AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Là où le Hasard te Mène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Là où le Hasard te Mène   Dim 7 Oct 2012 - 10:17



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.



Après plusieurs heures de cours harassantes, Hestia avait cherché à s'aérer l'esprit. Les études c'est cool, mais le repos c'est nécessaire aussi ! Elle aimait marcher. Aussi, elle divagua sur le campus, sans trop savoir où elle allait. Elle réfléchissait, ignorant les autres élèves qu'elle pouvait croiser, n'écoutant que le bruit régulier de ses pas sur les pavés.

Levant les yeux après un bon quart d'heure de marche, elle se retrouva devant un sentier terreux qui s'enfonçait Dieu sait où. Curieuse, elle s'y engagea sans hésiter et continua sa promenade, attentive au moindre mouvement et au moindre bruit.

Alors, elle découvrit, au milieu de nulle part, un bâtiment gigantesque visiblement à l'abandon. Le lierre et les mauvaises herbes envahissaient les murs et avaient réussi à se frayer un chemin jusqu'à l'intérieur. Certaines briques étaient tombées, jonchant le sol comme un vrai champ de mine. C'était un lieu étrange et pourtant très attirant.


Hestia avança doucement jusqu'à l'entrée. Elle se rendit alors compte qu'elle venait de trouver une bibliothèque. Des centaines, des milliers de livres étaient disposés sur des étagères poussiéreuses : L'Evolution des Pokémons, Les Types et leur Mystères, Palkia et Dialga : Légendes de notre Temps...

La Narcissus slaloma entre les couloirs jonchés de racines et de feuilles. Elle regarda quelques livres, caressant du bout des doigts les couvertures en cuire des recueils... Elle trouvait cet endroit merveilleux. Un endroit parfait pour les moments où elle avait besoin de solitude.

Quoique...

Elle entendit une brindille craquer à quelques mètres d'elle.

Sursautant, elle lança à haute voix :

- Qui est là ?

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Dernière édition par Hestia Elwing le Mer 7 Nov 2012 - 12:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Lun 29 Oct 2012 - 21:17

[HJ : Puisque je me cherche du RP et que tu en offres, alors me voilà, si ça ne te dérange pas!]


NOAH. & JANYSS.

«En haut! Pique! En haut! Encore!»

Inlassablement, Janyss s'exécute avec une grâce qui me sidère toujours. Infatigable, elle continue son exercice, battant furieusement des ailes. À chaque fois qu'elle monte et redescend, sa vitesse diminue. Je la sais à bout de force. Pourtant, il faut qu'elle trime dur. J'enchaîne alors, même si cette vision pitoyable me crève le coeur. Elle s'est laissée allée ces derniers temps, elle doit en subir les conséquences. Et surtout, je veux briser ce petit caractère qu'elle m'inflige depuis quelques jours. La Yanma exécute un petit saut périlleux à presque dix mètres du sol avant de replonger vers moi. Elle se dirige droit vers moi à toute allure. Je la regarde faire sans ciller, même lorsqu'elle frôle ma chevelure blonde par insolence. Les yeux lançant des éclairs, elle se plante à la hauteur de mon visage. Le mouvement de ses ailes provoque un vacarme assourdissant. Elle le fait exprès cette Janyss, elle connaît bien mon style. Vitesse, force et subtilité. Jamais elle ne pourrait gagner un match si on pouvait la repérer aussi facilement. Déjà qu'avec sa couleur, un beau rouge vif, difficile de la manquer. Je la regarde sans broncher alors qu'elle me fixe d'un air rebelle. Je n'en ai que faire qu'elle travaille mal. Je l'aime. Mais s'il faut que je la punisse pour qu'elle puisse s'ouvrir, alors qu'il en soit ainsi.

«Je ne t'ai pas dit d'arrêter, Janyss.» je fais d'une voix autoritaire qui ne me ressemble pas.

Dans ses prunelles bleues se forment une tempête que je n'arrive pas à comprendre. Un grognement bizarre s'échappe de sa gorge. Sans prévenir, elle s'élance au loin, vers la forêt. Je reste calme, les bras croisés sur mon torse. Je m'attends à ce qu'elle revienne d'une minute à l'autre, comme à son habitude. Pourtant, après presque cinq minutes, ma confiance s'effrite. Janyss a disparu pour de bon. Je lance un vilain juron avant de me lancer à sa poursuite. Je n'ai aucune idée d'où elle peut bien se cacher. Son comportement excessif m'inquiète. Elle n'a pas toujours été ainsi. Je l'ai plutôt connue joyeuse, farceuse et amusante. Le coeur serré, je m'enfonce de plus en plus profondément dans les bois lorsque je reconnais le son caractéristique d'ailes d'insectes. Pas de doute, il s'agit bien d'un Yanma. Je bifurque entre les arbres dans un petit sentier ancien couvert de végétation. Je me prends les pieds à plusieurs fois dans des racines, mais je parviens tout de même à prendre de l'avance sur mon Pokémon. Je l'aperçois enfin un peu plus loin. Elle s'est posée sur un rocher et se laisse dorer au soleil et bercer par le vent. Je ralentis la cadence afin de ne pas l'effrayer. Le Pokémon insecte me détecte facilement. Son regard n'a rien de tendre, mais les vilains nuages gris s'y sont dissipés. Je m'approche avec douceur, les mains dans les airs.

«Janyss... Qu'est-ce qui te prend?» je lui souffle doucement.

La petite créature s'envole et se blottit contre ma poitrine. Je la serre contre moi, surpris par cet élan d'affection.

«Rentrons, d'accord? Nous reprendrons un autre jour. Ça te dirait un film et du popcorn?»

Ses deux trucs préférés. Elle ne peut dire non! Pourtant, avant de faire demi-tour, je distingue, entre les feuillages des arbres, une vieille bâtisse abandonnée. Curieux, je ne peux résister à la tentation. Je fais signe à ma Yanma, qui se détache en poussant un «Yaaaaan...» admiratif. Nous avons pris notre décision. Nous faisons la course jusqu'à l'endroit et y pénétrons sans y être invité. Je remarque bientôt la présence de quelqu'un ou quelque chose. Un Pokémon peut-être? Heureusement, j'ai une Poké Ball vide à ma ceinture... Je pourrais peut-être me dénicher un nouveau compagnon! Mon excitation est à son comble alors que je m'approche de l'auteur du bruit. Je tombe dessus assez rapidement. Il s'agit d'une fille... Une Narcissus.

«Euh... salut! Hestia, c'est bien cela?»

J'espère ne pas trop l'avoir fait sursauter. Je crois la reconnaître. Elle est un an plus jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Mar 30 Oct 2012 - 9:54



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.



HJ :
 

Hestia regardait autour d'elle, un peu stressée. Instinctivement, sa main alla chercher une de ses pokéball à sa ceinture. Elle fit sortir son Malosse sans un bruit. Le chiot la regarda, inquiet.

- Il y a quelque chose qui cloche ici... Aide-moi à trouver quoi...

Le chiot fit un mouvement de tête puis passa devant elle. Ses yeux scrutèrent les environs. Il sentait lui aussi une présence.

Il ne leur fallu que quelques secondes pour tomber sur ce qu'ils cherchaient.

Un jeune homme avec un Yanma à ses cotés leur faisait face. Astian fit plusieurs pas en avant, retroussant les babines en signe de mise en garde. Mais ce dresseur avait l'air tout sauf agressif.


- Astian, c'est bon... Reste là.

Le Malosse se redressa aussitôt, plongea son regard dans celui du dresseur pendant quelques secondes, puis rejoignit sa maîtresse pour s'asseoir à coté de sa jambe.

Le jeune dresseur prit la parole le premier et Hestia ne parvînt pas à cacher sa surprise. D'où la connaissait-il ? Elle était persuadée de ne l'avoir jamais croisé auparavant et elle ne pensait pas avoir une réputation déjà si conséquente. Elle garda le silence quelques secondes avant de lancer :

- Comment sais-tu qui je suis ?

La situation était pour elle presque flippante. Son Malosse, attentif au moindre mouvement du dresseur ou de son pokémon sentait son désarrois. Ce qu'il n'aimait pas du tout. Un frisson lui parcourut l'échine. Il espérait qu'elle reprenne vite ses esprits.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Dernière édition par Hestia Elwing le Mer 7 Nov 2012 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Mar 30 Oct 2012 - 23:22


NOAH. & JANYSS.
ft. HESTIA & ASTIAN

Je recule considérablement en apercevant un Malosse aux côtés de la jeune fille. Pas de peur bien sûr. Ma Janyss ne le laisserait jamais me faire du mal. Mais je connais leur caractère singulier: attaquer quiconque ose s'approcher de monsieur ou madame Maître. Je garde un oeil prudent sur le Pokémon chien et un autre sur la jolie Hestia. Obéissant, il accepte de reculer, mais je distingue une lueur méfiante dans son regard. Je reste bien loin, histoire de ne pas l'inquiéter d'avantage. Je devine une fort affection pour Hestia chez lui. Un lien que je respecte. Un très beau spécimen d'ailleurs. J'admire un moment sa mâchoire puissante et sa fourrure courte et luisante. J'aime bien les créatures amatrices de feu. Leur force et leur détermination n'ont de comparaison. Leurs plus fiers représentants, Malosse et Caninos, font des compagnons loyaux et puissants. Peut-être un jour aurai-je la chance d'en attraper un moi-même. L'envie de me pencher pour le caresser me prend, mais je crains de fortes représailles, à la fois de l'intéressé, mais aussi de la dresseuse. Certains refusent qu'on ne touche à leurs amis, et avec raison. Avec cette compétition malsaine à l'école, vaut mieux ne pas laisser nos Pokémon entre les mains d'un ennemi. Qui sait ce qui pourrait se produire?

Je remarque la même méfiance noir au fond des prunelles de la jeune Narcissus. Celle-ci me blesse un peu, je dois dire. Moi qui croyait que mon sourire avait raison de tous... Je me suis enfoncé le doigt dans l'oeil on dirait. Cette façon de me considérer me rend nerveux et incertain. Je ne comprends pas cette réticence soudaine. Ai-je commis un crime incomparable, sans le savoir? Préférait-elle être seule? Puis, je l'entends de sa bouche. Une parole qui me va droit au coeur, comme un piquet de bois. Toute cette méfiante... Me prendrait-elle pour un demeuré qui s'amuse à suivre les jeunes filles comme un vieux pervers? Avec un temps de réflexion, je réalise que toute cette situation peut paraître bien étrange pour elle. Moi qui me pointe dans cette bibliothèque perdue au milieu de nulle part dont personne ne connaît l'existence, en même temps qu'elle. Et ensuite qui affirme connaître son nom. Il est vrai que nous n'avons jamais échangé sur quoi que ce soit. J'ai même de la difficulté à me souvenir d'où je tiens cette information. J'y réfléchis à toute vitesse avant de me souvenir. Un garçon un an plus jeune m'en a parlé une fois alors que je bossais avec lui à la bibliothèque. Un autre Narcissus. Il m'a fait comprendre de façon peu flatteuse ce qu'il avait envie de lui faire. Certains mecs sont vraiment des porcs. J'avais me laisser aller aussi, parfois. En esprit. Par contre, je garde ces commentaires désobligeants pour moi.

«Je connais pas mal tout le monde dans notre maison. Je me souviens que quelqu'un m'a parlé de toi alors que tu es passé devant nous. Il en pinçait pour toi ou quelque chose du genre. Moi c'est Noah Astaran, ou Astar de mon surnom. Voici Janyss.»

La Yanma bat des ailes afin de bien signifier qu'on parle d'elle. Elle jette ensuite un regard peu sympathique vers le Malosse. Je lui caresse la tête histoire de la garder calme. Son petit côté vilain peut ressortir à n'importe quel moment, et je voudrais que ce ne soit pas celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Mer 31 Oct 2012 - 14:29



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.




Quand elle apprit qu'il était Narcissus, elle fut immédiatement soulagée. Ce n'était pas un genre de cinglé à la recherche de toutes les filles du campus pour voir avec laquelle d'entre elle il avait une chance de se faire du bien, ce qui pourrait l'amener à connaître les prénoms de toutes les féminines d'Alcea. Il était juste de la même maison qu'elle, ce qui lui faisait un double bon point. Elle eut un sourire maladroit, comme pour se faire pardonner sa froideur du début. On ne se refait pas...

Elle caressa la tête de son Malosse.

- Excuse le, il est du genre sur-protecteur. Je te présente Astian.

Le chiot se redressa avant d'incliner respectueusement la tête. Puis, rouvrant les yeux, il lança un regard grave au Yanma. Il attendait de voir si le pokémon ailé lui rendrait la pareille.





Hestia ne fit pas attention à eux. C'étaient des histoires de pokémons. Elle tourna la tête vers le jeune homme blond qui lui faisait face.

- Tu es ici depuis longtemps ? Je ne t'ai encore jamais croisé si je ne m'abuse...

Elle accompagna sa demande d'un sourire qu'elle n'était pas forcément habituée à faire. Mais ce garçon était Narcissus, alors elle pouvait bien sympathiser (ou du moins essayer) avec lui.

- Et c'était qui celui qui en pinçait pour moi ?

Non pas qu'elle voulait vraiment savoir qui c'était. C'était plutôt pour être sûre que ce Noah ne lui racontait pas des cracks ! Ouh... La méchante ! ^^


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Dernière édition par Hestia Elwing le Mer 7 Nov 2012 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Ven 2 Nov 2012 - 15:53


NOAH. & JANYSS.
ft. HESTIA & ASTIAN

Je me sens soulagé de voir sa méfiance fondre à vue d'oeil. Mon doute s'efface au même rythme, remplacé par un soulagement certain. J'accepte avec joie ce léger sourire qui m'est adressé, en lui rendant. J'aime bien mieux la voir ainsi. Les filles fermées, je ne m'en approche pas. À moins que l'une d'elles ne me tape dans l'oeil. Alors je fais tout pour ouvrir cet esprit, la plupart du temps blessé. Mais sinon, je les laisse tranquilles. Je déteste avoir à me battre contre une tête trop dur et une âme solitaire. Je finis, la plupart du temps, par me trouver cul par dessus tête à mordre la poussière. Pas génial. Pour si peu de reconnaissance en plus. Je vois que pour une Narcissus, cette jeune fille m'a l'air plutôt ouverte, sous une certaine couche de méfiance qui l'a méprise, tout d'abord, sur mon compte. Pas de rancune. Je préfère qu'elle ne me prenne pas pour un vieux pervers ainsi. Son Malosse a aussi changé du tout au tout, au simple toucher de sa maîtresse. Devenu un chiot docile, il va même jusqu'à s'incliner devant moi. Je ne peux qu'admirer la discipline dont fait preuve le Pokémon. Bien différent de Janyss qui me fait constamment la gueule comme une femme dans sa mauvaise période du mois. Si mon Coupenotte est plus aisé à manier, jamais il n'aurait la politesse de s'effectuer ainsi devant un inconnu. Bien trop distrait... Il ne remarque jamais les situations où il se doit de bien se tenir, me mettant parfois dans l'embarras.

Je remarque une tension entre Astian et Janyss. Palpable et évidente, elle ne m'inquiète pas trop, puisque naturelle. La compétition fait partie des Pokémon. Même ceux qui sont sauvages recherchent constamment la bataille. Pas surprenant. Si je savais cracher du feu ou commander les forces mythiques des dragons, moi aussi je passerais mon temps à me battre! L'énergie en eux doit bien être évacuée quelque part. Par contre, je doutes bien qu'un combat maintenant nous serait utile. Après de longues heures d'entraînement, ma Yanma ne ferait pas le poids contre un type feu, malgré son avantage sur le type ténèbres. La complexité des types... Un casse-tête avec lequel j'adorais jouer. Par contre, je ne me sentais pas du tout d'attaque, surtout avec un autre membre de ma maison. Je me sentais plutôt sociable, et curieux de cette drôle de bibliothèque autour de nous.

«Enchanté, Astian. Tu as un beau Pokémon.»

Et encore l'envie de le caresser me prend, bientôt refoulée lorsque Hestia me pose cette question qui me surprend grandement. Je n'en ai pas l'habitude, puis que je reste rarement enfermé dans ma chambre. J'étudie à la bibliothèque, je m'investis beaucoup dans le sport et je coures les endroits publics pour un bain de monde. Par contre, il est toujours possible que jamais elle n'ai porté attention à moi.

«J'en suis à ma deuxième année, en fait. Et toi?»

Elle veut ensuite savoir le nom du garçon m'ayant révélé son nom. J'hésite un peu. Je me souviens très bien de celui-ci, mais je ne voudrais pas recevoir de représailles, ou encore moins la jeter dans ses bras. Ce pervers n'en mérite pas tant. Je décide de jouer sur la corde de l'honnêteté, tout de même. Peut-être qu'il y avait réellement un fond de sentiments sous ces descriptions de la poitrine d'Hestia? Je me dis que s'il devait agir en raté, alors la jeune fille ne se laisserait pas faire. Peut-être même qu'elle ne tenterait même pas de lui parler. J'ignorais la force de leur lien.

«Il s'agit de Peter Waslow, un garçon Narcissus de ton année. Je ne le connais pas beaucoup mais nous déjeunons parfois ensemble.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Lun 5 Nov 2012 - 16:31



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.




Hestia aimait qu'on lui fasse des compliments sur ses pokémons, comme tous les dresseurs. Encore plus quand il s'agissait de son préféré. Elle sourit avant de reprendre rapidement son air neutre habituel.

Le fait qu'elle ne l'ai jamais vu sembla le surprendre quelque peu. Mais sur ce point précis, il allait devoir s'y habituer avec elle. Hestia n'aimait pas le monde mais bel et bien la solitude. Elle appréciait surtout la compagnie de ses pokémons et n'allait jamais vers les gens. Elle ignorait le monde en permanence et Noah en faisait partie.

Elle répondit à ses questions sans fioritures ridicules, allant droit au but, comme avec quelqu'un avec qui elle n'avait aucun lien particulier. Ce qui était le cas du jeune homme face à elle après tout. Oui, bon, d'accord il était de sa maison... C'était pour ça qu'elle ne l'envoyait pas balader d'ailleurs...

- Je prépare un Master en élevage.



Voila, clair, court, concis. Hestia quoi !

Le nom de son admirateur sortit enfin. Et elle ne put s'empêcher une grimace de dégoût.

- Un abruti... Tu traînes avec ce genre de mecs là ?

Elle voyait très bien qui s'était. Un jeune garçon banal, idiot, légèrement misogyne,... Répugnant. Tout ce qu'il fallait pour lui déplaire.

- Je m'occuperai de son cas un peu plus tard...

Laissant le mystère complet de cette phrase, la Narci tourna les talons pour lire les titres des livres sur les tranches. Elle en prit un au hasard et l'ouvrit. Les yeux rivés sur les pages jaunies de l'ouvrage, elle lança à Noah :

- Et qu'est-ce que tu fais ici ?

Au fond, il l'avait coupée dans sa découverte de la bibliothèque ! Il devait bien avoir une bonne raison. Du moins, il valait mieux pour lui.


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Mer 7 Nov 2012 - 22:01


NOAH. & JANYSS.
ft. HESTIA & ASTIAN

En élevage alors... Cela fait beaucoup de sens lorsqu'un sourire vient éclairer momentanément le visage d'Hestia. Un sourire de grande satisfaction. Comme une éleveuse à qui on a fait remarqué l'excellence de ses Pokémon. Pour être un dresseur moi-même, je n'ai jamais connu grand chose en élevage, mais je me souviens avec quel soin méticuleux ma mère prenait soin de ses compagnons. Et dire que Nuki mon Coupenotte aurait grandement besoin d'un bain. Si je ne suis pas assidu à la tâche, je reste sensible aux petits détails des Pokémon, tout simplement parce qu'ils m'inspirent et me fascinent. Cette belle fourrure lustrée du Pokémon canin ne passe pas inaperçue avec moi, bien sûr. J'en ai rarement vu une aussi brillante. J'essaie peu à peu de percer le mystère autour de cette Narcissus. J'avoue éprouver quelques difficultés. Je la sens fermée, peu sociable et même un peu froide. Ma course après Janyss m'a laissé moi-même fatigué et peu enclin à la conversation. Je rêve d'une nouvelle tournée dans les bains thermiques. Cette bibliothèque et ses allées poussiéreuses ne m'inspire pas grand chose, contrairement à Hestia, de ce que je peux constater. Elle semble considérer les étagères avec beaucoup d'intérêt. Ma propre curiosité est piquée à un tout autre niveau. Je me demande bien ce que cet immeuble peut faible au beau milieu d'une forêt, tout près d'Alcea, et pourquoi je n'en ai jamais entendu parler. Peut-être des Pokémon de type fantôme se cachent entre les allées... Je pourrais peut-être m'en dénicher un, qui sait.

Je tique à la façon peu sympathique avec laquelle décrit Peter. Oui, c'est un véritable abruti. Il se cache derrière un machisme triste à pleurer. Au fond, pourtant, il n'est pas bien méchant et même franchement drôle. Je ne le considère pas comme un ami, mais je l'apprécie assez pour passer quelques pauses communes avec lui. Il faut bien me connaître: je ne rejette jamais ceux qui me tendent la main. Et les trop connards passent à côté de ma bonne humeur sans me voir. Tant pis pour eux.

«Parfois oui. Il n'est pas bien méchant et plutôt drôle lorsqu'il lâche son numéro de m'a-tu-vu. Ne lui en veux pas trop, il est totalement inoffensif.»

J'ai parlé d'un ton détaché, presque non intéressé. Il faut avouer qu'un bon coup dans le sexe ne lui ferait pas de mal pour redescendre sur terre. Elle me demande ce que je fais ici. Après l'avoir vu plonger le nez dans un bouquin, je m'apprêtais à partir, pensant qu'elle désirait couper court à la conversation afin que je la laisse seule. Je retiens mon pied et me retourne vers elle, ma main cherchant la tête de Janyss, toujours perchée sur mon épaule.

«C'est une longue histoire... Disons que j'ai fâché miss ici présente et qu'elle a décidé de partir en expédition sans m'en parler. Je l'ai suivie jusqu'ici.»

Inutile de la noyer sous les détails des sautes d'humeur chroniques de la demoiselle libellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Jeu 8 Nov 2012 - 12:53



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.




- Je te rassure, tu pourras toujours aller déjeuner avec lui...

Il fallait juste qu'il s'attende à ne plus entendre le nom d'Elwing sortir de sa bouche. Voila tout.

Elle eut un sourire énigmatique alors que Noah lui expliquait les raisons de sa venue ici. Alors comme ça tout était de la faute de cette belle Yanma ?

Hestia ferma son livre et se rapprocha du Narci qui avait sa libellule sur l'épaule. Elle les rejoignit doucement, plongeant ses yeux dans ceux du Pokémon Insecte qui soutenait son regard. Elle resta ainsi plusieurs secondes à étudier la libellule, impassible.

Alors, elle tourna la tête, laissant la belle Yanma. Regardant les étagères, elle lança à Noah :

- Ta Yanma m'a tout l'air d'avoir un fort caractère.


Ce sont les meilleurs... Ils peuvent être difficiles à canaliser, mais si tu parviens à t'attirer leur estime, ils deviennent les plus puissants et plus respectables... Elle deviendra l'un de ceux là.

Elle fit un clin d'oeil à la belle Yanma.

- Fais juste attention à ne pas la décevoir...

Alors son Malosse lui tira légèrement le bas de sa robe et émit un léger jappement. Hestia le regarda, il lui montrait la sortie du bout du museau. Il commençait à faire sombre dehors.

- Tu as raison, Astian. Il se fait tard. Nous devons rentrer.

Hestia fit quelques pas vers la sortie, puis se retourna vers Noah.

- Tu veux m'accompagner ?


(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Dim 11 Nov 2012 - 1:46


NOAH. & JANYSS.
ft. HESTIA & ASTIAN

Je sens que je ne touche que la surface d'Hestia. Elle est si mystérieuse. J'ai envie d'en connaître d'avantage, de la voir sourire et jouer avec sa belle chevelure. J'ai envie d'entendre son rire. Le rire. Un élément unique à chaque personne. Qui en dit tant. On le sous-estime bien trop à mon avis. Voilà pourquoi je fais souvent le pitre. Amuser. Répandre cette chaleur au fond de l'estomac, qui éclate dans le corps et glisse jusqu'aux extrémités. Les yeux s'illuminent, la gorge se déploie, le corps s'ouvre progressivement. Oui. Avec ce joli minois, rien ne me ferait plus plaisir que de voir Hestia rire sincèrement. J'ignore si je pourrais le faire. Je la sens si tendue avec elle-même. Aucune faille dans ce mur de glace. Je trouve cela bien dommage. J'aurais aimé la connaître. La vie organisée d'Alcea fait en sorte que nous nous retrouvons dans la même maison. Les échanges se multiplieront probablement. Quel dommage de ne pas pouvoir partir sur une base chaleureuse. Tout de même, j'apprécie grandement son sens de l'observation calculateur. Une grande qualité pour un dresseur ou un éleveur. Lorsqu'elle complimente ma Yanma, je respire un peu mieux. Malgré ce mur, elle a fait un pas vers moi. Je m'en sens réchauffé, surtout que l'énoncé me va droit au coeur. J'ai toujours adoré Janyss, depuis le premier jour. Malgré nos différences. Même si parfois j'y songe, je doute de pouvoir un jour m'en départir. J'adore son caractère de vieille folle. Je retiens son conseil. Ne pas la décevoir. Un sentiment que j'ai l'impression de perpétrer chez elle ces temps-ci, sans arriver à mettre le doigt sur le bobo.

«J'espère pouvoir le faire. Une tâche difficile ces temps-ci. Je sais cependant que Janyss en vaut le coup. N'est-ce pas ma belle?»

J'ai adressé cette dernière phrase à l'intéressée qui émet un cliquetis affectueux. Elle frotte sa tête en fermant ses grands yeux verts. Cet élan d'affection me rassure. Ils sont si rares ces temps-ci, je l'apprécie d'autant plus. Je suis ravi de voir qu'elle a saisi le compliment et l'a accepté. Un pas en avant vers l'amélioration de notre condition. Je remarque le Malosse qui tire sur la robe de sa maîtresse. Lui aussi, donc prend soin d'elle. Une belle relation saine. Je souris un peu en le voyant faire. Elle me propose de rentrer avec eux. J'accepte avec joie:

«Bien sûr.»

J'ouvres la marche vers la forêt, assombrie depuis mon premier passage. J'y fais quelques pas avant de me retourner vers Hestia, histoire de faire conversation:

«Pardonne-moi, Hestia... Je ne connais pas beaucoup l'élevage comme discipline. Que font-ils exactement? Qu'est-ce qui t'intéresse dans ce domaine d'étude?»

Je tente de percer le mur. J'ignore si cela fonctionnera.

[HJ: J'ai décidé de continuer un peu la conversation, histoire d'approfondir un peu le lien entre les deux avant qu'ils ne se quittent. Si tu souhaitais mettre fin à ce RP, fais-signe, j'éditerai mon post sans problème :) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Mar 13 Nov 2012 - 9:23



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.




Noah accepta et prit les devant. Peu à peu ils s'éloignèrent de la bibliothèque et retournèrent sur le sentier par lequel elle était arrivée ici. Astian regardait toujours du coin de l'oeil la Yanma, comme vexé ou méfiant depuis qu'elle ne lui avait pas rendu son salut. Hestia n'y fit pas attention. C'étaient leurs histoires et elle savait pertinemment que son Malosse ne lui ferait rien dans son accord. Et comme elle ne voulait pas s'incident diplomatique avec un Narcissus, qui plus est pas méchant, elle savait qu'il ne ferait rien.

La température avait baissé d'un cran et un souffle léger de vent faisait onduler cheveux et vêtements. Noah tenta de la faire parler à nouveau. Et même si elle n'aimait pas forcément ça, elle se força à paraître sympathique comme il le faisait avec elle.

- L'élevage c'est... Connaître les Pokémons. Connaître vraiment tous ceux de ta pension : leur caractères, leurs peurs, leurs histoires, leurs points forts, leurs faiblesses,... Et être capable de tous les faire avancer en connaissant tout ça. On développe des liens incassables avec un bon élevage. Et je veux plus tard être capable d'apprendre aux autres dresseurs ces méthodes ou d'aider leurs pokémons à traverser une phase difficile que leur dresseurs sont incapables de traverser seuls.

Amen !

Ca faisait très sermon tout ça, mais elle pensait tout ce qu'elle venait de dire sans exception.



- Je veux créer ma pension pour vivre avec mes Pokémons et aider ceux qui sont perdus. Certains dresseurs les prennent pour de véritables machinent et les brisent. Avec ceux là, il faut tout reprendre depuis le début, qu'ils refassent confiance en un humain, qu'ils se reconstruisent. Je veux me coucher le soir en me disant que je fais quelque chose de bien... Je ne suis pas faite pour devenir maître Pokémon ou quelque chose du genre. Ce n'est pas pour moi.

Mais peut-être que lui ???

- Tu es peut-être plus fait pour ce genre de trucs ?

Quitte à discuter autant ne pas faire de monologue.

Ils étaient au milieu du sentier, perdus dans la forêt. Tout étaient très sombre et on ne voyait pas à cinq mètres. Il faisait encore plus froid que hors du bois.

- Astian, viens là...

Elle s'accroupit et le Malosse comprit immédiatement ce qu'elle voulait de lui et il se rapprocha jusqu'à ce qu'elle puisse le prendre dans ses bras et le relever. C'était l'avantage d'avoir un Pokémon feu. Lui était brûlant.

- Je profite de lui tant qu'il n'a pas encore évolué. Même si j'ai hâte de le voir grandir.

Le chiot lui offrit une lèche sur la joue en guise de réponse.

Spoiler:
 



(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Mer 14 Nov 2012 - 16:10


NOAH. & JANYSS.
ft. HESTIA & ASTIAN

Je regrette un peu d'avoir négligé d'emporter une veste avec moi. J'avoue que la petite brise fraîche me saisit un peu. Je me laisse frissonner un coup avant de me frotter vigoureusement les bras afin de me réchauffer. Succès. Je me sens un peu mieux suite à cet exercice. Disons que je n'avais pas prévu ce matin de finir ma journée en errant dans les bois avec une inconnue. Pourtant, nous y sommes. Les bois se présentent désormais sous une lueur plus lugubre. Je scrute les environs, un peu nerveux. Je me sens rassuré, cependant, par la présence de ma Yanma. Je la sens fatiguée cependant. Ce type de Pokémon préfère le jour que la nuit. Son dos s'arque un peu, un signe très annonciateur de son état présent. Je la recueille sur mon bras et elle grimpe le long de mon dos. «Courage ma vieille, on rentre bientôt.» je pense intérieurement. Son corps d'insecte n'est pas des plus chauds, mais sa présence contre moi me réchauffe un peu et surtout me donne l'énergie de continuer. Cette longue course dans les bois m'a laissé plus épuisé que je ne l'aurais cru. J'ai envie de rentrer et de m'entretenir sérieusement avec Janyss. Son comportement m'inquiète de plus en plus. J'en viens même à me demander si nous sommes incompatibles, elle et moi. Je l'aime tant pourtant. Que faire?

J'écoute avec grande attention les explication d'Hestia sur son futur métier. J'avoue rêvasser un peu. Posséder un ranch à soi et être constamment entouré de Pokémon doit être une expérience tout à fait formidable et enrichissante. Je comprends le grand intérêt de la jeune fille pour son domaine d'étude. Pourtant, je sais au tréfonds de moi-même que je ne pourrais jamais en faire autant. Mon destin est de voyager et de découvrir. Lorsque la jeune fille évoque la notion de Maître Pokémon, je ne me sens pas plus interpellé. Contrairement à beaucoup de mes camarades... Je n'ai pas l'envie de devenir le meilleur dresseur qui soit. Je me cherche un peu ces temps-ci, mais je n'ai pas vraiment envie de m'ouvrir ainsi alors que la fatigue me pèse, à une pure inconnue qui n'en a probablement rien à foutre de toute façon. Pourtant, j'hausse les épaules et répond:

«Je ne cherche pas à devenir Maître Pokémon. Je veux rendre mes Pokémon heureux et les voir grandir. Ce qui m'intéresse particulièrement c'est... le lien qui unit les dresseurs à leurs Pokémon. Je pense changer peut-être l'an prochain pour un Master de Connaisseur. J'en sais rien... Je sais que j'aime combattre, alors je le fais. Je souhaite apprendre et découvrir... Un peu complexe, mon histoire, je sais...»

Je la vois prendre son chiot pour profiter de sa chaleur. Mignon comme tout. Cette vision chasse mes doutes dont je suis empressé de me débarrasser. Son allusion aux évolutions me fait penser à mon petit Nuki qui deviendra bien grand un jour.

«Je te comprends. Mon Coupenotte changera tellement en évoluant que j'ai un peu peur de perdre son amitié. Mais j'en doute... Au fond, ils restent toujours les mêmes!»

Je lui souris. Au loin, la forêt se fait de moins en moins dense. Nous approchons de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Jeu 15 Nov 2012 - 9:59



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.




Il était vrai que son projet restait un peu flou. Etre un bon dresseur mais pas un Maître Pokémon, aimer combattre mais privilégier le lien entre le dresseur et ses Pokémons, devenir connaisseur sans rester dans un laboratoire... Tout ça devenait un peu compliqué. Mais à leur âges, ils avaient le droit d'être encore compliqués quand il s'agissait de leurs avenirs !

Elle sourit en apprenant qu'elle n'était pas la seule à avoir un peu peur de les voir évoluer.

- Oh, ne t'en fais pas. Ils ne changent pas dans la tête. Seulement, on perdra quelques petites choses... Comme pouvoir les porter quand on a froid.

Elle lança un sourire à Astian qui sembla lui rendre la pareille avec ses petites babines.

- Ils ne seront plus mignons, mais ils deviendront beaux. Mais quoi qu'ils deviennent, ils seront toujours obligés d'accepter mes câlins. Cette partie de mon dressage est non négociable. Ils changent, deviennent plus forts et acquièrent une beauté différente de celles qu'ils avaient étant petits. Il obtiennent la beauté des guerriers, celle qui incite le respect d'un simple regard. Ce n'est pas si mal après tout.

Hestia sourit. Elle savait que les Demolosses avaient une certaine cotte auprès des dresseurs. Ils avaient un style bien à eux, particulier, certes, mais qui marchait à l'unanimité.

- Mais j'avoue qu'un


Coupenotte, ça envoie une fois évolué !

Elle tourna son regard vers Noah de nouveau.

Devant eux, on pouvait désormais distinguer les gares sur l'eau. Leur prochaine destination. L'avantage d'être dans la même maison, c'était qu'ils devaient prendre le train ensemble pour se rendre sur leur domaine.

Une fois devant les rails, la Narci s'assit sur un banc. Il était glacial, un peu comme tout à cette heure ci. Elle posa son Malosse sur ses genoux et lui donna des caresses. Le chiot tourna en rond quelques secondes jusqu'à se caler et ferma les yeux, sur le point de s'endormir sous les allers et venues de la main de sa maîtresse.

Hestia garda le silence quelques secondes. Noah restaient quelqu'un avec qui on ne se faisait pas rapidement une opinion. Il n'était pas particulièrement gentil comme il n'était pas particulièrement méchant, il n'était pas particulièrement drôle, pas particulièrement cynique,... Tout chez lui semblait être dans l'entre-deux. Et ça le rendait assez compliqué à analyser.

Toujours franche et directe, (à la limite du trop parfois) elle ne se gêna pas pour lui dire :

- Tu es quelqu'un de difficile à décrypter, tu sais ? J'ai beaucoup de mal à savoir ce que je dois penser de toi...

Voila, clair, précis, pas forcément avec tact... Du Hestia Elwing servi sur un plateau d'argent !




(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Noah S. Astaran
Narcissus

Féminin
Messages : 769
Age : 25

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : /

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Ven 16 Nov 2012 - 23:41


NOAH. & JANYSS.
ft. HESTIA & ASTIAN

Je fendais la végétation, de plus empressé de rejoindre la chaleur douillette du campus. J'avais envie de discuter avec Janyss, chercher son approbation. Me sentir rassuré sur mes talents de dresseur. Avoir la conviction que notre relation ira pour le mieux, que la tendance actuelle s'inversera. Une incertitude béante commence à se former au creux de mon ventre. J'ai peur qu'une brisure trop grande se soit installée entre nous, trop profonde pour être réparée. Je me sens particulièrement vulnérable maintenant que j'ai osé parler de mes doutes par rapport à mon avenir. Je n'ai même pas ouvert cette porte à ma plus grande confidente, Camille Jaegan, une Menthae de mon âge. Le sujet me paraît trop intime, trop sensible et personnel lorsque je m'ouvre à un proche. Comme si je ne faisais qu'appuyer sur la blessure. Avec une inconnue comme Hestia, je prends une sorte de distance par rapport au problème qui me désensibilise. En avoir parlé, tout de même, rend plus palpable cette hésitation profonde au fond de moi... Cette sorte de quête identitaire qui s'amorce lentement. Je repousse une branche en sortant finalement de la forêt. J'essaie de ne plus penser à ma Yanma, qui s'est endormie dans mon dos, ni à cette idée de carrière. Je marche en compagnie de la jeune fille, laissant derrière moi ces terribles pensées.

Nous embarquons dans le train qui repart peu de temps après. Je m'installe (ou plutôt me laisse tomber lourdement) dans mon banc et appuie ma tête contre la fenêtre. J'ai ramené Janyss à sa Poké Ball afin qu'elle profite de cet environnement douillet. Je les envie parfois de pouvoir se réfugier dans ces drôles de machines et de disparaître aux yeux du monde. Je regarde le paysage défiler dans la nuit, bien installée à présent. Le roulement régulier du wagon m'endort d'avantage. J'en ai marre de me sentir fatigué. J'aurais aimé être plus sympathique avec Hestia, lui faire fondre son mur... nous aurions pu apprendre à nous connaître en explorant cette vieille bibliothèque poussiéreuse. Je suis certain que la jeune femme cache une personnalité en or. Je n'ai pas eu la force, ce soir, de me montrer franchement sympathique comme je le peux. Il faut dire que la fuite de ma Yanma m'a profondément affecté. Je me perds dans mes pensées alors que le silence s'installe. Habituellement, j'aurais été le premier à entamer une conversation à sens unique s'il l'avait fallu... Et puis cette phrase qui tombe. Elle a de la difficulté à me cerner. Je détourne le regard de la fenêtre pour le planter dans le sien. Elle a l'air très sérieuse. Soudain, j'éclate de rire.

«Je me disais exactement la même chose à propos de toi!»

Je continue à rire un peu encore. Je m'arrête et me passe une main dans la figure pour me réveiller un peu. Je souris ensuite à la jeune fille. Je me sens un peu plus comme moi-même maintenant. Je me penche en avant et pose mes coudes sur mes genoux. Je scrute Hestia un moment avant de soupirer avec un nouveau sourire. Je n'ai rien pu tirer de cette jeune fille mis à part qu'elle est Narcissus et qu'elle a une passion pour l'élevage.

«Je ne suis pas un garçon méchant. On me connaît comme un grand sociable habituellement, mais j'avoue avoir été un peu plus réservé aujourd'hui.»

Le train s'arrête et nous descendons. Je jette un coup d'oeil d'envie vers la fenêtre de ma chambre que j'aperçois au loin. Malgré tout, une force me garde près d'Hestia un peu plus longtemps. L'absence du devoir accompli.

«Si tu m'en donnes la chance, je te donnerai l'occasion de mieux me déchiffrer. J'aimerais aussi en connaître d'avantage sur toi. Entre Narcissus il faut bien se connaître et se serrer les coudes non?»

Je la laisse réfléchir sur la question avant de m'éloigner, pressé de retrouver ma chambre. Elle m'y accueille avec tout son confort. Je me couche tout habillé par dessus les couvertures. Je m'endors en quelques secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Hestia Elwing
Narcissus

Féminin
Messages : 1115
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Normal

MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   Sam 17 Nov 2012 - 9:26



Là où le Hasard te Mène

AVEC : Noah S. Astaran [Libre]

Divaguant sur le campus, Hestia découvre au hasard des sentiers terreux la bibliothèque abandonnée. Des étoiles dans les yeux, elle parcours les allées de livres sans se préoccuper de ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle surprenne quelqu'un d'autre entre les étagères poussiéreuses de ce lieu si particulier.




Hestia et Noah gagnaient la gare et le train ne tarda pas à arriver. S'asseyant sur une banquette, le bruit du wagon les berçait et la Narci qui ne se sentait pas encore si fatiguée vit ses paupières s'abaisser plusieurs fois un peu plus rapidement que prévu : le sommeil faisait son oeuvre.

Le rire de Noah lui donna un petit coup de fouet. Mais la réponse de Hestia vînt toute seule tellement elle était naturelle.

- Ah ! Eh bien si pour toi ce n'est pas dans tes habitudes, sache que je suis toujours comme ça avec ceux que je ne connais pas. Il y a des tempéraments comme ça...

Hestia repensa à tout ce dont ils avaient parlé et se rendit compte que malgré une certaine gêne chez l'un comme chez l'autre, ils en avaient quand même appris beaucoup. Après tout la plupart des premières rencontres étaient compliquées à gérer. Timidité, pudeur et gêne étaient toujours de mises. Pour Hestia, il pouvait même se rajouter de la froideur difficile à comprendre pour certains.


Alors, comme elle avait l'habitudes de ces débuts chaotiques et que Noah semblait lui faire comprendre qu'il ne serait pas mécontent de la revoir, elle força un sourire timide et lui répondit :

- Pourquoi pas... Mais je le fais uniquement parce que tu es de ma maison !

Difficile de dire si sa phrase était ironique ou non, mais elle ne rajouta rien.

Avant de le voir tourner les talons et disparaître dans le couloir de son dortoit, elle lui tendit un bout de papier sur lequel elle venait de marquer son numéro de téléphone et son adresse e-mail. Pour se revoir, ce serait tout de même plus simple !

Alors, elle grimpa à son tour dans son dortoit et arrive jusqu'à la porte de sa chambre qu'elle referma doucement derrière elle. Elle pensa beaucoup à Noah et à ce que pouvait être ce jeune dresseur au fond cette nuit là. Jusqu'à ce que le sommeil gagne la partie... Une fois encore...




(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Là où le Hasard te Mène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Là où le Hasard te Mène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ferme les yeux..et tape 7 lettre au hasard.
» [Destremau Jean-Baptiste] Si par hasard
» "Il n'y a pas de hasard"
» Un titre, une histoire, en jeu de hasard.
» Un article touvé au hasard de mes lectures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Campus d'Alcea Rosea :: La bibliothèque centrale-