Partagez | 
 

 [FINI] Sous la voûte Céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin
Messages : 520
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: [FINI] Sous la voûte Céleste   Lun 5 Nov 2012 - 23:19


TOUCHANT

Comme les yeux pétillants d'un enfant



Ryüko se déplaçait dans le pokévillage, comme elle aimait le faire, c'est à dire seule avec son appareil photo. Elle avait déjà pu observer le quartier résidentiel, la plage et ses alentours, ainsi que le temple, mais n'était jamais allé vers le centre commercial. Pourtant, c'était ici qu'elle avait le plus de chance de faire de bons clichés, la grande roue étant un excellent moyen de photographier en hauteur tout en précision.

Mais une autre structure avait attiré son attention. Plus sombre, plus grandiose, plus mystérieuse aussi. Une gigantesque tour, sur laquelle trônait au plus haut de ses murs, un énorme cadran d'horloge. Elle s'en approcha, et fut captivée par les derniers mots de la description faite de la tour sur un panneau : « touchant presque les nuages du haut du cloché ». Mais les immenses portes de bois étaient décorés d'un écriteau marqué « INTERDIT AUX VISITEURS ».

Tu parles.

L'entrée principale uniquement. La jeune femme avait tellement l'habitude de s'introduire partout, même quand c'était fermé, même quand c'était interdit, qu'elle ne réfléchit pas une seconde et alla directement chercher une autre porte d'accès. Qu'elle trouva rapidement. Une porte en métal emménagée très récemment par rapport à l'âge ancien que semblait avoir l'édifice, était cachée par une série de hautes haies. Elle était fermée, mais si facile à crocheter.

Ryüko poussa doucement la porte qui ne fit pas un bruit, s'assura qu'il n'y avait personne dans les allentours, chercha les escaliers principales - qui ne furent pas difficiles à trouver tellement ils étaient imposants - et monta une a une les marches de bois jusqu'au sommet. L'excitation montait à chaque pas qui l'emmenait plus près du ciel. Et enfin, après quelques bonnes centaines de marche, elle y était. La tour était non seulement immensément haute, mais aussi très large. Le dernier étage - avant les cloches - qui abritait le cadran sur un des quatre mur de pierre, était fait d'un unique planché en bois qui recouvrait toute la surface, vide.

Bien que le parcourt ait été difficile, Ryüko ne se déconcentra pas et regarda avant tout s'il y avait quelqu'un à l'étage pour lui interdire l'accès. Personne. Nulle part.

Parfait.

Il ne pleuvait pas ce soir là. Pas une goutte, juste quelques nuages qui se dessinaient dans le ciel et qui donnaient à l'atmosphère une teinte orage rosée, par le soleil couchant. Des couleurs somptueuses qui englobaient le paysage. La brunette aux yeux sombres s'approcha de l'unique ouverture de l'étage. Il s'agissait d'un trou simple dans le mur, assez grand pour accueillir trois personnes debout côte à côte, laissé entre les anciennes pierres et le mécanisme de l'horloge. L'immense mécanisme qui faisait un unique bruit régulier au rythme des secondes.

Et elle s'assit là, sur la pierre froide. Face au monde, toute près des premières étoiles apparaissantes et les pieds dans le vide, observant tranquillement le fantastique paysage.





Dernière édition par Ryüko Iwasuru le Lun 24 Déc 2012 - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Mar 6 Nov 2012 - 9:29


Clive n'avait aucune envie de rester au campus ce soir. Ni de participer à une fête quelconque. Non, ce soir là, Clive avait autre chose en tête. Le temps était au minimum de l'idéal pour un mois de novembre. La pluie avait signé une trêve, seuls les nuages présents menaçait le ciel. Il aurait voulu sortir oui. Mais pas seul. Il avait d'ores et déjà une idée en tête. Il voulait partager un moment comme celui-là avec Margot. Malheureusement ce n'est plus possible à présent. Le traumatisme que la jolie blonde avait subit l'a contraint à se retirer. Elle avait quitté Alcea Rosea il y a peu. Une passade comme dirait n'importe qui. Pas du point de vue de Clive qui s'y était profondément attaché. Bien sur, ça passera, il faut se faire une raison, bien que cela ne soit pas facile. La plupart du temps, c'est ce qu'il y a de pire. Devoir penser à l'inverse plutôt que de simplement avoir à tourner une page. Le Lychnis n'oublie pas. Il ne se lasse pas. Oui, il prendra la vie comme elle vient, et saisira la prochaine occasion.

Clive est jeune, Clive n'a que dix-sept ans. Néanmoins, c'est toujours agréable de pouvoir compter sur quelqu'un, partager des moments intimes et intenses, ne pas avoir à se cacher, se promener main dans la main. La liberté avait été rendue au jeune homme qui se morfond un tantinet avant de se redresser en trouvant son attitude complètement stupide. Enfin, Clive est un humain. Comme chaque personne il a ses joies et ses peines, ses envies de solitudes. Il chope sa veste, son sac, son pokématos et ouvre la fenêtre. Ce soir, il compte bien faire le mur. Sa destination? La grande horloge. Il aurait voulu la visiter avec la Narcissus. Tant pis, il l'imaginera à ses cotés, et quand il la reverra, il lui en parlera avant d'y retourner en sa compagnie. Toutefois, c'est pas de tout repos. La nuit, y'a pas de bus, rien pour l'amener à proximité du centre commercial. Une bonne demi-heure de marche à minima est réquisitionnée de force au garçon qui n'abandonne pas son projet. Trente-cinq minutes plus tard, il se retrouve devant l'immense bâtisse.

Clive lève les yeux au ciel. La vieille horloge est vraiment impressionnante. Forcément, il veut y entrer. Et forcément, la nuit, c'est pas possible. Toutefois, pour l'adolescent, interdire est égal à franchir. En faisant le tour il trouvera bien un autre moyen de parvenir à ses fins. En effet, le bâtiment, assez vétuste offre un autre porte de sortie. Principalement car elle sert plutôt de porte d'entrée pour Clive prêt à crocheter la serrure, mais surpris de voir qu'en appuyant sur la clanche, le chemin se dévoile sous ses iris. Coup de chance que le gardien ait oublié de fermer à clef? Qu'importe. En deux pas, le dresseur se retrouve de l'autre coté et se voile derrière le bois. C'est immense quand il n'y a pas foule. Silencieux, flippant et apaisant à la fois. Les escaliers se profilent au loin et semblent appeler l'étudiant à les grimper. Clive ne perd pas les précieuses secondes qui lui sont allouées. Il monte. Plus ses pas le mènent en hauteur, plus les "clics" et autres bruits de machinerie d'horloger se font entendre. Quelle douce mélodie.

Clive parvient à se hisser au sommet. Il reprend son souffle. Pas évident tout de même. Ses yeux vagabondent, ses pieds viennent, l'un devant l'autre, sans se poser de question. Soudain, une silhouette se distingue. Une personne à la masse capillaire brune, reconnaissable parmi certains membres des Quartiers. Sayuri, ici à cette heure? C'est une blague. Ryüko? Fort probable. Et Clive a une revanche à prendre avec celle-ci. Le meilleur moyen de vérifier lui tends les bras alors pourquoi ne pas en faire profiter la demoiselle? Il s'élance, aussi discrètement que cela lui est possible. Une fois à proximité, il l'entoure de ses bras pour éviter qu'elle se jette dans le vide et scande.

  • Clive ▬: « Bouh!»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 520
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Mar 6 Nov 2012 - 19:05


VISAGE

Comme un revenant ..

-Bouh !

Son cœur s’arrête alors que la jeune femme ferme fort les yeux pour ne pas voir le vide s’approcher aussi vite qu’elle puisse l’imaginer. Pourtant, des bras la retiennent à la réalité, et elle s’y accroche de peur de tomber.

Son cœur toujours affolé, elle se relève en vitesse et fait face à la voix non reconnue. Prête à lui sauter dessus, à la balancer dans le vide, à la martyriser avec du scotch et un trombone, à faire à cette personne tout ce qu’elle pouvait subir de désagréable dans ce monde. Mais rien.

Elle ne fit rien.

Car elle ne put rien faire.

Cette impuissance dans le contrôle de ses propres mouvements, elle aurait pue s’en débarrasser si l’oubli de l’instant précédent n’avait pas été aussi soudain. Ce visage, elle le reconnait, elle le reconnaitrait certainement entre mille. Elle l’avait délaissé, puis y avait repensé, avant de l’oublier totalement, si facilement. Ce visage, il l’avait abandonné. Déçu, même. Jamais elle n’aurait crue le revoir, surtout ici. Pourtant, elle ne rêve pas. Elle le sait, car la terre se meut, le soleil se couche, les secondes passent. Et l’horloge tourne.

Elle ne sait pas au bout de combien de temps elle arrive enfin à émettre un son. Elle se gratte la gorge, entrouvre ses lèves, inspire. Regarde à droite, puis à gauche. Et finalement, abandonne.

Et garde le silence.

Elle se rassoit, sort une cigarette et tire une taffe. Sans le quitter du regard. Peut-être arrivera-t-elle un jour à trouver quelque chose à lui dire, à ce visage. Mais pour l’instant, rien ne lui vient à l’esprit. Elle préfère garder le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Lun 26 Nov 2012 - 22:07


Clive et son éternelle enfance qui s'amuse à titiller la jeune jumelle Iwasuru. De cette manière, il sait qu'il exécute ainsi sa vengeance concernant sa dernière escapade sur le pont Aermo où la belle ne s'était pas gêné de le surprendre de la même manière. Il s'imagine déjà au retournement de situation. Les talons qui claquent sur le sol, le sourire enjouée de sa comparse qui croise le sien, la petite dispute qui s'en suit et qui pourtant ne cache aucunement la malice qui les emporte, les prunelles d'onyx croisant les sombres iris de Ryüko, enflammé par la taquinerie... Mais il ne se passe rien. Juste un regard vide de toute sensation, ou presque. Ce que Clive ressent à cet instant s'apparente à de la tristesse, du l'indifférence mêlées toutefois au mépris. Et qui plus est, le garçon l'observe, après un pas en arrière, mal à l'aise de sa réaction, sortir une cigarette se mettre à la fumer devant lui. Et quoi? C'est terminé? Juste à la limite un air hautain à se demander ce qu'il fout là? C'est plutôt lui qui se pose des questions.

Clive ne comprend pas pourquoi il se retrouve confronté à une tombe. Et pour être honnête, il n'apprécie pas du tout l'attitude de la demoiselle. Le jeune homme prend une grande inspiration. Son air amusé c'est effacé, il cède place à un masque inquisiteur qui cache son inquiétude. Pour commencer il s'assoit à coté d'elle. Ses pupilles quittent celles qui le dévisagent. L'horizon se profile, puis se camoufle sous une fumée blanche. La clope? Next! D'un geste vif, Clive récupère la consumée qu'il observe un court instant avant de la laisser tomber dans le vide. La faible lueur finit par s'éteindre. Ses prunelles dérivent à nouveau vers l'indignée et ses lèvres s'ouvrent. Une seule question s'y échappe.

  • Clive ▬: « Je peux savoir ce qu'il se passe? Ou clairement je peux aller me faire foutre?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 520
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Lun 26 Nov 2012 - 23:18


RETROUVAILLE

Comment tu l'aurais imaginé ?

Ryüko tire encore une taffe, ne fait ni attention au malaise qu'elle instaure, ni à la fumée qui gâche le couché de soleil. Son cœur bat sous sa poitrine, plus fort, peut-être, que lorsqu'elle avait cru tomber quelques secondes plus tôt. Une autre taffe encore, pour lui donner contenance, et ne pas réfléchir.

Mais le bâtonnet se fait soudainement arraché de ses mains, et la Lychnis regarde le jeune homme le lâcher avec un profond sentiment d'indignation. Elle observe l'étincelle disparaitre sous ses pieds, voulant, encore une fois, céder à l'impulsion. Se défouler sur lui, l'envoyer valser, ailleurs. Mais elle ne bouge pas, se contente de fixer ses grands yeux sombres sur son visage. Depuis quand osait-on lui arracher sa cigarette, comme ça ? Et depuis quand Ryüko ne réagissait pas ? Une fois encore, elle entrouvre ses lèvres, mais rien n'en sort.

La brunette regarde le Lychnis, aussi sérieusement qu'il l'était devenu. Elle avait au moins réussi à lui retirer son éternel sourire amusé. Mais ça ne lui plaît pas. C'est un autre visage, qui se tient devant elle. Car elle sait qu'un Clive sans sourire .. ce n'est plus le même Clive. Et pour tout dire, elle a de mauvais souvenirs avec ce Clive-là.

Le bruit de l'horloge offre à la Lychnis un rythme régulier qu'elle essaie de caser sur ses battements de cœur. Elle ne cesse d'observer le jeune homme qui lance alors sa phrase, muni d'un lointain air vexé. Ryüko ne peut s'empêcher de se sentir peinée. Elle aussi, réagirait certainement de la même façon, si les rôles étaient inversés. Mais elle n'arrive pas à lui sourire, à le taquiner, à lui raconter tout ce qu'il a raté durant son absence, comme elle l'aurait certainement fait en temps normal. Après tout, à quoi s'attendait-il ? A un câlin ? Des rires ? De superbes retrouvailles ?

Comme si Ryüko pouvait offrir chose pareille.

Alors, par pur hasard, instinct ou intervention divine, elle ouvre une nouvelle fois ses lèvres rosées. Lâche une phrase. Trois mots. La vérité, elle l'a toujours cherché, alors, elle la lui offre.

- Tu m'as manqué.

Peut-être qu'il n'y a rien d'autre à dire, finalement. Elle tourne la tête, serre les dents, regarde l'horizon. Un léger sourire lui échappe. Oh, oui, il s'y était attendu, à son câlin. Mais qui pouvait entrer et sortir de la vie de la Lychnis, comme ça, sans en subir les conséquences ?

Personne.

Et c'est une évidence qu'elle s'était toujours fait un honneur d'appliquer. Il était partit, sans un mot d'explication, et ne pouvait espérer reprendre sa place aussi facilement. Elle n'a pas besoin de justification, d'excuse ni de compréhension. Sa réaction échapperait peut-être totalement à son compère, mais cela, elle ne s'en souciait guère. Elle fait taper ses pieds contre le mur de pierre, et ne peut retenir un sourire, sans cesser d'observer le soleil couchant qui cédait maintenant sa place aux étoiles.

- Ou sinon, oui, tu peux aller te faire foutre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Mar 27 Nov 2012 - 9:35


Clive en est revenu quelque peu changé. Son absence à Alcea, il la doit à sa mère. Il ne s'agit pas d'un reproche. Jamais il n'aurait quoi que ce soit à critiquer concernant sa génitrice.Toutefois, il est vrai qu'une seule semaine d'absence initialement prévu c'est transformé en un besoin de solitude bien plus long. Voilà trois semaines qu'il n'avait pas remis les pieds à l'académie. Son retour lui a fait du bien. Tout est passé. Que ce soit ses sentiments pour Margot, que ce soit sa quête de vérité envers son demi-frère, bref, on pourrait croire qu'il en est revenu changé. Et pourtant, c'est toujours le même gamin. Toujours aussi déterminé à faire ployer Mirage et Astria, toujours décidé à ne pas se laisser abattre, quelles qu'en soient les raisons. Et quand bien même son sérieux prend place, que sa question parait rude et que son regard froid cache son inquiétude, ce n'est là qu'une apparence. La vérité? Ce n'est pas tellement qu'il s'en veut. Il avait des choses à faire, et ça a pris plus de temps que prévu.

Clive sait pertinemment qu'il va devoir des explications à la concernée. Sauf si celle-ci lui indique clairement qu'il peut aller se faire mettre. Assit, le Lychnis fixe son interlocutrice. Le genoux légèrement replié, le coude placé par dessus, il attend l'échéance. Les ourlets de chair de la demoiselle s'entrouvrent et la réponse le laisse perplexe. Tu m'as manqué. Cette phrase raisonne dans la tête de l'adolescent qui recule un peu la tête, écarquille les yeux de surprise. Clive ne s'attendait pas à ce qu'elle le lui annonce. Ou plutôt, quand bien même il y avait un espoir, aussi fin soit-il, il s'attendait vraiment à ce qu'elle lui en veuille et le manifeste ardemment. Mais elle n'en fit rien, si ce n'est détourner le regard. Le garçon se concentre sur l'horizon. Sa main passe dans ses cheveux d'ores et déjà ébouriffés. Il se sent stupide. Les seconde filent, Clive soupire. Ses lèvres s'étire, l'enfant lui offre à nouveau son éternel sourire. Oui, la réaction de Ryüko lui plait. Oui, elle lui plait. Oui, il est vraiment content d'être revenu. Et il peut aller se faire foutre, cela ne l'empêchera pas de se sentir bien.

Clive sait qu'à présent, c'est à lui de se rattraper. Une fois qu'il reprend la seconde intervention dans les oreilles il se décide d'agir, tout comme il l'aurait fait avant de s'en aller. Le jeune homme se redresse, fait quelques pas, profite d'avoir disparu du champs de vision de la belle pour venir s'installer dans son dos. Jambes écarté, à présent dans le vide, le torse collé au dos de la brunette, Clive est assit, et place son menton sur l'épaule de la miss. De bouche à oreille, il s'excuse.

  • Clive ▬: « Désolé, j'ai agis comme un idiot.»


Clive le lui murmure d'une voix emplit de douceur. Rien à voir avec le plaisantin. Il n'attend pas qu'elle lui pardonne. Ce qui est fait est fait. Pour l'étudiant, il est temps de continuer à aller de l'avant, autant pour lui que pour elle. Un parfum de rose, un cadre nocturne pailleté, la mélodie de l'horloge qui se mêle à leur rendez-vous improvisé. Clive se laisse guider par ses envies. L'une de ses mains vient saisir les doigts fins de la princesse boudeuse tandis que l'autre se place sous son menton. Clive décale son visage et aperçoit qu'elle ne peut plus cacher son air amusé. Lui non plus. Et il ne tient pas à le lui occulter. C'est alors que le brun avance ses lèvres et tente de capturer leurs jumelles dans un doux baiser. Ni plus ni moins. Le temps fait son office.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 520
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Ven 30 Nov 2012 - 19:34


ETOILES

Tu m'échappes

Ryüko reste imperturbable. Même lorsque le jeune homme se lève, elle ne cesse de fixer l'horizon qui devient sombre et se parcoure de quelques étincelles dorées. Elle grimace tout de même en songeant à son retour solitaire vers l'académie. Il y a deux minutes, il était ailleurs , il y a trente secondes, il était vexé. Cependant, le Lychnis ne s'en va pas, au contraire. Mais c'est avec surprise que l'Iwasuru aux yeux sombre sent le jeune homme l'enlacer, et sa voix l’effleurer.

Des excuses.

Elle retient un soupire, garde son sourire. Elle n'en voulait pas, de ses excuses. Elle ne lui en voulait même pas. Pas vraiment. Elle se laisse faire, se laisse dérider, se laisse enlacer. Des doigts entrelacent les siens. Elle doute. Une main lui prend le menton. Elle comprend.

Et hésite.

Alors, il lui vole un baisé. Aussi léger que la brise du soir, aussi doux que la température de cette nuit étoilée. La pression sur ses lèvres est si infime qu'elle la sent à peine. Ryüko ne le lui rend pas, ne réagit pas d'abord, partagée entre la peine et la culpabilité, mais c'est la surprise et l’incompréhension qui trônent avant tout. Les étoiles sur leur tête arrête le temps, alors que son inspiration refroidit ses narines. Le froid de la nuit s'installe. Elle ne recule pas, le regarde dans les yeux. Entrouvre ses lèvres. Souffle contre les siennes :

- Tu es partit.

Rien d’autre n’occupait ses pensées, rien d’autre ne pouvait les résumées. Ce n’était peut-être pas sa faute, il n’y était peut-être pour rien. Mais Ryüko s’y attachait, à cette idée. A cette image d’une personne capable de partir sans l’intention de revenir, de s’enfuir ainsi en laissant touts ses projets et ses relations en suspend. Une personne capable de revenir .. et de l’embrasser ? Pourquoi, parce qu’elle lui a dit qu’il lui avait manqué ?

Elle reste dans ses bras, ne cesse de le regarder. Essaie de comprendre. Un idiot, oui, il l'avait dit. Il avait agit comme un idiot, et ne cessait d'agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Sam 1 Déc 2012 - 8:34


Clive aurait très bien pu se perdre dans les étoiles, continuer de regarder l'horizon sans se soucier de ce qui l'entoure. Oui, il aurait pu l'ignorer tout simplement, passer, poursuivre son chemin, ou, à nouveau partir, partir pour ne plus revenir. Mais ce n'est pas le souhait du Lychnis. Lui qui a toujours confié la suite de ses actions, gestes et paroles à ses envies et sa liberté, retrouver Ryüko pour l'abandonner une seconde fois, ce serait simplement stupide et antithétique le concernant. Un baiser, n'est qu'un simple mouvement de lèvres contre d'autres. Seule la signification derrière change la donne de ses intentions. Un moyen de s'excuser? Peut-être. Un moyen de passer l'éponge? Possible. Toutefois, ce n'est pas ainsi que le mal s'efface. Comme la confiance, ça prend du temps. Le jeune homme décolle lentement ses ourlets de chair, et fixe la demoiselle de ses prunelles d'onyx. Un murmure, un souffle parvient jusqu'à ses pavillons. Oui, il s'en était allé, longtemps.

Clive sourit. Il ne peut s'en empêcher. La pression de ses bras devient un peu plus conséquente. La nuit, la température, le tableau d'un visage qui se dessine. Mi inquiet, mi furieux, cependant, à la fois triste et heureux. Un parfait oxymore de sentiments qui se mêlent dans les iris de la demoiselle. Clive face à ses responsabilités? Il faut avouer que c'est comique. Ce n'est pas souvent qu'il est sérieux. Néanmoins, la situation lui exige bien plus que ce qu'il a démontré jusqu'à présent. Ce n'est pas que l'adolescent n'est pas mature. En réalité, il l'est, uniquement lorsque la situation l'exige. A son tour, sans reculer la tête, étirant son sourire, il susurre doucement.

  • Clive ▬: « Et je suis revenu. Je suis là maintenant.»


Clive tente de la rassurer, de lui faire comprendre par ce biais qu'il compte bien rester, qu'il n'a pas l'intention d'être confronté à nouveau à ce qu'il c'est passé il y a quelque temps. Il poursuit sur le même ton.

  • Clive ▬: « Les affaires familiales, c'est vraiment pas simple à gérer. Mais ça ira, tout c'est arrangé maintenant.»


Clive remonte ses lèvres jusqu'au front de la jolie brune, y dépose un baiser, puis reprend. Il a encore une question à lui poser. La situation ne s'y prête peut-être pas, c'est gênant, toutefois, il le faut.

  • Clive ▬: « Ryü? Tu me fais confiance? »


Clive ne camoufle pas son air joyeux, bien que le sérieux et la douceur ont pris possession de sa voix. Qu'elle réfute, qu'elle dise non, il le comprendra tout à fait. Il n'empêche que son espoir reste entier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 520
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Dim 23 Déc 2012 - 20:00


PAROLES

Sous la voûte Céleste

Un peut de sérieux, dans les yeux du jeune homme lui fit détourner les siens. Il avait un un regard amusé, un tont doux et de belles paroles auxquelles il ne semblait pas croire lui-même.

Ses yeux se ferment lorsque les lèvres du beau brun frôle son front. Chacun de ses gestes semblent s'accorder avec ses pensées, comme s'il désire lui prouver ce qu'il avance. Ses lèvres pour le pardon. Ses bras pour la réalité. Son front pour la confiance.

La confiance.

A qui faisait-elle confiance ? Une question qu'elle s'était longtemps posée. Rester sans attache, sans pilier ni responsabilité, tel était ce qu’elle s’était toujours efforcé de garder. Sa liberté. Certaines exceptions survenaient, comme sa sœur, qui n’a eu besoin que d’un regard pour s’approprier la confiance de la brunette. C’est le genre de particularités dont elle ne peut s'arracher. Ce genre de choses qu’elle perçoit comme l’occasion de mettre au défi ses faiblesses, autant que ses forces. Ce genre de choses rare. Qu'elle tient à préserver rare. Rien, ni personne, ne gagne vraiment sa confiance. C'est un truc abstrait, qui n'apparait si rarement qu'elle ne perd pas son temps à le chercher où il n'est pas. Alors pour la confiance, on peut repasser.

Elle ne réfléchit pas à sa réponse, qui lui semble si évidente. Le sourire de la jeune femme s'élargit, elle rit et finit par s'exclamer.

- Tu sais bien que non.

Sans même le savoir, il lui avait fallu ces quelques secondes pour prendre une décision. Peut-être le reverrait-elle, vite ou pas, elle n'en savait rien, n'y pensait pas. De toute façon, trois semaines, ça semble si lointain quand c'est passé. Elle pouvait survivre trois semaines de plus sans lui.

Cependant, elle ne peut rester ainsi, à se reposer dans les bras d'un homme qui l'enlace en lui soufflant qu'il est là, que tout vas bien. Cela insupporte, cela n'a aucun sens, aucun dessein. Alors que les étoiles lui hurlent de rester, que le son de l’horloge l’apaise, que le vent lui souffle de s'enfoncer dans ses bras, elle s'approche, ferme les yeux. Attrape une toute dernière fois ses lèvres. Lui offre un baisé. Doucement, quelques secondes seulement, avant de se détacher définitivement de lui.

Elle sort une clope, se lève. Se casse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 2920
Age : 26

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Badge Acier/Badge Frimas

MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   Lun 24 Déc 2012 - 15:15


Clive ne s'attend pas à recevoir une réponse positive de la part de la jolie brunette. Il sait bien que ses agissements ne l'encourageront pas à lui accorder quelque chose d'aussi précieux que ça confiance. Voilà aux premiers abords, ce que le Lychnis pense. Toutefois, d'autres petites choses rentrent en ligne de compte. Si, effectivement, Ryüko ne lui faisait pas un minimum confiance, jamais elle n'aurait accepté de le suivre dans son groupe, jamais elle n'aurait accepté de le revoir plusieurs fois et de plaisanter comme le ferait deux adolescents. Et Ryü reste avant tout une fille. Clive est loin d'être idiot. Il sait que les gonzesses peuvent se montrer... persuasives, mesquines, capricieuses, garces, pestes, douces et il en passe. Pleins de petits défauts ou qualités qui constituent l'esprit féminin. Et pourtant, ce qui plait au jeune homme, ce sont bien toutes ces choses là. Retour sur terre lorsque son regard daigne redescendre sur les ourlets de chair de la demoiselle qui énonce sa réponse.

Clive sourit davantage. Un éclat de rire parvient à ses pavillons, des sourires qui s'entremêlent. Il sait bien que oui, elle lui fait confiance. Voilà qui rassure amplement le garçon qui resserre doucement son étreinte. Quelques secondes de repos, le visage illuminé, le plaisantin ne peut s'empêcher de se sentir bien. Et le must have dans tout ça? Ce sont les lèvres qui rejoignent les siennes à nouveau, excepté que le baiser n'est pas de sa propre initiative. Les prunelles se séparent, la malice rejoint ses rangs, même les corps se délient. Prête à partir, Clive ne la retient pas. Tout à été dit. Car, les paroles seules ne suffisent pas. Mais les gestes démontrent bien plus ce que les mots occultent. Les pupilles rivées au ciel, le dresseur lâche.

  • Clive ▬: « Check tes mails ma belle, on s'revoit bientôt héhé.»


Clive ne prononce rien en l'air. Effectivement, il compte bien la revoir, elle ainsi que les autres membres du groupe. Les choses sérieuse vont vraiment commencer sous peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FINI] Sous la voûte Céleste   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FINI] Sous la voûte Céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ASTUCE] Optimiser la durée de la batterie sous Android et le HD2
» [TUTO] Configurer ses boite mail free et hotmail sous SFR
» Mise sous tutelle des S.D.F.???
» [REQUETE] SFR TV sous Android?
» [JEU] THE MORON TEST : Prouvez que vous n'êtes pas idiot [Gratuit/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Le Pokévillage :: Le centre commercial :: La vieille horloge-