt, et elles pourraient parfaitement se rencontrer pour en parler, comme deux vieilles amies qui cassent du sucre sur le dos des autres. Mais Yuna n'avait pas envie de dire du mal de l'infirmier. Il était gentil.

- Tu sais, Monsieur Léone était gentil. Il m'a aidé. Et puis, il a oublié son briquet et je l'ai gardé pour le lui rendre, murmura t-elle comme si c'était un secret. Yuna le sort de sa poche intérieure et le montre brièvement à Anda comme si c'était un trésor. Puis le range de nouveau précieusement. Bientôt, elle le lui rendra. Et c'est uniquement par bonté, bien sûr ! Et sinon, tu as rencontré des garçons sympas ? Y a des gens intéressants ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 53
Age : 23

Âge du personnage : 16 ans.
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Sam 6 Oct 2012 - 9:18

J'écoutais attentivement les informations que Yuna avait déjà collecté. Apparemment l'infirmier lui avait quelque peu tapé dans l'oeil ! Je ne pus m'empêcher de sourire à sa confession qui me donnait l'impression que nous nous connaissions depuis bien des lustres. J'aimais bien avoir cette impression alors que je venais tout juste de rencontrer une personne, ça ne prévasageait que de bonne chose ! Néanmoins, mon sourire disparus lorsqu'elle m'expliqua d'une bomba avait explosé dans l'école. Ne me dite pas que c'est la cible de terroriste ou j'sais pas trop quoi ! J'ai pas envie de mourrir ici et puis je suis bien trop jeune ! Voilà, je ne vais pas arrêter de flipper maintenant. M'enfin, elle avait quand même raison, il fallait que l'on en sache un peu plus. Y a des gens ils sont vraiment détraqués pour faire des choses comme ça, surtout dans une école.

-C'est pas rassurant ton histoire de bombe là mais je suis d'accord pour chercher à en savoir plus. Pas d'imprudence non plus hein !

On ne sait jamais dans quoi on peut être embarqué quand on fouille son nez un peu partout, surtout dans ce genre de trucs. Ca me fait un peu peur mais en même temps, je suis bien trop curieuse pour ne pas chercher à en savoir plus. Yuna commença à faire l'éloge de son infirmier adoré et me montra rapidement le briquet que ce dernier avait oublié. Je n'eus pas le temps de le regarder sous toutes les coutures car elle se pressa de le ranger, comme si elle avait peur qu'il lui arrive quelque chose. Elle devait bien l'apprécier ce Monsieur Léone. Puis elle me questionna sur les rencontres que j'avais pu faire. Je ne pouvais pas lui répondre grand chose vu que je n'avais rencontré qu'elle depuis mon arrivée. Mais... Ah ! Il y a bien quelque chose qui me reviens !

-Hm il y a bien une personne que je connais dans l'école expliquais-je. En fait, quelques jours avant que je n'arrive dans l'établissement, j'ai appris par un de mes amis que mon ex se trouvait ici. Ca m'étais complètement sortie de la tête ! Je ne l'ai pas vu depuis mon arrivée mais je sens que je vais la croisé très bientôt et ça va péter je crois. Elle m'a quitté pour je-ne-sais qu'elle raison du coup je lui en veux, j'aimerais bien savoir ce qui lui a prit... Et euh oui, c'est une fille. Ca peut te paraître bizarre m'enfin... Mais je ne suis pas intéressée que par les filles hein, les gars aussi m'attirent !

J'étais un peu gênée de lui faire part de ça étant donné que j'avais déjà eu des retours négatifs mais bon, qu'importe. Je n'étais pas du genre à fuir ce genre de choses, j'assume et puis c'est tout. J'espèrais qu'elle n'allait pas le prendre mal, ce serait dommage que ça vienne gâcher l'ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Lun 8 Oct 2012 - 19:17

Anda avait raison : c'était loin d'être rassurant ! Et plus elle y pensait, plus elle avait peur. Yuna était loin d'être une courageuse, une fière à bras capable de se lancer dans des combats de ce genre. La guerre, les opinions tranchés, c'était pas son genre. Même si elle ne mâchait pas ses mots quand elle voulait, elle trouvait que c'était trop extrême. Dangereux. Des vies avaient été prises, ce n'était pas rien. Elle soupira et chassa ces idées funèbres de sa tête, et jeta un coup d'oeil à la jolie jeune fille à ses côtés ; leurs bavardages réchauffaient son coeur de petite pie bavarde. Elle adorait les potins ! Alors comme ça, l'ex d'Anda était ici ? Qu'elle soit une fille ne dérangeait pas Yuna ; elle n'avait rien contre ça.

- Ne t'inquiète pas, je ne te juge pas. J'ai jamais fait l'expérience de ce genre de choses, mais ça ne me repousse pas. On est libre d'aimer qui on veut. Personnellement, je pense qu'on aime une personne pour ce qu'elle est, pas pour son âge ou son sexe ou son apparence. Alors qu'on aime une fille ou un mec je m'en fous. Mais j'espère que ton ex sera pas trop chiante ! Elle s'appelle comment, histoire que si je la rencontre je sache qui sait ? Si j'avais mon ex dans la même école que moi, ça serait horrible ! J'ai pas eu beaucoup d'histoires d'amour, faut dire ...


Encore une fois, la voilà partie. Elle se tait puis éclate de rire.

- Désolée, quand je commence ça finit plus. Sinon, j'ai hâte de capturer des pokémons. J'adore le type électrique, je rêve de capturer un Dynavolt et un Pikachu. Mais j'aime quand même mes autres pokémons, même si ils ne sont pas de ce type. Tu as une préférence toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 53
Age : 23

Âge du personnage : 16 ans.
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Sam 13 Oct 2012 - 11:29

Cela me soulageais de savoir qu'elle n'avait rien contre ça. J'avais assez eu de problèmes avec ça et je ne voudrais pas que ça recommence, surtout les premiers jours. De toute façon, j'arrive toujours à envoyer bouler ceux qui ne peuvent s'empêcher de faire des commentaires désagréables mais le mieux ce serait de ne pas en entendre du tout. M'enfin, le monde est parsemé de personne ignobles et ça ne risque pas de changer du jour au lendemain, il faut faire avec. Au moins, il y avait tout de même des personnes comme Yune, ça faisait plaisir à voir.

-Merci, c'est gentil de dire ça ! Elle s'appelle Jennyka Adams mais je ne sais pas dans quel groupe elle est. Connaissant son caractère elle serait probablement chez les Lychnis mais elle peut avoir changé depuis le temps. Oh ce sera plutôt moi qui sera chiante, crois-moi ! lançais-je en riant. Vraiment ? Pourtant tu as de quoi plaire ! Il faudrait se mettre en chasse.

Qu'elle n'ait pas eu tellement d'histoires d'amour m'étonnais. C'est le genre de fille que les garçons apprécient, dû moins à ce que je sais. M'enfin après les mecs sont bizarres aussi. J'en ai déjà vu plein ne pas savoir ce qu'ils voulaient, hésiter entre plusieurs filles pour telle ou telle chose. Ah bah oui, y a pas que les filles qui sont comme ça. Ou alors je connais que des gars bizarres. Je coupais court au fil de mes pensées pour me concentrer sur ce que disait ma camarade. Le type électrique hein ? C'est vrai que la plupart des pokémons électrique on la classe et puis la foudre c'est quelque chose d'assez fascinant.

-Bah moi... Je ne sais pas trop. J'aime bien le type acier et le type feu mais après j'ai pas vraiment chercher à savoir. Par contre, je peux te dire le pokémon que je voudrais absolument avoir : un Nidoking ! Je le trouve trop beau en plus c'est pas loin d'être une chochotte !

Mon père m'avait montré un Nidoking étant plus jeune, avec un Nidorino. J'étais tombée sous le charme des deux pokémons. Je ne sais pas trop pourquoi, je les ai tout de suite adoré. Leur façon de bouger, de rugir, c'était fascinant. Je crois que c'est les seuls pokémon auxquels je me suis intéressée durant toute mon enfance.

-Mais dis-moi, tu as grandis comment avec les pokémons ? Enfin je veux dire, d'où t'es venu cette envie d'enseigner les choses à savoir sur les pokémons et tout ? C'est juste que, n'ayant pas du tout la motivation de passer toute ma vie entourée de pokémon, j'aimerais avoir un avis sur un désir qui diffère du miens.

C'est vrai, ça m'intéressais de savoir pourquoi certaines personnes veulent passer leur vie entouré de pokémons, comme mes parents. Ces derniers m'ont toujours dit que c'était parce qu'ils ne voulaient pas d'un quotidien banal, que les pokémons étaient comme une source d'énergie pour eux. Je n'ai jamais compris leur raisonnement. C'est chouette d'avoir des pokémons mais de là à dire que ta vie ne tourne qu'autour de ça ou je ne sais pas quoi, c'est bizarre. Peut-être que Yuna réussira à trouver les mots qui me feront comprendre tout ça. Ca me faisait me sentir bizarre,comme si je n'étais pas comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Sam 13 Oct 2012 - 11:44

Jennyka Adams, hm ? Yuna note ce prénom dans sa tête ; note aussi qu'elle risque d'être chez les Lychnis. Elle se demande à quoi elle ressemble et quel caractère elle a ; puis viennent les questions de si l'amour entre deux filles, c'est pareil ? Elle a toujours trouvé certaines filles jolies, d'autres gentilles, mais n'a jamais ressenti pour elle d'attirance. C'est un sujet pour lequel elle éprouve de la curiosité. L'amour entre femmes ...

Anda propose deux types qu'elle aime bien : feu et acier. Le feu, Yuna aime aussi. En fait, elle aimerait avoir des pokémons foudre et feu ; la plupart sont très fort et ont parfois des capacités étonnantes. Elle se gratte le front, puis sourit devant le ravissement d'Anda devant l'idée d'avoir un Nidoking. Personnellement, elle préférerait son penchant féminin, Nidoqueen. Mais Nidoking est effectivement un bon pokémon, fort et résistant, aux allures de char de guerre, équipé pour la bataille.

Yuna observa son amie quand elle lui explique son point de vue : alors comme ça, elle n'a pas encore trouvé ce qui la motive ? Car, pour Yuna, chaque personne dans le monde a besoin de trouver ce pour quoi elle est faite, avant de réussir à s'épanouir. Elle hausse une épaule, réfléchit, puis répond doucement, en cherchant ses mots, pour expliquer avec clarté ce qu'elle a envie de dire à la demoiselle :

- En fait, je viens d'une famille d'Eleveur. Ils m'ont toujours dit qu'un jour je reprendrais l'élevage, que je devrais ne faire qu'une avec les pokémons qu'on soignait. Mais moi, ça m'intéressait pas trop. J'avais mon Lixy, mais c'était mon ami, les autres je m'en occupais mais juste parce que c'était mon devoir. Puis y'a eu une maladie qui a fait souffrir tout nos pokémons ; malgré tous mes soins, Lixy a été atteint et j'ai eu peur de le perdre. On a mit, quoi ? 3 ans pour s'en remettre, pour ne plus avoir aucun cas ... Ca a été terrible pour mes parents. Mais moi, j'avais prit une décision entre temps : je voulais voir le monde avec Lixy. J'avais été si proche de le perdre que j'avais réfléchi à tout ça. J'étais jeune, et je voulais découvrir plein de choses. Alors j'ai voyagé. J'ai appris beaucoup de choses, mais j'ai fait une rencontre qui m'a changé. Une jeune femme qui est devenue mon amie ; elle était professeur pour les petits dans une école, et ce que j'en ai vu m'a transformé. C'était comme une révélation, tu vois ? C'était devenu clair, limpide ; il suffisait que je le vois pour que ça soit évident. Moi aussi, j'avais envie d'enseigner, de transmettre mon savoir. Je voulais devenir prof ! Donc j'ai continué mon voyage jusqu'ici pour m'inscrire, dans le but de devenir prof.

Elle se tut un instant, puis reprit avec délicatesse :

- Tu sais, les gens aujourd'hui ne vivent que pour les pokémons. Beaucoup sont dresseurs et les font combattre, en unissant leurs liens. Mais rien ne t'oblige à faire quelque chose que tu ne veux pas. Tu n'es pas obligée de capturer de pokémons, de les faire combattre. Tu es libre. Personnellement, je pense que tu n'as juste pas encore découvert cette chose, ce que tu veux faire. Quand tu l'auras trouvée, tout ira beaucoup mieux, et tu pourras prendre des décisions plus claires, plus facilement. C'est mon avis, j'espère que je ne t'ai pas blessée.


Yuna se passa la main dans les cheveux, un peu gênée d'avoir exposé sa vie et ses pensées aussi clairement, mais elles espérait aussi que cela aiderait Anda à faire des choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 53
Age : 23

Âge du personnage : 16 ans.
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Mer 24 Oct 2012 - 15:09

Pardon pour le grand retard, je n'ai plus trop le temps de passer sur le forum en ce moment ><


Les paroles de Yuna me permirent de voir les choses sous son point de vue comme il le fallait. Pour résumer, elle avait trouvé sa voie par pur hasard. Au fond, ce n'est pas vraiment quelque chose que l'on peut provoqué.C'est juste qu'une fois trouver, il faut s'accrocher pour pouvoir l'obtenir. Au moins, ça me rassurais de savoir que je n'étais pas obligée de suivre les autres. Ses paroles me réconfortèrent légèrement. Elle ne trouvait pas bizarre que je n'apprécie pas les pokémons plus que ça. Pour l'instant, je sais que je voulais juste faire journaliste mais que l'on m'avait un peu trop écarté de ma voie. M'enfin, il fallait s'y faire et puis, j'allais peut-être avec son genre d'illumination, qui sait ? Parce que bon, j'ai pas voulu devenir journaliste avec un simple claquement de doigt, c'est juste mon caractère qui m'a mené à ça.

-Ne t'inquiète pas, tu ne m'as pas du tout blessé. Au contraire, j'ai l'impression de mieux comprendre les choses maintenant que tu m'as un peu expliqué. En tout cas c'est sympa de t'être ouvert à moi ! Maintenant, je sais un peu à quoi m'attendre.

Pour appuyer mes paroles, je luis souris. Je lui étais aussi reconnaissante d'avoir voulu essayer de me faire comprendre la chose. J'en connais qui auraient vite baissé les bras, jugeant que ce ne serait pas utile ou autre. J'étais soulagée de pouvoir voir les choses sous un autre angles. C'est sûr que si on ne peut pas s'appuyer sur quelque chose, une expérience par exemple, c'est difficile de se montrer objectif.

Je remarquais que le soleil avait bien baissé dans le ciel et que désormais, les ombres autour de nous s'étaient bien allongées. A force de bavarder, je n'avais pas vu le temps passer. Il devait se faire tard maintenant, sans doute que la fin de l'après-midi s'annonçait. Et moi qui ne voulais pas sécher toute mon après-midi ! C'était un peu foutue, j'allais vraiment me faire enguirlander par les profs. Si j'y allais maintenant, j'allais peut-être éviter une trop grosse punition qui me ferais plus chier qu'autre chose.

-Il commence à se faire tard, je crois que je vais aller en cours sinon les profs vont vraiment s'acharner sur moi ! Déjà que ce matin je n'y suis pas aller alors bon...

C'est avec un rire que je terminais ma phrase, me disant que j'étais vraiment, mais vraiment dans la merde. Je fis signe à Malosse et Kabuto que nous allions bientôt partir et regardais Yuna d'un air désolée, déçue de l'abandonner là. C'est vrai que j'aurais bien aimé discuter un peu pus avec elle mais bon. Après tout, on aura bien d'autres occasions de se voir, dû moins je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menthae
avatar
Yuna Utako
Menthae

Féminin
Messages : 692
Age : 24

Âge du personnage : 20 ans
Nombre de Badges : Aucun.

MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   Mer 24 Oct 2012 - 17:01

Anda avait l'air de prendre les choses d'un point de vue positif. Tant mieux ! Yuna n'aurait pas aimé voir la jeune fille se fâcher ; elle l'aimait bien et elle n'avait pas envie de la voir déjà rompre leur amitié naissante. En voyant Anda se tourner vers le soleil, la menthae en fit de même. Tiens, il se faisait tard ! Luxio dormait à moitié, calmé parce qu'éconduit par la malosse. Nirondelle, lui, s'était perché sur un toit et pépiait tout doucement.

- Pas de souci, je vais rentrer aussi. J'espère qu'on se recroisera bientôt. Bon courage !

Yuna ramassa ses affaires, encore groggy de la chaleur du soleil sur sa peau. Elle allait rentrer dans sa chambre et faire un gros dodo. Les cours de sport, ça épuisait, quand même !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les élèves, c'est comme le linge ; quand il fait beau, ils sèchent ! [ Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» V comme Vieillir
» Okko 5, de Hub
» Jacques Poulin, le "Nobel québécois".
» Gammes en attente de topic : venez participer ;-) !
» [AIDE] Utiliser son téléphone comme clé 3G+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Campus d'Alcea Rosea :: Espace sportif-