AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'existe de meilleurs menteurs que la vue -- PV Ryüko Iwasuru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Il n'existe de meilleurs menteurs que la vue -- PV Ryüko Iwasuru   Jeu 29 Nov 2012 - 0:44



Vingt-deux heures et quarant-et-une minutes précises. L'heure fixe à laquelle Lansfeld s'était trouvé dans l'arche Menthae afin d'y trouver un reccueil nécessaire à son étude des contres climatiques. Sujet pour lequel il s'était trouvé d'un grand intérêt dut à ses projets vis-à-vis de sa propre équipe. Hypotrempe étant clairement un pokemon de la pluie, sa soif de connaissance ne semblait jamais pouvoir s'étancher. Du rayon, il en avait la sensation de tout connaître ; les effets de la pluies, tant bénéfiques que risqués. Mais également son utilisation, l'instant précis où il fallait lancer tel ou tel mouvement avant de placer la pluie dans les meilleurs conditions. C'est également avec une joie à peine voilée que le professeur avait présenté Hyporoi comme le pokemon ultime de la pluie, après les légendaires tels que Kyogre ou Manaphy, expliquant que celui-ci une fois sous la pluie était virtuellement inarrêtable par une grande majorité de pokemon. Dans la salle, d'aucuns ne doutaient qu'il possédait un tel dragon de mer, et il s'était senti constamment observé le long de la journée.
Désireux d'un peu de calme en ces temps mouvementés, il avait longé les bâtiments en quête de quiétude. Peine perdue, de jour Alcea battait son plein de jeunesse, de dynamisme... de vie. Des dresseurs de tous bords, de toutes origines se mélangeaient presque sans second regards pour former ce tout qu'ils nommaient le campus.
Mais à bien y regarder, des groupes apparaissaient. Des tensions entre les factions, communément nommés 'maisons' se ressentaient sur les groupes d'amis d'une couleur majoritaire. Lansfeld lui même admettait avoir un comportement plus conciliant envers la couleur mauve, tandis que le rouge sang le faisait souvent fuir.
Etait-il pour autant chez lui parmi les siens ? Il ne saurait dire, car de ce qu'il pensait d'eux, très peu mériteraient considération. Les préfets, à l'image de la maison, flambant de prétentions et de pouvoirs illustraient cette image à la perfection. Son entourage ayant dans ce sens, Blütscher ayant l'exentricité de l'aisance, Tsukiyo la froideur des nobles et Elwing la fierté des bourgeois. Bien sur, d'autres croisaient son chemins, mais les visages se mouvaient si vite qu'il peinait souvent à leur attribuer un nom, et quand bien même cela posait problème... il s'en fichait.
Pour l'heure tout ce qu'il souhaitait pouvait tenir dans le plus petit de leur coeurs présompueux : du repos.

Sans trop pouvoir l'expliquer, ses pas le menèrent vers une salle grandiose, plongée dans le plus grand noir, simplement éclairée par des étoiles fictives et luminescentes. Le planetarium, véritable reconstitution astronomique livrait les secrets de l'infini à qui voulait bien s'y arrêter...
S'éprenant de cette étrange affection, il se laissa porter par un siege non loin. Mais en y regardant à deux fois, il lui sembla reconnaître une figure située juste à coté de lui. Jeune, les cheveux bruns noués au travers d'une casquette d'aventurière, Lansfeld songea immédiatement à Sayuri Iwasuru, dont sa dernière entrevue n'avait rien d'agréable. Celle-ci se contenta de l'ignorer, rien d'étonnant au vu des évènements... Mais tout de même, il aurait souhaité plutôt un regard accusateur, une quelconque indication de haine plutôt que ce mépris indifférent qui le taraudait sans remords.
Observant le plafond artificiel, il se laissa bercer par les étoiles scintillantes se déplacer selon diverses révolutions dans un ballet de planètes et d'astéroïdes en tout genre...
Les yeux mis-clos, une heure passa sans qu'un mot ne soit pronomcé...
Vexé par ce ton de comportement, il s'installa insidieusement près d'elle, tandis qu'elle n'en fit rien. Tous deux installés à quelques centimètres, le Narci se risqua une parole.




L'extinction des feu prendra effet bientôt. Tu devrais songer à partir, Iwasuru.

Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'existe de meilleurs menteurs que la vue -- PV Ryüko Iwasuru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» [PODCAST] Les meilleurs Podcast / Flux RSS sur notre HD
» Quelle est pour toi la plus belle voiture qui existe,ou qui existait au monde?
» [Collection] Les Meilleurs Romans Populaires (Ed. S.E.T.)
» [INFO] [AND] MobbyWay dans le top 30 des meilleurs applis gratuites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Campus d'Alcea Rosea :: La grande arche Menthae :: Planetarium-