Partagez | 
 

 ♪ R.O.B.Y.N Everden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin
Messages : 240
Age : 23

Âge du personnage : 17 ans ~

MessageSujet: ♪ R.O.B.Y.N Everden   Lun 20 Fév 2012 - 18:23


ROBYN EVERDEN



    Nom : Everden
    Prénom : Robyn
    Date de naissance et Âge : 1 Décembre { 17 ans
    Région d'origine : Johto
    Groupe : Lynchis

    Pokémon 1 :
    Négapi

    Pokémon 2 : Germignon

PHYSIQUE

Taille : Dans les environs du mètre soixante-dix.
Poids : Mais qu'il est gringalet avec ces soixante kilos à peine...
Couleur des yeux : Bleu-Vert pâle.
Couleur des cheveux : Châtain-brun selon la lumière.
Signe distinctif : Peut-être est-ce ce regard si clair et quasiment inexpressif ? Ou alors cette touffe de cheveux peu coiffée qui donne l'impression d'être à la sortie du lit. Ou sa négligence vestimentaire qui fait qu'il ne regarde jamais réellement ce qu'il porte et donc se retrouve souvent avec des superpositions de fringues. Ou alors sa peau de bébé toute douce. L'accumulation de ces petits détails quoi...



Caractère

Qualités : Compréhensif ~ Doux ~ Sportif ~ Observateur ~ Spontané ~ Inventif ~ Souriant en presque toute circonstance ~ En général pacifiste ~ Chanceux.
Défauts : Susceptible ~ Lunatique ~ Calculateur ~ Retardataire chronique ~ Bordélique ~ Rêveur ~ Facilement jaloux ~ Maladroit ~ Fond sadique.
Signe distinctif : Robyn, c'est une âme d'enfant. Mais il ne le montre pas. Il est gentil avec tout le monde, trop peut-être. Mais il n'y peut rien. On aime ou on aime pas. Lui, ce qu'il kiffe, ce sont les choses petites et mignonnes et les histoires d'aventures, de conte de fées, de pirates. Mais il ne le dit pas. Il a peur des p'tites bestioles et du noir. Ça non plus, il ne le dit pas. De manière général, le garçon parle rarement de lui. Il est toujours là pour écouter les autres mais ne commente pas. Il se pose à côté de vous, attends que vous parliez. Et ne dira rien à personne. Robyn, c'est le meilleur ami. Le journal intime. Une petite partie de chacun dans un être vivant. Même les Pokémon le savent et c'est pourquoi il entretient une relation tout à fait particulière avec eux. En parallèle, c'est aussi un grand. Au fond de lui, quelques bribes de mauvaiseté qui remontent parfois en surface. C'est pourquoi il déteste les critique. Mais dans sa tête, rien n'est vraiment concis, tout est brouillon, mélangé, et pourtant pour lui, tout est parfaitement clair. Il n'est jamais réellement les pieds sur terre. Il part souvent très loin dans sa tête. Et il chantonne en pensant qu'on ne l'entend pas. Et il casse les pieds aux gens qui l'entourent. Mais on l'aime. Hein ?


HISTOIRE

"La vie, c'est comme un match de basket. Ça commence par un cri, ça finit par les larmes.

Au milieu, les joueurs et les spectateurs tout autour d'eux. Il y a l'attaque, il y a la défense. Chacun fait comme il peut selon ses points forts et ses faiblesses. On profite de chaque instant sous le regard de tous. Et de soi. Il y a des hauts, il y a des bas. Un échec, des fautes, des mauvaises passes et des shoots ratés. Et alors ? Alors on prend un coup, on entend les sifflements, les critiques et soudainement, on se réveille. Prise de conscience, et on joue à nouveau. Il y a de la pression, des blancs internes, des silences dans le public. Il nous arrive de s'énerver et de sortir du terrain aussi facilement que l'on claque une porte. De ne plus savoir où on est. D'entendre une mouche voler juste avant de mettre un lancer franc. On tombe, on pleure, on se relève. Quelle différence avec le quotidien ? Puis, on sourit, on s'amuse, on communique ensemble. Individualité, collectivité, rivalité, amitié. Il n'y a rien à dire de plus. Il faut maintenant écouter. Entendre les respirations retenues lors du shoot de la victoire. Entendre le coach s'égosiller depuis le banc, et sourire en se disant qu'il peut toujours aller se faire voir.

La vie, c'est comme un match de basket. Ça commence par une défaite, ça finit par une victoire. "

L'enfant referma le livre qu'il venait d'achever. Il n'avait pas spécialement apprécié la lecture mais l'avait tout de même achevé. Ses yeux pâles sondèrent le plafond d'un air interrogateur. "Et maintenant ?" semblaient-ils demander. Il n'eut aucune réponse. Pas le moindre petit bruit qui lui aurait confirmé qu'il ne se sentait pas seul dans cette maison. Rien. Il regarda avec attentivoison sa collection de figurines fièrement exposée tout du long des murs et un sourire s'étira sur ses lèvres. Il n'avait que huit ans et pourtant, il avait parvenu à réunir à réunir autant de minuscules et adorables objets. Oui, il y avait passé toute sa tirelire, et alors ?
Le bruit d'une porte qui claque le tira de sa torpeur. Deux types de pas. Deux personnes qui chuchotaient. Il reconnut le raclement de gorge de sa mère. Le bruit discret mais couinant des chaussures horribles de son père. Que faisait-il ici ? Des dizaines de questions se précipitaient soudainement dans l'esprit de l'enfant. Il courut se cacher sous les couvertures, le seul refuge qu'il y pu trouver. Les voix s'éloignaient et il osa passer sa tête hors de sa cachette. Après la peur, la curiosité. Il voulait savoir ce qu'il se passait eau sous-sol. D'après lui, ils étaient partis dans la cuisine. Il enfila un pull bien trop grand pour lui par dessus son pyjama et mit ses adorables chaussons aux pieds. Paré pour la grande aventure !

"... Jours infirmière à ce que je vois ? Tu gagnes bien ta vie ? Ça ne doit pas être très concluant vu le taudis dans lequel tu vis. Ce n'est pas un environnement pour élever un enfant.
- Des.
- Des ? Oh, je vois. Tu as fait du charme à un quelconque voyageur comme moi avant, et tu t'es retrouvée avec un autre gosse à charge. Tu n'es bonne qu'à ça. Mais tu vis ta vie. Moi je veux mon fils."

L'enfant resta paralysé derrière la porte. Il n'osait pas bouger. Il ne comprenait pas le ton agressif qu'avait cet homme qui était toujours tendre avec lui. Pourquoi s'en prenait-il à sa mère ? Elle se débrouillait très bien sans lui !! Et pourquoi sa mère ne répondait-elle pas ? De nouvelles questions s'emmagasinaient sans trouver de réponse potable. Et pourquoi Gabrielle, sa petit soeur, avait-elle son nom dans la conversation ?Son cerveau de jeune enfant déduisit facilement qu'il y avait un problème, mais il ne voyait pas la raison de la tension qui régnait.

Cinq ans plus tard, le même enfant. Chambre différente. Maison différente. Famille différente. Même père.
Le garçon désormais âgé de treize ans est en vacances d'été. Il aime passer son temps à s'allonger sur l'herbe et à regarder défiler les nuages. Dans ce monde gigantesque chaque été, il revient s'asseoir à cet endroit précis, le seul où il y ait une vue imprenable sur la vallée de son passé. Et à chaque fois, il ressasse des souvenirs qui font qu'il se trouve ici, en haut, et non en bas. Un petit animal s'approcha discrètement de lui et frotta sa tête contre la joue du jeune garçon. Celui ci sourit devant le comportement du Pokémon. Il l'avait trouvé gravement blessé peu avant la disparition de sa mère. A eux deux, ils l'avaient remis sur pieds et depuis, l'adorable petite chose suivait sans cesse celui qu'il considérait dès lors comme son maître éternel. Robyn le plaça sur sur genoux et il se roula en boule en émettant un sifflement léger. Déjà quatre ans qu'il était ici.
Un tiroir se renversa dans sa tête et de nombreuses images se répandirent. Le sourire chaleureux et tendre de sa mère. Les berceuses qu'elle aimait lui chanter le soir. La naissance de Gabrielle. Les heures passées à s'occuper avec amour des Pokémons en enseignant à son fils tout son savoir. En remontant encore plus loin, tous les moments complices qu'ils avaient eu alors qu'il n'était qu'un bambin. Puis tout récemment, les cernes et le regard triste qu'elle portait sur le monde qui l'entourait. La peau pâle et chaude. Ses yeux, aussi clairs que ceux de son fils. "Sourit, Robyn, ne le laisse pas t'enlever ça. Car il va le faire. Tout ce qu'il va pouvoir éradiquer de moi en toi, il va le supprimer. Alors ne perds jamais ton sourire car c'est ton arme, d'accord ?". Des larmes.

Depuis, Robyn est tel qu'il est. Il ne parle jamais de lui, il n'y a rien d'autre qu'il veuille qu'on raconte sur lui et il fait ce sourire timide puis éclatant qu'il a toujours aux lèvres. Il est entré à Alcea Rosea en croyant échapper à son foyer paternel mais a eu la joie d'y retrouver quelques membres de cette famille non désirée (hé ouais, y a des prédef' !). Que dire de plus ? Il me dit qu'il faudra le découvrir par vous-même.

(HRPG : Ouais, je sais, c'pourri, mais pour une fois que je fais une fiche en 2 jours...)





Qui se cache derrière ce dresseur ?

Prénom/Pseudo : Appelez moi... Matthy ♥
Âge : 17 ans, il parait...
Comment avez-vous découvert ce forum ? : On m'a capturé, ligoté, bâillonné, emmitouflé dans un sac. Puis on m'a dit, "Bienvenue ici". Moi aussi je t'aime Mint ♥
Qu'en pensez-vous/Avez-vous déjà des suggestions ? : Buhuuu... Pourquoi ne m'a-t-on pas invité plu tôt ? ><"
Code : [OK par Nia] Oh tiens, il pleut !



Dernière édition par Robyn Everden le Sam 10 Mar 2012 - 15:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 540
Age : 20

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: Re: ♪ R.O.B.Y.N Everden   Mar 21 Fév 2012 - 18:16

D'accord, alors heu. Déjà, c'est qui cette Mint, hein ? Franchement, moi je dis, elle a pas l'air sympa du tout. Krr krr./ okayjesors.

BREF. (je commente une fiche, incredible.) Si tu avais bien travaillé aujourd'hui, je t'aurais écrit un long paragraphe avec plein de cœurs, mais c'est pas la cas, vile glandeuse. Alors je me contenterai de te dire que cette fiche est juste adorablement groupitante. Quelques fautes par-ci par-là. Genre "ce qu'il se passait eau sous-sol". Mais il n'empêche que l'histoire est toute choue et que Robyn est cute. Il va chez les (pff. do not know.) Lychnis d'ailleurs. Youpi. ♪
Hm. En deuxième pokémon je te file un... Heu... Germignon. (Attends, je vais te trouver une raison qui tue, tout le monde le fait.) PARCE QUE. Il va avec tes yeux. Et que y a le mot "mignon" dedans. Voilà. HA HA !

Je sais, c'est le truc le plus nul que j'ai jamais posté. Mais au moins tu es validé, youhou ! N'oublie pas de réserver ton avatar et de créer ta fiche de liens ! (style j'ai fais un truc sérieux hi hi.)




/retourne dans sa tanière. 8D (et note. PAS UN SEUL CŒUR. Miracle.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

♪ R.O.B.Y.N Everden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Commencer une nouvelle partie :: Présentations :: Anciennes fiches-