AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Into the stars — Libre (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin
Messages : 652
Age : 24

Âge du personnage : 15 ans
Nombre de Badges : ///

MessageSujet: Into the stars — Libre (Terminé)    Sam 29 Déc 2012 - 19:32

Into the stars
how stupid of me to give these lovely dreams to frightened nightmares

Un regard perdu dans les étoiles. Ces lumières qui brillent, ce ciel artificiel, ce décor créé de toute pièce... Ce paysage n'était qu'un tissu de mensonges, mais la jeune fille en était captivée. Une seconde – c'était le temps qui suffisait à aspirer tout son cœur, tout son corps et esprit dans cet univers. Deneb, Altaïr, Vega : les étoiles semblaient lui sourire et l'inviter à rejoindre cette vaste étendue couleur bleue nuit, venir valser au milieu des constellations.
Si seulement elle pouvait.

Mais elle était assise, là, dans cette salle, dans le noir. Elle était assise, là, seule. Confortablement installée et enfouie dans son fauteuil, elle profitait d'un moment de solitude et de calme dans ce planétarium malheureusement peu fréquenté. Elle n'était qu'une petite chose d'un mètre cinquante huit, un point de la galaxie. Une chose insignifiante, qui se fondait dans la masse. Elle n'était pas une dresseuse renommée, elle n'avait pas cet esprit de compétition, et jour après jour, le potentiel niché en elle se désintégrait petit à petit... Sa soif de connaissance ne disparaissait pas, mais à quoi bon être intelligente si elle ne savait exploiter son savoir ? A quoi bon passer ses journées à lire et à travailler si c'était pour fuir la pratique et la reconnaissance des autres...
Leanne était une jeune fille tellement étrange.
La Menthae se recroquevilla un peu plus sur elle-même à ces pensées. Les examens étaient désormais loin derrière elle, et dans quelques jours, une nouvelle année scolaire allait commencer. Malgré ses efforts pour ne pas réussir les contrôles, elle savait pertinemment qu'elle allait réussir à passer quand même. Tout comme elle avait réussi le test d'entrée d'Alcea Rosea alors qu'elle avait fait attention à ne pas répondre juste aux questions. Mais son talent était bel et bien là, elle ne pouvait lutter contre. C'était une vérité qu'elle trouvait presque désolante. C'était un talent qui avait du poids sur ses épaules.
Trop gâtée et pomponnée, elle avait grandi dans un environnement très exigeant envers elle. Les attentes de ses parents la dépassaient totalement, elle n'était encore qu'une enfant qui avait besoin de s'épanouir. Elle n'était pas prête à faire un pas dans ce monde d'adultes, cruel, terne, triste. Alors elle était Leanne qui riait, elle était Leanne insouciante, elle était Leanne curieuse et folle.

Mais aujourd'hui, pour un moment, elle avait échangé son énergie habituelle contre un sentiment d'impuissance et d'incertitude. Elle ne savait plus rien, elle ne savait plus ce qu'elle faisait, ce qu'elle voulait faire... Ce qu'elle voulait elle. Parfois, il est bien dur de voir ses propres vœux, et non les vœux forgés par l'influence des autres. Se connaître, s'accepter, aller de l'avant.
Elle voulait juste nager dans cet océan d'étoiles.
Si seulement elle pouvait. Elle s'envolerait un jour, avec son Baudrive.



4am Rain again
I'm just listening to the sounds
I'm just humming without lyrics
That moist melody
#2EAF7E
DC de Lucresia McQueen



Dernière édition par Leanne K. Jung le Sam 12 Jan 2013 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Anya Rutherford
Narcissus

Féminin
Messages : 159
Age : 25

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Nope.

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Sam 29 Déc 2012 - 20:31

Anya se tournait et se retournait sur son lit, incapable de trouver le sommeil, comme depuis plusieurs jours. Envieuse, elle écoutait le bruit de la respiration paisible de ses colocataires qui dormaient paisiblement. Qu’il était bon de ne pas avoir de soucis, de pouvoir s’endormir tranquillement et de se réveiller le matin, parfaitement reposé. Ce sommeil réparateur, cela faisait longtemps qu’elle ne le trouvait plus. Ce n’était pas faute d’essayer, pourtant, d’essayer de se détendre le plus possible avant de se coucher, ou de sortir se promener pour se fatiguer. Des cernes violettes commençaient à marquer à marquer son visage à la pâleur d’albâtre. Autant dire, en moins poétique, qu’elle avait une tête de déterrée.

Cela avait commencé par des captures où elle avait prodigieusement manqué de chance- mais qu’y pouvait-elle ? Le problème était néanmoins que maintenant, de plus en plus de dresseurs puissants apparaissaient. La compétition entre les maisons se faisait rude ; mais il n’y avait pas que cela. Il y avait aussi les badges, évidemment. Les Astria se trouvaient presque débordés par le nombre de demandes de matchs. Et il y avait elle …elle qui traînait derrière. Elle se sentait stagner. A croire que les efforts qu’elle avait fournis n’avaient servi à rien. Certes, elle avait progressé avec Gobou – l’évolution en Flobio se profilait-, mais bien trop lentement. Corollaire immédiat : son assurance, elle, diminuait, même si elle n’en laissait rien paraître, s’efforçant de toujours faire bonne figure. Il ne fallait pas qu’elle craque. Pas maintenant.

Rien n’était jamais facile…

Renonçant encore une fois à trouver le sommeil, elle se leva le plus discrètement possible, attrapa ses vêtements et s’habilla dans le noir. Peut-être qu’une petite sortie nocturne lui ferait du bien. A défaut, cela ne lui ferait pas de mal. Elle n’était jamais sortie comme ça le soir, veillant au contraire à toujours respecter scrupuleusement les règlements. Mais pas ce soir. Il ne servait plus à rien de faire semblant que tout allait bien, parce que ce n’était pas le cas. A circonstances exceptionnelles, actions exceptionnelles.

Et c’est donc en catimini qu’elle se glissa hors du domaine Narcissus, en direction du planétarium. Elle avait toujours aimé cet endroit, si calme, si tranquille.

Elle avait eu au moins partiellement raison : l’air frais – voire froid- faisait du bien. Tête nue, elle accueillait chaque souffle de vent sur son visage comme une punition méritée. Au point que ses yeux en pleuraient, comme en substitut des larmes qu’elle ne s’autorisait pas à verser. Elle devait rester forte et digne.

Anya essuya ses yeux mouillés une fois devant les portes du planétarium, avant d’en pousser discrètement la porte.

Misère de misère, il y avait déjà quelqu’un.

Reconstruis ta carapace, Anya. Redeviens cette personne distante et orgueilleuse que tout le monde connaît. Tout le monde ? Non. Ceux qui te fréquentent parfois, en tout cas.

« Oh. »


Sa voix était froide, presque polaire, alors qu’elle avançait vers l’autre, tentant de déterminer son identité -la tâche restait néanmoins ardue, dans le noir. Mais au fond, est-ce que ce n'était pas mieux de pas savoir de qui il s'agissait ?

« Je ne pensais pas trouver quelqu’un ici. »

Et dans sa voix résonnait une surprise mêlée d’agacement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 652
Age : 24

Âge du personnage : 15 ans
Nombre de Badges : ///

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Sam 29 Déc 2012 - 22:04

Into the stars
Baby my wish on a wing
And I'll send it off to you
Switch to sensitivity
Follow the traces

La tête levée vers les étoiles, le regard perdu au loin, le regard qui s'éternise. Un battement de cils, un battement de cœur. Le cœur, lent, tout aussi perdu que le regard. Leanne n'arrive pas à regagner son habituel sourire. Elle ramène ses genoux vers elle, elle enfouit son visage dedans. Elle soupire. Elle a envie de crier. La bonne humeur qui est son enveloppe protectrice s'est envolée. Un battement d'ailes. Elle s'est envolée loin.
Leanne est fragile quand elle n'est pas protégée. Elle ne peut ni être excentrique, ni farfelue. Elle ne peut se glisser dans son personnage, elle ne peut assumer son caractère et ses bêtises. Elle ne peut être folie.
Leanne est fragile et personne ne doit le savoir. Personne ne doit le voir. Pourtant, les portes s'ouvrent dans un grincement épouvantable, et quelques courants d'air s'invitent dans la salle. Un air glacé s'en empare, et la Menthae frissonne un peu. Qui peut bien venir à une heure pareille ? Quelle plaie. Elle se rassoit dans une position normale et rejette quelques mèches rebelles en arrière, avant de se donner quelques petites claques, comme pour se donner un peu de courage. Elle n'a pas du tout envie d'avoir quelconque interaction avec une tiers personne, et elle n'engagera pas la discussion.
Malheureusement, l'autre personne n'est pas du même avis.

« Je ne pensais pas trouver quelqu’un ici. »

La jeune fille est comme figée. Elle est statue de sel, elle n'a pas envie de répondre : c'est une voix qui ne lui est pas familière. Les élèves d'Alcea Rosea ne sont pas vraiment nombreux, mais ils sont tout de même plusieurs centaines à fréquenter l'établissement. Même si mois après mois, elle reconnaît les visages au détour d'un couloir, il y en a encore beaucoup qui ne lui ont laissé aucun souvenir particulier.
Alors Leanne se contente de regarder les étoiles, qui ont perdu de leur lueur.
Après une longue petite minute, elle se décide enfin à répondre.

« Non, il n'y a personne ici. »

D'habitude moulin à paroles, Jung n'était décidément pas disposée à discuter aujourd'hui. La voix sèche, peu chaleureuse, elle ne pouvait après tout pas se forcer d'être tout amour. Au moins, elle restait elle-même.

« Je suis le fantôme de moi-même, il n'y a personne. Juste des étoiles, de la poussière. »


Déséquilibre.


4am Rain again
I'm just listening to the sounds
I'm just humming without lyrics
That moist melody
#2EAF7E
DC de Lucresia McQueen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Anya Rutherford
Narcissus

Féminin
Messages : 159
Age : 25

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Nope.

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Dim 30 Déc 2012 - 11:16

Un silence lui répondit - au point qu’elle commença à douter d’avoir réellement entendu ce souffle qui n’était pas le sien léger, à peine perceptible, mais bien là. Elle ne pouvait pas s’être trompée à ce point ? Etait-elle en train de devenir folle, d’entendre des choses qui n’existaient pas ? Il ne manquait plus que cela. A moins que ce ne fût sa fatigue qui mettait ses nerfs à fleur de peau. Mais quelle importance, au fond ? Entre ce qui a eu lieu et ce qui n’a eu pas lieu, il y a autant de différences qu’ entre plus zéro et moins zéro. Aucune, quoi .

« Non, il n'y a personne ici. »

Ah ah. Finalement, elle ne s’était pas trompée, une autre personne était bien présente dans le planétarium.
Nouveau silence. La voix lui était inconnue. Peut-être l’avait-elle vaguement entendue au détour d’un couloir, mais sans y faire particulièrement attention. Comme si elle allait faire l’effort de retenir chaque visage qu’elle voyait, chaque voix qu’elle entendait. C’était impossible. Alcea Rosea accueillait trop d’élèves pour cela. Et elle s’intéressait trop à elle-même pour avoir seulement l’idée d’entreprendre un tel travail de titan.

« Je suis le fantôme de moi-même, il n'y a personne. Juste des étoiles, de la poussière».

Cette réponse, bien que prononcée sur un ton sec qu’elle aurait pu revendiquer, l’intrigua. Assurément, il s’agissait d’une personne plutôt intéressante. Quelqu’un qui ne se revendiquait pas comme particulièrement importante, sans ego surdimensionné. Ou quelqu’un qui traversait les mêmes doutes qu’elle. Le phénomène n’était pas rare, surtout dans cette académie. La route qui menait à la victoire était semée d’embûches. Les périodes de doute en faisaient partie. Ou alors quelqu’un qui ne visait pas l’élite – et qui en comparaison des dresseurs plus puissants se sentait réellement… insignifiant, partie négligeable.

Il y eut un bruit un peu mou et un bruissement de tissu lorsqu’elle finit par choisir un siège un peu au hasard. Le hasard, ce vieux farceur, fit néanmoins qu’elle s’assit deux rangs derrière l’inconnue.

« Si, il y a quelqu’un. Une enveloppe physique du moins. Je ne crois pas avoir entendu des voix. Cela dit, je n’aurais pas été la première. »

Oui, et les personnes accusées d’entendre des voix avaient fini au bûcher. Un destin qui, bizarrement, ne la tentait pas particulièrement.

« Il est vrai qu’à l’échelle de la planète, chaque individu ne représente pas grand-chose, en étant pourtant nécessaire à la cohésion du tout. En conséquence, je ne pense pas qu’il existe quelqu’un de réellement aussi insignifiant que tu crois l’être. Et...(elle hésita quelques instants) on représente toujours quelque chose pour quelqu’un. Enfin je crois. »

Oui, sa voix hésitait, comme si elle cherchait à se convaincre elle-même. Elle n’était plus sûre de rien, ses repères semblaient voler en éclats.

As-tu des proches qui tiennent à toi, Anya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 652
Age : 24

Âge du personnage : 15 ans
Nombre de Badges : ///

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Dim 30 Déc 2012 - 14:38

Into the stars
Starless night, I won’t look back on the shadow of my past

Les mots s'échappaient, comme si elle les avait emprisonnés trop longtemps en elle. Ils dormaient profondément quelque part dans son esprit, puis ils se réveillaient, et Leanne exprimait des paroles qu'elle n'était pas sûre de comprendre elle-même. Le fantôme d'elle-même ? Voilà un concept métaphysique bien... curieux. Que voulait-elle dire par là ? Etait-ce là son inconscient qui s'exprimait ? Etait-ce une autre Leanne qui occupait les lieux, le temps que ses humeurs maussades s'évaporent ? Elle n'en savait rien.
Petite déjà, elle n'avait jamais eu l'habitude de s'exprimer lorsque rien n'allait. Il y a des jours comme ça, lorsqu'on sort du lit, et lorsque le monde entier dégringole, et qu'on ne sait que faire. Que l'on dégringole avec. Les couleurs vives laissent place à un noir sans âme, les murs ne sont plus droit et le sol glisse, et l'on est emporté dans un tourbillon de misère, et l'on ne peut rien faire. On ne peut rien faire, on ne peut s'accrocher à quoi que ce soit, il n'y a pas de main tendue vers vous, et on glisse. Leanne s'en souvient bien de ces jours où le cœur n'y était plus, et qu'elle ne savait pas vers qui se tourner. La cruelle vérité, c'était que Leanne était très bien entourée, elle connaissait du monde, mais elle se sentait seule. Car il n'y avait personne qu'elle connaissait réellement.
La jeune fille se mordit les lèvres. Être face à la vérité ainsi, comme si elle était devant un miroir, face à elle-même... soulevait bien des faiblesses perdues dans ce corps frêle. Elle se savait la seule coupable de ses maux, car elle n'osait s'attacher réellement aux gens, et leur laisser voir ce qu'elle était réellement. Mais à force de jouer ce personnage enjoué et excentrique, qui était-elle réellement ? Que restait-il au fond d'elle ? Qu'est-il advenu de la véritable Leanne ? Et si elle avait disparu ?
Et si... Tous ces éléments là formaient une et seule et même personne ?

« Si, tu entends des voix. Moi aussi j'entends des voix. Elles me disent que tout va bien, que rien ne peut aller mal. Il suffit de lever la tête vers le ciel, sentir un peu l'air frais effleurer ta peau, sentir que tu es en vie et... il suffit de sourire. Tout va bien. »

Essayait-elle de se rassurer ? Rassurait-elle la nouvelle venue sans le vouloir ? C'était des paroles qui étaient vraies pour n'importe qui. Elles étaient vraies pour qui voulait bien le croire, pour qui avait envie d'avoir un œil optimiste sur ce monde.
Cela lui faisait du bien de pouvoir raconter un peu n'importe quoi sans avoir à se soucier à l'opinion de l'autre, sans craindre d'être jugée. En temps normal, elle n'avait pas plus peur d'être jugée, et en réalité, elle se fichait un peu de ce que les autres pensaient d'elle. Mais sans vouloir l'avouer, il y avait une crainte perchée dans les prunelles de ses yeux, d'être encore catégorisée comme une personne folle, sans intérêt. Pourtant, ce soir, elle ne sentait pas une onde de cette crainte. Elle se sentait libre de raconter ce qu'elle voulait.
La camarade à côté d'elle avait une espèce d'aura apaisante. Il émanait d'elle quelque chose qui la rendait à l'aise. Elle ne pouvait pas expliquer quoi.

« Et toi, est-ce que tu es en train de me parler, ou est-ce que tu te parles à toi-même en réalité ? Je n'ai pas l'impression que ces paroles me sont adressées... c'est plutôt des paroles que tu aimerais entendre non ? »




4am Rain again
I'm just listening to the sounds
I'm just humming without lyrics
That moist melody
#2EAF7E
DC de Lucresia McQueen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Anya Rutherford
Narcissus

Féminin
Messages : 159
Age : 25

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Nope.

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Dim 30 Déc 2012 - 17:05

Sourire ?

Léger temps de réflexion perplexe. Sourire, c’était laisser transparaître ses émotions. Sourire, c’était laisser une faille. Sourire, c’était inciter les gens à aller vers soi. Sourire, c’était abandonner le personnage qu’elle avait créée avec soin il y a bien des années. Cette apparence de froideur, de distance, n’était qu’une carapace pour se protéger. Mais cette carapace parfois s’effritait. Comme aujourd’hui. Et Anya détestait voir ce qu’il y avait derrière cette carapace : un être humain normal, sans doute introverti, mais fragile, avec des émotions aussi fortes que chez n’importe qui.

Elle avait peur. Peur de cet être fragile qui avait besoin qu’on l’aime que n’importe qui. Ce n’était plus elle. Non. Ce n’était pas elle. Ca ne pouvait pas être elle. Et pourtant. Cet être était bien là et semblait avoir pris le dessus sa personnalité cassante habituelle. Du coup, se posait la question suivante : qui était la véritable Anya ? Celle qu’elle voulait être ou ce côté caché et faible ?

Elle en aurait pleuré de rage. Mais à la place, elle eut un rire bref :

« Ma foi, ça ne me semble pas une mauvaise solution. »


La solution de l’inconnue semblait reposer sur une part d’auto-persuasion. Dans un sens, sa théorie se tenait : en se morfondant dans son coin, il était logique que la situation ne s’arrangerait pas. Il fallait penser à la solution, pas au problème. Mais si c’était si simple, pourquoi n’y avait-elle pas pensé avant ? Parce qu’elle s’imposait trop de pression ? Qu’elle était trop exigeante envers elle-même ? Qu’elle se voulait parfaite, alors que la perfection, au fond, n’était qu’un idéal ?

« Mais quelle solution pourrais-tu proposer à quelqu’un qui n’arrive plus à se persuader que tout va bien ? Ne t’en fais pas, je n’attends pas de réponse, c’est une simple question rhétorique. »


Pourquoi en venait-elle à se confier ainsi, alors que d’habitude, elle aurait eu plutôt tendance à remballer toute personne essayant de s’approcher d’elle ? Bonne question. Peut-être était-ce la faute à ce moment de faiblesse, peut-être à cause du calme du lieu, peut-être enfin parce qu’elle sentait une connivence se former avec cette fille inconnue. C’était elles, en ce lieu, à cette heure : ce qui se disait ici serait marqué du sceau du secret, aussi brève et fortuite que fût cette rencontre. Au fond, l’identité de son interlocutrice, son âge, sa maison, ses pokémons et que savait-elle d’autre, tout cela ne comptait plus. Elle-même ne se sentait plus élève de master, ni Narcissus : juste Anya, tout simplement. Pour un court moment, elle avait tombé le masque.

« Et toi, est-ce que tu es en train de me parler, ou est-ce que tu te parles à toi-même en réalité ? Je n'ai pas l'impression que ces paroles me sont adressées... c'est plutôt des paroles que tu aimerais entendre non ?


- Je… »

A nouveau, elle eut un moment d’hésitation.

« Je ne sais pas. Un peu des deux peut-être. Peut-être qu'en essayant de te rassurer, c'est moi-même que je rassure. Je ne sais vraiment plus. »


Pardonnez-moi mon ignorance, pardonnez-moi de ne plus connaître l'ancien jeu des vers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 652
Age : 24

Âge du personnage : 15 ans
Nombre de Badges : ///

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Dim 30 Déc 2012 - 20:16

Into the stars
timeless

La situation était devenue bien étrange. Une atmosphère particulière régnait dans ce planétarium, entre les deux jeunes filles. L'une ne voyait pas l'autre, et elles s'étaient engagées dans une conversation tellement sérieuse. L'une ne connaissait pas l'autre, mais il n'y avait aucun mur qui les séparait. Elles discutaient comme si elles étaient amies de longue date. Enfin, amie était un bien grand mot... Car à vrai dire, Leanne ne savait pas bien avec qui elle conversait. Avec la nouvelle venue ? Avec elle-même ? Ou peut-être parlait-elle à son interlocutrice tout en se reflétant dans cette dernière...
Décidément, les pensées s'enchaînaient, et la jeune Menthae réfléchissait beaucoup en cette soirée. Qui eut cru qu'elle pouvait rester aussi calme et posée... Tant qu'à y faire, elle allait essayer de se montrer altruiste et venir en aide à cette pauvre demoiselle en détresse. Peut-être allait-elle même devenir un de ses nombreux sujets d'étude, si elle en vaut la peine.

« Tu ne m'aurais pas demandée la question si tu n'attendais pas une réponse. C'est qu'en plus, tu te mens à toi-même. » Leanne eut un petit sourire à cette pensée. Le mensonge... Cet artifice. Elle qui mentait souvent n'était pas très bien placée pour répliquer pareille chose. Mais elle était la première à comprendre. Mentir, c'était déjà se rassurer. C'était construire un socle sur lequel se tenir et se sentir en sécurité. Mais c'était aussi devoir assumer la fragilité de ce socle... et être conscient que tout pouvait s'écrouler à tout moment. Et à ce moment-là, il n'y a qu'une personne que l'on peut blâmer, soi-même. « Je n'ai aucune solution à t'apporter. » Ah, c'était que la Leanne n'avait plus envie d'aider finalement. Elle avait assez de soucis avec elle-même pour se soucier de ceux des autres...
« En fait si, j'en ai une. T'as qu'à répéter après moi. 'Je suis forte.' Je crois que c'est aussi simple. C'est débile non ? »

Je suis forte – les mots résonnent dans sa tête. Elle ne l'est pas. Elle n'a qu'à prétendre, ce n'est pas très grave. Qui est réellement fort d'abord ? Qui est le plus apte à parler de puissance au sein de cette académie ? Avoir la chance d'être accompagné d'un Pokémon dont les capacités excellaient, était-ce 'être fort' ? Leanne ne faisait pas partie de ces dresseurs qui pensent que seul le talent de l'élève compte, elle pense que tout repose sur la chance. Pile, Face. C'est ainsi que tout se joue. Et tout cela est bien laid.

« Toute façon, entre nous, je n'ai encore rencontré aucun dresseur qui m'ait réellement convaincue ici. Une école d'élite. Et personne qui ne sait réellement se démarquer.  »

Les mots cognent contre son cœur, ses réflexions sont crues et malhonnêtes. Mais voilà là l'essence de ses pensées, elle ne savait absolument pas ce qu'elle faisait dans cette école. Peut-être était-ce la source de son mal-être. Qu'elle laissait percevoir pour la première fois. « On a qu'à dire que savoir se montrer faible, c'est savoir se montrer fort. On a qu'à partir de cette base. On a qu'à être des dominos, on a qu'à faire tomber tout le monde. » A qui parles-tu ?




4am Rain again
I'm just listening to the sounds
I'm just humming without lyrics
That moist melody
#2EAF7E
DC de Lucresia McQueen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Anya Rutherford
Narcissus

Féminin
Messages : 159
Age : 25

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Nope.

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Dim 30 Déc 2012 - 21:54

Se mentir. Voilà bien une des seules choses qu’elle ne se serait pas crue capable de faire. Elle avait toujours voulu être honnête envers elle-même. Et pourtant.

Il était inutile de demander à l’inconnue comment elle avait fait pour saisir précisément la raison de ses tourments. Cela devait être assez transparent comme cela. Après tout, ils étaient dans une école de dresseurs ; si un élève se sentait abattu, cela ne pouvait qu’être en rapport avec cette compétition. Son idée d’auto-persuasion – comme quoi, on y revenait toujours -… n’était pas plus bête qu’une autre. C’était toujours mieux qu’une phrase faussement complaisante, dite uniquement pour lui plaire en tout cas. Elle était forte. Oui. Cette simple phrase tournait et retournait dans sa tête. Elle ne valait pas moins que ces dresseurs prétendument confirmés. Qu’ils aillent au diable, tous ; Anya ne se préoccuperait plus que de sa propre progression, à son rythme, sans se soucier de la compétition ambiante entre dresseurs. Elle ferait les choses à sa façon, point.

S’était-elle fourvoyée à ce point ? Au fond, elle avait agi comme une parfaite idiote. Se focaliser sur ceux plus forts qu’elle ; et accumuler de la frustration en voyant son propre niveau. C’était évident que comme ça, elle n’allait pas avancer, les yeux fixés vers un objectif inaccessible. C’était presque se tirer une balle dans le pied. Et peut-être que craquer sous la pression -qu’elle s’était elle-même imposée ! - comme elle l’avait fait n’était peut-être pas une preuve de faiblesse. Tout le monde connaissait ce genre de phases de doute. En cela, elle n’était pas plus différente qu’une autre. C’était être humain, tout simplement. Leçon douloureuse à apprendre pour la Narcissus, mais nécessaire. Quelqu’un s’était enfin dévoué pour lui mettre un peu de plomb dans la tête. Il était d’autant plus curieux que ce soit quelqu’un qu’elle ne connaissait même pas qui se soit chargé de cette dure tâche, mais bon...Parfois, est-ce que ce n’était pas plus simple pour juger une situation, en étant parfaitement objectif ?

Elle prit quelques minutes pour réfléchir à sa prochaine réplique. Le sujet méritait réflexion. Qu’est-ce qu’être fort ?

« Je dois avouer que je suis assez d’accord. Quelqu’un de véritablement fort ne devrait pas avoir besoin de faire étalage de cette force à tout va, comme je le vois trop souvent ici. Est-ce qu’être fort, ça ne serait pas justement, au contraire, savoir quand ne pas combattre ? D’être conscient de ses faiblesses ? »

Oui, quelque chose s’était définitivement passé. Un revirement total de sa façon de penser. Une nouvelle détermination l’animait. Atteindre l’élite, certes. Mais à sa façon, calmement, sans se presser. Sans provoquer de vagues, sans se faire remarquer. A savoir encore ce qu’elle entendait par élite ; ce qui rejoignait sa tentative de définition de « Qu’est-ce qu’être fort ? ». La question méritait qu’elle y réfléchisse de façon plus approfondie dans les prochains jours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 652
Age : 24

Âge du personnage : 15 ans
Nombre de Badges : ///

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Mer 2 Jan 2013 - 23:25

Into the stars
Leanne se relaisse tomber dans son fauteuil, Leanne ferme les yeux un moment. Elle dessine un croquis dans l'océan imaginaire qui se présente devant elle, elle trace quelques formes peu claires... Des espèces de contour, puis des pois, formant des dominos. Puis, elle peint. Un grossier coup de peinture, et le premier domino tombe, suivant du second... puis, le troisième ne résiste pas, le quatrième non plus. Tous les dominos tombent. C'est ainsi qu'elle représente l'académie. Chaque élève est un domino. Un jour, quelqu'un décide de provoquer un autre en duel. Victoire ou défaite, l'un cherche toujours à dépasser l'autre. Puis, quelques autres élèves sont mêlés. Bientôt, toute l'académie essaye de se faire un titre, de s'arracher les places du palmarès..
Puis un jour, les dominos ne tombent plus. Quelqu'un s'est égaré, quelqu'un est trop loin. Quelqu'un ne tombe pas.
Leanne ne s'est jamais blessée, Leanne ne s'est jamais brûlée les ailes. Elle ne tente pas elle-même, elle expérimente. Elle ne tombe pas, elle ne s'autorise pas à prendre ce risque – elle laisse les autres tomber... Elle croit être à l'abri, être protégée.
Mais aujourd'hui plus que jamais, elle ne se sent plus en sécurité. Elle met en doute ses réelles capacités. Elle a envie de tomber. Elle a envie d'être la première de la file. Et cette fille à côté d'elle serait la deuxième.

Et soudainement, une onde de confiance semble s'entremêler à la réplique de sa camarade. Ce n'était plus le ton un peu incertain et fragile qu'elle avait, c'était des paroles de conviction... d'auto-persuasion.
Leanne ne savait pas quoi en penser. Il ne lui suffisait pas de quelques minutes pour chasser ses hantises. Il ne lui suffisait pas de laisser son esprit gambader et parler au bon vouloir pour changer toute sa façon d'être. Elle se sentait presque désolée et méprisante envers celle qui lui tenait compagnie, désolée pour cette naïveté innocente. Son cœur avait envie de se moquer de ce comportement juvénile. Et pourtant, elle ne pouvait pas, car elle l'enviait tellement d'être ainsi. Car elle était la dernière à pouvoir parler de comportement juvénile.

« Donne moi la moitié de ta confiance maintenant. »


Quelle sottise.

La jeune fille se leva brusquement de son siège, et fit quelques pas vers la sortie. Elle ne daigna pas accorder un regard à l'autre présente. Elle ne voulait pas montrer son visage, elle ne voulait pas voir celui de cette dernière non plus... Qu'elle oublie donc le spectre qu'elle a rencontré en ce soir de décembre. Qu'elle se réveille le lendemain, forte, et qu'elle oublie ce rêve.
Leanne posa une main sur la poignée de la porte, mais hésita un moment avant de quitter les lieux. Comme si elle attendait quelque chose en retour désormais. Comme si elle n'était pas réellement prête à partir.




4am Rain again
I'm just listening to the sounds
I'm just humming without lyrics
That moist melody
#2EAF7E
DC de Lucresia McQueen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Anya Rutherford
Narcissus

Féminin
Messages : 159
Age : 25

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Nope.

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Jeu 3 Jan 2013 - 18:31

A peine ces mots prononcés, la blonde crut sentir déceler un changement d’atmosphère. Ce n’était déjà plus la connivence de tout à l’heure, ni cet accord tacite. Avait-elle dit des sottises ? A ses yeux, cela n’en semblait pas ; mais qui savait ce qui se passait dans la tête de son interlocutrice ? Personne à part elle. Maudite soit sa trop grande franchise, ce besoin de dire ce qu’elle pensait, sans réfléchir un instant aux conséquences. Enfantine Anya, apprendras-tu à réellement réfléchir avant de parler ? Bien sûr que non. Elle répéterait sans doute encore et toujours les mêmes erreurs. Toujours à blesser les autres, à imposer son point de vue qui lui semblait toujours le meilleur même si ce n’était pas vrai. Jusqu’ au moment où même ses relations ténues finiront par ne plus lui adresser la parole, où elle sera réellement seule – et s’en étonnera en faisant mine de s’en moquer. Ou deviendra plus amère encore, et ses défauts s’accentueront davantage.

Mais pour l’heure, convaincue d’être dans son bon droit, elle fronçait les sourcils dans l’obscurité, cherchant à comprendre ; elle détestait être face à un problème insoluble. Alors qu’elle avait commencé à reconstruire son assurance perdue –même d’une façon qui pouvait apparaître comme contestable-, cette question lui semblait un affront personnel. Se serait-elle encore trompée ?

Et puis…

« Donne-moi la moitié de ta confiance maintenant. »

L’inconnue parlait-elle de confiance en soi ou de confiance en elle ? Elle pariait plus sur la première solution. Son propre problème était réglé, mais pas un mot sur celui de l’autre fille ; Anya, au fond, était peut-être bien plus égoïste qu’elle ne voulait bien le croire.

« Ceci, je ne peux pas te le donner. Mais je peux t’accorder ma confiance. Ou t’aider à gagner ta propre confiance en toi.»

Anya qui faisait dans le social, on croyait rêver. Peut-être parce qu’elle avait désormais une dette envers son interlocutrice, et qu’elle entendait la rembourser. Elle ne savait pas encore comment l’aider à prendre confiance en elle, mais elle essaierait, jusqu’à ce qu’elle trouve. La Narcissus entendit ensuite comme un bruit. Son interlocutrice s’était levée – sans doute dans le but de partir. Son pressentiment de tout à l’heure s’était révélé exact. C’était comme si une coupure, un fossé énorme s’était désormais creusé entre elles.

« Attends. »

Elle se sentit déglutir, un peu hésitante quant à la réaction de l’inconnue. Avant de se lancer, peut-être plus franche qu'elle ne l'avait été depuis le début de cette étrange conversation.

« Merci. J’espère pouvoir te rendre la pareille.»


Voulait-elle dire : merci de m’avoir écoutée, merci d’avoir compris si bien mes peurs, merci d’avoir été là, tout simplement ? Tout cela à la fois, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 652
Age : 24

Âge du personnage : 15 ans
Nombre de Badges : ///

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Mer 9 Jan 2013 - 18:47

Into the stars
tomorrow's way

Le contact sur le bois ciré de la porte semblait bien froid. Leanne avait les doigts glacés. A cette heure-ci, le chauffage n'était plus allumé dans les salles qui étaient peu, voire pas fréquentées, et le planétarium en faisait partie. Hésitante, Leanne ne trouvait nulle part la force de pousser la porte. Elle avait envie de partir, regagner son lit, mais son corps ne répondait plus. Et elle soupirait devant la stupidité de ses actes, elle se sentait bien déplorable en ce soir. Elle avait l'impression d'être une marionnette dont on avait coupé les fils, elle n'était plus guidée, elle ne pouvait plus avancer, elle ne savait plus quoi faire.

« Merci. J’espère pouvoir te rendre la pareille.»

Mais elle sentait une sorte de chaleur dans ces mots, il y avait définitivement quelque chose dans le timbre de la voix de cette inconnue qui la réconfortait. Elle se sentait moins seule, elle avait l'impression qu'il y avait en chaque élève de l'académie une âme perdue et en pleurs, à cause de toute la pression subie par le rythme scolaire. Et elle se disait qu'il n'y avait pas de mal à baisser les bras de temps en temps.
Trop fière pour pouvoir le dire directement à sa camarade, elle lui était cependant très reconnaissante. Cette courte rencontre lui avait enlevé un poids des épaules, et elle se sentait un peu plus libre, un peu plus légère. Elle se sentait enfin prête à s'envoler, mais cette fois non pas vers le ciel, mais vers un objectif bien précis... Se remettre à niveau pour les combats Pokémons, et sérieusement.
Leanne se retourna timidement, pour découvrir enfin les traits du visage de l'autre présence. Un peu admirative devant sa beauté, elle lui adressa un sourire éclair, avant de disparaître derrière la porte. Elle y glissa une note avec son adresse mail, qui sait, c'était peut-être le début d'une amitié... une première pour la jeune fille.




4am Rain again
I'm just listening to the sounds
I'm just humming without lyrics
That moist melody
#2EAF7E
DC de Lucresia McQueen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissus
avatar
Anya Rutherford
Narcissus

Féminin
Messages : 159
Age : 25

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Nope.

MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    Jeu 10 Jan 2013 - 20:01

Anya avait gagné. Presque. Elle avait réussi à retenir son interlocutrice d’un soir pendant quelques minutes. Juste pour s’assurer, comme ça, qu’elle ne partait pas fâchée. Elle s’en serait voulu d’avoir commis un impair. Les personnes à qui elle s’était confiée de la sorte ne faisaient pas légion ; la blonde, après tout, n’aimait pas laisser apparaître ses faiblesses. Alors cela aurait été stupide de la perdre de la sorte. Et visiblement...tout allait bien, puisque l’autre fille –qui avait, semble-t-il, des cheveux bruns et des lunettes- lui sourit. Anya n’eut que le temps de lui offrir un bref sourire. Un peu timide, doux, hésitant, un peu triste aussi.

Quelques minutes après, elle se leva sans hâte, parcourant du regard les fausses planètes. Le planétarium avait retrouvé son calme habituel. Comme si rien ne s’était passé, comme si leur singulière discussion n’avait jamais eu lieu. Et pourtant. Cette discussion, elle en avait eu besoin pour se retrouver, faire la paix avec elle-même. A présent, Anya avait retrouvé une sorte de sérénité d’esprit qu’elle n’avait plus connue depuis longtemps. Oui, maintenant, elle pouvait définitivement dire qu’elle allait bien, se sentait bien : qu’au fond, l’autre fille avait raison de dire que tout allait bien, qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Que craquer de temps en temps sous la pression, ce n’était pas si honteux qu’elle l’avait cru – et que surtout, maintenant, qu’elle n’était plus seule, qu’il y avait quelqu’un qui la comprenait. Une perspective qui lui réchauffait le cœur.

Une fois arrivée devant la porte, elle remarqua un détail intriguant. Un morceau de papier. Anya le décoinça avec mille précautions, ne voulant surtout pas le déchirer ; et profitant d’un rayon de lune, elle put s’apercevoir que quelques mots y étaient inscrits. Une adresse e-mail. Elle était sûre de ne l’avoir pas vu auparavant , c’était donc que sa confidente d’un soir l’y avait placé.

Un nouveau sourire digne d’une sphinge se dessina sur son visage. Et, tenant toujours le précieux papier dans sa main, elle s’enfuit dans la nuit.

[ FIN ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Into the stars — Libre (Terminé)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Into the stars — Libre (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Holly Scarlet - D8 - Population féminine [Libre/terminé]
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Offre terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Campus d'Alcea Rosea :: La grande arche Menthae :: Planetarium-