AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lychnis
avatar
Yuna Ukita
Lychnis

Féminin
Messages : 275
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : aucun

MessageSujet: Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]   Ven 2 Nov 2012 - 3:16



Là où commence la tempête
La bibliothèque, 9 h 30.


- Fuuuh...

À peine quelques jours s'étaient écoulés depuis mon arrivée à Alcea que déjà je croulais sous les devoirs ! Forcément, j'étais arrivée un peu moins de deux mois avant les examens de fin d'année, il fallait que je rattrape mon retard ! Même si je suivais déjà un cursus, le niveau à Alcea était beaucoup plus élevé que dans ma précédente école, ce qui ne me plaisait gère. J'aimais bien lire, mais les devoirs, si ça ne concernait pas les pokémons, très peu pour moi ! Enfin bon, il fallait absolument que j'obtienne une bonne moyenne, pour pouvoir ensuite faire des études spécialisées... c'était bien pour ça que j'étais venue à Alcea !

La bibliothèque était le parfait endroit pour réviser ses cours. Pas de bruits, pas de chahut, des élèves calmes, des pages qui se tournent, des têtes studieuses... sans oublier mon petit Kirsi qui éclairait mes pages juste ce qu'il faut pour que je puisse lire sans m'abîmer les yeux. Oui, vraiment, on ne pouvait pas rêver mieux !

Mais... c'était sans compter cette petite erreur dans ce calcul si parfait. Vous savez, cette petite erreur qui vient s’immiscer là où vous y penseriez le moins et qui n'est là que pour vous narguer et vous faire signifier qu'une fois encore, vous avez faux sur toute la ligne ? Et bien, au moment précis où j'ouvrais mon livre en n'aspirant qu'à la paix, cette erreur arriva et vint perturber ma tranquillité. Qu'était-elle ? Enfin, je dirais plutôt... qui était-elle ? Pour l'instant je ne voyais du coin de l’œil qu'une forme humaine s'agiter un peu trop pour quelqu'un se trouvant dans une bibliothèque et faisant un peu trop de bruit pour rester inaperçu. Je soupira et tourna la tête, pour lui demander d'arrêter d'être une source de nuisance parce que voilà, on est dans une bibliothèque ici. Ah, c'était un garçon. Et il me semblait même l'avoir déjà croisé dans le quartier des Lychnis. Cheveux noirs, yeux que je devinais gris et style plus que décontracté. Mais ce n'était pas ce qui m'interpella le plus sur le moment. Non, ce qui attira le plus mon attention, c'est ce qu'il était en train de faire, là, juste sous mes yeux.

- Mais ! Ça va pas ? Qu'est-ce que tu fais ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 27

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]   Ven 2 Nov 2012 - 15:51


Clive baille. Son sommeil a prit congé, ses paupières ont ôté la cécité partielle qui le maintenait au creux de son cocon de ténèbres reposantes. Et malgré la lumière du jour qui traverse finement les rideaux, les rayons qui viennent chatouiller le visage du bel endormi, le Lychnis grogne, ses bras ramènent son oreiller vers lui. Il y plonge complètement sa tête. Clive est totalement crevé. Il faut dire que se coucher à trois heures du matin après une fête où il a entretenu son taux d'alcoolémie, c'est n'est peut-être pas la bonne manière d'obtenir une nuit saine et agréable. Pour faire passer le mal de crâne? Rien de tel qu'une bonne partie de jambe en l'air... heureusement pour lui, il n'a pas la gueule de bois. Malheureusement pour lui, il n'a pas de compagne avec qui s'envoyer en l'air. Enfin, il faut avouer que les filles, ce n'est pas ce qui manque au sein de l'académie d'Alcea Rosea.

Finalement, sachant que les lueurs extérieures ne le laisseraient pas en paix, Clive écarte sa couette, se retourne et vient se positionner en tailleurs. A tâtons il cherche son pokématos, vérifie si personne ne lui a laissé de message. Constatant que ce n'est pas le cas, le beau brun finit par sortir de son lit de plume pour rejoindre la salle de bain. Une bonne douche ainsi qu'une petite toilette ne lui ferai aucun mal. Dès lors qu'il se sentait légèrement plus frais, Clive passe par son armoire pour choisir dans sa garde robe les habits qu'il va mettre pour la journée. Chemise immaculée qu'il ne boutonne pas jusqu'en haut, laissant son col replié pour que son collier soit visible, une cravate rouge qu'il ne noue pas et la laisse pendre de chaque coté de son cou, un pantalon noir qu'il descend à mi-fesse accompagné de ses habituels accessoires, chaines au porte-feuille, bracelet qui cliquettent, sac à dos sur les épaules.

Clive se sent enfin prêt à aller se promener un peu. Reste à savoir où maintenant. Il cogite, se demande quel lieu de l'école n'a pas eu encore à subir sa folie destructrice et sa bêtise grandissante. Quelques minutes suffisent pour déterminer le lieu de son prochain méfait. La Bibliothèque! Le Lychnis ne connait l'endroit que de nom et de localisation. Avant ça, il n'y avait jamais mis les pieds. Forcément, il est loin, très loin de bosser comme un damné. Enfin, question de point de vue car ça dépend pourquoi. En tout cas, pour la connerie, il s'y met à fond. Direction le CDI. La porte s'ouvre, l'adolescent pénètre dans l'enceinte où règne un silence morbide. Sérieux, il est temps de changer ça. Clive va se cacher dans une allée libre de toute présence et fait l'inventaire de ce qui se trouve dans son sac. Pour être franc, il n'a pas grand chose. Faute d'avoir prévu, son tube de glu sera amplement suffisant pour mettre à profit ce qui lui vient en tête. Ni une ni deux, le garçon ouvre le capuchon, chope le bouqin du bout et envoie la dose sur la couverture.

Clive étale le liquide, puis accole le livre sur le bois qui le soutenait. Le brun recommence avec les livres qui suive. Le sourire aux lèvres, rien ne peux l'arrêter. Rien si ce n'est sa négligence et une personne trop curieuse. De toute évidence, la jeune demoiselle n'appréciait pas du tout son geste. Voilà pourquoi Clive déteste fréquenter ce genre d'endroit. Tomber sur des intellos Menthae ne l'encourage pas à continuer. Que faire dans ce cas là? Une excuse bidon ne suffirait pas. Surtout que la voix de la demoiselle porte assez loin et dérange la gérante qui grogne et se lève. Bad plan! Clive n'a pas le temps de faire disparaitre son tube de colle. Le plus important c'est de se tirer d'ici, tout en emportant une garantie. Sac d'ores et déjà sur les épaules, le brun attrape la main de la miss et l'emmène avec lui.

  • Clive ▬: « Euhh... Joker mais là... on s'casse!»


Clive se tire, sa garantie sous le bras. Mort de rire, il slalom entre les rayons, sans faire attention aux protestations que pourrait susciter sa victime. Il ne s'arrête qu'une fois en sécurité dans l'une des salles de la réserve. C'est uniquement à cet instant qu'il relâche la pression sur son "acolyte" et part dans un fou-rire.

  • Clive ▬: « Ahaha! J'ai cru que j'allais m'faire pincer cette fois! Sérieux tu gère pas l'intello ahaha!»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lychnis
avatar
Yuna Ukita
Lychnis

Féminin
Messages : 275
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : aucun

MessageSujet: Re: Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]   Sam 3 Nov 2012 - 3:51



Là où commence la tempête
La bibliothèque, 9 h 35.


J'y crois pas ! Mais j'y crois pas ! Comment est-ce que j'ai bien pu me retrouver dans une situation si loufoque ? Un garçon que je ne connaissais même pas m'entraînait je ne sais où en me traînant par la main. J'avais juste eu le temps de rappeler Kirsi dans sa pokéball. Mes affaires, elles, étaient restées là-bas. J'essayais tant bien que mal de contourner les obstacles qui se présentaient devant moi, butant malgré tout ça et là contre une étagère ou une chaise, me confondant en excuses à chaque fois que je percutais un autre élève, tout en maudissant celui qui m'avait mise dans cette situation.

Je crois que le pire dans tout ça, c'était de l'entendre rire. Mais quel andouille ! Il venait de souiller plein de livres avec son immonde glue, d'autant plus que plusieurs élèves se feront avoir en essayant d'en prendre un... et ça le faisait rire ! J'ai cru un instant que la bibliothécaire pourrait me sortir de là, mais c'était sans compter sur sa passion pour ses chers bouquins, elle avait l'air de ne pas trop savoir que faire, entre aller sauver les livres qu'elle chérissait tant et courir après le vandale qui avait commit ce crime. Car oui, c'est un crime, un crime ! Les livres sont l'une des choses que j'apprécie le plus, de mon vivant, aucun assassin de livre ne pourra s'en tirer si facilement ! Il allait voir ce qu'il allait voir, non mais !

La porte de la réserve claqua. De la réserve ? Mais pourquoi m'avait-il emmené ici ? On n'était pas autorisé à y entrer ! Il voulait sans doute sauver sa peau mais pas question qu'il m'entraîne dans son délire...

Je crois que le pire, sans doute, c'est quand je me fis traitée d'intello. C'est un crime d'aimer les livres ? Et puis, je ne suis pas vraiment un exemple en ce qui concerne le sérieux et les devoirs... pas que je ne fasse rien mais je n'y vais pas avec la main sur le cœur. Enfin... ce garçon commençait sérieusement à m'agacer.

Je m'étais tellement emportée intérieurement contre lui que mes joues commençaient à devenir rouges de colère. Me tournant vers lui, les sourcils froncés, je le force à rester dos contre le mur en pointant mon index dans sa poitrine pour qu'il cesse de se bidonner et lui débita, droit dans les yeux, tout ce que j'avais sur le cœur de la voix la plus sûre et autoritaire dont je pouvais user avec ma voix encore enfantine :

- Dis-donc, c'est pas une façon de traiter les gens, surtout que je t'ai rien demandé ! J'étais venue pour profiter du calme de la bibliothèque, pas pour me faire embarquer dans un plan hasardeux ni pour me faire traîner jusque dans la réserve par un garçon que je ne connais que de vue ! Alors, tu sais ce que tu vas faire ? Tu vas me présenter tes excuses, en faire de même avec la bibliothécaire, et réparer tes bêtises, compris ?

J'espère avoir été assez claire... même si je doutais fortement que ce garçon allait m'écouter bien sagement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 27

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]   Sam 3 Nov 2012 - 9:32


Clive est totalement hilare. Son méfait ainsi que la course-poursuite lui ont fait le plus grand bien. Rien de tel pour commencer une journée sur les chapeaux de roues. Même pas dix heures, et il y a déjà tout ce qu'il faut pour un bon bol de réveil. Une trame, un contexte, de l'action, de l'adrénaline, du rire, en bref, c'est rien que du bonheur. Et en plus de ça? Il y a les secrets et interdits qui se dévoilent. Le Lychnis est à présent dans la réserve. Accompagné certes, mais toutefois dans la réserve qui d'ordinaire est fermée et réservée aux Master. Surement un élève qui a eut un besoin, a récupéré ce qu'il cherchait et attend surement la bibliothécaire qui doit rager et fulminer comme un Tauros en colère. Enfin, heureusement pour elle, la colle utilisée est loin d'être forte, et Clive n'a pas eu le temps de calquer les uns contre les autres plus de trois ou quatre bouquins. Dommage qu'il n'ait pas réussi à faire toute la rangée, ça aurait été bien plus comique et vraiment très professionnel.

Clive tente de se reprendre, laissant son attention vagabonder sur sa garantie qui ne semble pas du tout du tout apprécier son action précédente. Le doigt enfoncé dans son torse, la miss commence à hurler comme une damnée. En plus d'être une râleuse, intello et il en passe, l'adolescent écarquille les yeux de surprise lorsqu'elle lui demande des excuses. Et bah, il la pensait Menthae, mais il est possible que la demoiselle en face de lui puisse appartenir au domaine des Narcissus, voire des Spiraea si l'on en défend son point de vue justicier. La réponse du brun est immédiate. Il se tort de rire. La rouquine fume, rouge de colère, et lui, ça l'éclate comme un fou. Clive se rattrape à une étagère et réplique, sans cesser de rire.

  • Clive ▬: « Ahahah! Sérieux, j'ai connu des Menthae plus cool que ça ahahah, on voit que tu ne me connais que de vue et pas de réputation.»


Clive se redresse, la dépasse de quelques centimètres, puis prend le temps de l'observer. Une masse capillaire rousse qui lui rappelle son frangin, des yeux noisettes dissimulé sous les sourcils froncés, sapée d'une manière banale sans excentricité. La seule chose qui n'est pas commune, c'est le balais qui lui semble coincé dans le derrière. Enfin, Clive ne tient pas à se faire attraper. Pour le moment, personne n'a réussit à lui mettre la main dessus suite à ses bêtises, alors c'est pas maintenant que ça va commencer. Afin de la garder un peu plus à lui et de l'aider à patienter, dans le seul et unique but de trouver une solution pour se tirer sans casse surtout, Clive s'élance dans sa présentation.

  • Clive ▬: « Tu devrais passer de temps en temps chez les Lychnis, tu verrais un peu plus souvent Clive Eden Evans, le Roi des conneries ahah!»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Travailler en paix ? C'est beau de rêver. [Pv : Clive]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon beau plafond
» Tony Curtis repose en paix.
» Le beau 19 hier
» [Beau livre] Les Carnets de Gordon McGuffin
» C'est vrai qu'il n'est pas très beau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Campus d'Alcea Rosea :: La bibliothèque centrale-