Partagez | 
 

 ◊ skye fable tanner — « a wild stupid girl appeared ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Préfet - Lychnis
avatar
Skye F. Tanner
Préfet - Lychnis

Féminin
Messages : 351
Age : 19

Âge du personnage : 17

MessageSujet: ◊ skye fable tanner — « a wild stupid girl appeared ! »   Sam 7 Avr 2012 - 11:53


SKYE F. TANNER



    Nom : Tanner.
    Prénom : Skye Fable.
    Date de naissance et Âge : 17 ans ; 22 décembre 1995.
    Région d'origine : Johto.
    Groupe : Lychnis.

    Pokémon 1 :
    Wattouat ; ♂.

    Pokémon 2 :
    Axoloto ; ♂.

PHYSIQUE

Taille : Perchée aux alentours du mètre soixante ; mais bon, cela fait si longtemps qu'elle n'a pas vérifié ce détail ...
Poids : Une bonne cinquantaine de kilos, environ. La Skye sauvage a la faculté de pouvoir manger autant qu'elle veut sans prendre le moindre gramme.
Couleur des yeux : Ses iris sont d'une belle couleur brune, nuancée de tons dorés, ambrés ou cuivrés en fonction de la lumière ambiante.
Couleur des cheveux : Châtains, quoique parsemés de reflets fauves au soleil.
Signe distinctif : Rien de particulier, si ce n'est son port permanent de barrettes colorées sur une des mèches encadrant son visage.



Caractère

Qualités : Douce • Gentille • Honnête • Généreuse • Inoffensive • Polie • Enjouée • Toujours souriante • Elle « apporterait la bonne humeur », d'après certaines personnes • Dynamique • Attentionnée • Optimiste • A un grand cœur • Autodidacte dans beaucoup de domaines • Affectueuse • Expressive • Loyale • Protectrice • Extravertie • Relativement sociale • Incroyablement intelligente lorsque la situation le demande.
Défauts : Gamine • (très) Naïve • Maladroite • « Écervelée » • Impulsive • Gourmande • Distraite • Pleurnicharde • A une très courte mémoire • Immature • Possessive • Lunatique • (très) Flemmarde • Impatiente • Bavarde • Collante • Fonce dans l'tas • Irréfléchie • Tête en l'air • (trop) Curieuse.
Signe distinctif : Elle joue de la guitare depuis quelques années déjà et, malgré son manque flagrant d'expérience dans le domaine, sait très bien manier l'instrument à 6 cordes. Elle est entièrement autodidacte et n'a reçu son peu d'apprentissage qu'à la lecture de magazines spécialisés.


HISTOIRE

« Dans la vie, au début on naît, à la fin on meurt. Entre les deux, il se passe des trucs ... » — BREF.

Des cris. Des pleurs. Des soupirs. Un profond soulagement. Des sanglots. Le boucan infernal d'une violente tempête cognant inlassablement contre les vitres. Et puis ce froid. Cette terrible température glaciale, digne représentante du rude hiver que vivait actuellement la région. Un long instant passa. L'atmosphère se calma et, bientôt, on n'entendait plus que les sanglots réguliers de deux petits êtres nouvellement nés, soigneusement serrés contre la poitrine de leur mère. Morte. L'épuisement et le manque de chaleur avaient emporté avec eux le dernier souffle de la jeune femme, et arraché aux faux-jumeaux la douce génitrice qui venait de les mettre au monde. 22 décembre 1995. Lors de la terrible tempête de neige qui sévit pendant quelques jours à Johto, une jeune éleveuse de la ville meurt en accouchant de ses deux enfants.

Une paire d'heures plus tard, un homme entra dans la petite maison, hantée par un calme profond depuis un long moment déjà. La scène d'horreur qu'il a sous les yeux lui est insupportable : il s'effondre, dévasté par la mort de sa douce amante. Celle qu'il aimait. La mère de ses enfants La vérité se voulait on ne peut plus horrible : l'homme était déjà marié, mais avait vécu avec cette femme une romance passionnée qui avait abouti à neuf mois douloureux pour les deux partis. Oh, il lui avait exposé maintes fois la possibilité de l'avortement, mais sa douce n'avait jamais voulu entendre raison. « Tu aurais dû m'écouter ... » pense-t-il ironiquement, bien que l'heure ne soit pas à la rigolade. Il s'approche de son corps et, malgré les sanglots parcourant ses membres, s'empare délicatement des deux bambins confortablement caler dans les bras de la jeune femme. Il les presse contre lui, leur susurre des paroles rassurantes ; il drape ensuite le corps sans vie de l'éleveuse et sort de la baraque, silencieux.

De retour à la maison familiale, l'homme est noyé par un flot incessant d'insultes de la part de son épouse. Elle se sent salie, trompée, humiliée ; les paroles qu'elle déballe dépassent les frontières protectrices du foyer. On apprend la duperie, on se prend pour pitié pour cette pauvre femme. Ça crie, ça pleure, et tout cela dans un joyeux capharnaüm qui se finalisa par un commun accord entre le couple : « Ils ne doivent pas savoir. » Plus tard vint la lourde étape du choix des prénoms : on nomma le garçon Ethan et la fille Skye ; inutile de préciser que l'épouse Tanner n'avait nullement participé à cette étape.

Et les années passèrent, lentement, sûrement. Ethan et Skye grandirent dans l'ignorance la plus totale quant aux conditions de leur naissance ; mais les enfants ne pouvaient faire abstraction des murmures pesant qui s'élevaient à chacune de leurs sorties en ville. Le doute plane dans l'esprit des jumeaux, mais ils font magnifiquement abstraction de toutes ces lourdes questions dont ils souhaiteraient tant connaître les réponses : les rumeurs ne les atteignent pas, et ils se plongent peu à peu dans le monde féérique des Pokémon. Cette passion commune les détend, les rapproche, les calme ; ils trouvent là le doux réconfort dont ils avaient tant besoin.

Skye se vit offrir un caractère timide et introverti, qui la priva pendant de longues années de tout contact avec les autres. Néanmoins, elle ne souffrit pas de ce manque d'entourage : elle avait son frère, sa moitié, son cher jumeau. Lui était casse-cou, social, souriant, tandis qu'Elle était une petite fille discrète et faible qui n'osait s'approcher trop près des étrangers.

L'atmosphère à l'intérieur du foyer familial est pesante, infernale. L'épouse Tanner ne peut balayer d'un coup de manche le coup de traître de son mari : sa terrible vengeance se veut avant tout destinée aux charmants bambins. Cela peut vous paraître cruel, mais une femme trompée perd facilement la raison : ses coups bas sont nombreux et réguliers, et personne ne peut l'empêcher de mener à bien sa petite vengeance. Ethan et Skye grandirent sans la moindre affection — si ce n'était celle qu'ils éprouvent mutuellement l'un pour l'autre — : leur père, rongé par la culpabilité, fut incapable de leur offrir l'amour dont ils auraient tant eu besoin.

Mais, malgré ses incroyables efforts pour effacer la perfide tromperie de son bien-aimé, l'épouse craqua. Une nuit, alors que son époux était de sortie d'affaires, elle décida de mettre un terme à son existence. Crûment, simplement. Les jumeaux, alors âgés de dix ans, furent les témoins d'honneur de ce beau massacre : Ethan se "sacrifia" au profit de sa sœur et lui masqua la scène ; mais la gamine ne rata rien du spectacle sonore. Dire qu'elle ne se souvient pas du cri perçant de sa matrone, du bruit métallique du poignard retombant sur le sol et du choc d'un corps inerte contre ce même sol serait un mensonge. Ils restèrent ainsi pendant de longues heures, serrés l'un contre l'autre, asphyxiés par l'odeur insoutenable du sang frais. Skye fut hantée par ce souvenir pendant des mois entiers ; elle passa des nuits entières lovée dans ses draps, les yeux grands ouverts, à se remémorer cet instant fatidique. Et puis, comme pour la libérer de ses souffrances, elle commença à oublier. Lentement, certes, mais elle oublia.

Leur père ne se remit jamais de cet évènement. Il s'enferma dans une bulle de dénie et, se voyant incapable de s'occuper de ses deux enfants, il les confia à leur grand-mère maternelle, habitant Doublonville. Cette dernière fut on ne peut plus ravie de s'occuper de ces deux petits-enfants ; ces derniers purent ainsi commencer à vivre une vie normale, loin des préjugés et des rumeurs. Dans leur ville natale, on raconta plus tard que leur père les avait envoyés en orphelinat, et ils ne reçurent plus de nouvelles de sa part.

Ils apprirent, vers l'âge de treize ans, l'étonnante vérité sur leur naissance. Étonnante ? Pas vraiment. Ils mentiraient s'ils disaient qu'ils ne se doutaient pas de toute cette histoire. A partir de ce jour, ils décidèrent de ne plus aborder ce sujet tabou, et commencèrent à s'ouvrir un peu plus au monde extérieur. Skye devint plus extravertie, et se trouva même une nouvelle passion : la guitare. Les résultats scolaires des deux enfants grimpèrent en flèche et ils purent alors vivre l'enfance qui leur avait tant fait défaut.

Un an plus tard, ils reçurent chacun un Pokémon : Ethan obtint un Héricendre, Pokémon qu'il souhaitait acquérir depuis très longtemps ; Skye, quant à elle, eut le droit à un Wattouat un peu bêta. Ce dernier, à l'étonnement général, décida de son propre chef d'adopter le prénom du jumeau de sa maîtresse, à force d'entendre cette dernière l'appeler sans cesse. La situation pouvait paraître comique, mais le mouton ne semblait guère vouloir changer de patronyme. C'est ainsi que la petite maison se vit peupler de deux Ethan, au plus grand damne du premier du nom.

Et un jour, ce petit quotidien tranquille bascula. Le garçon, en vue de ses excellents résultats scolaires, se vit envoyer à Alcea Rosea, une école d'élites réservée aux meilleurs élèves. C'est un choc pour Skye, qui se voyait pourvue d'une certaine dépendance à l'égard de son frère. Elle ne peut supporter la séparation, et se fixe alors un but bien précis : rejoindre son jumeau, et cela coûte que coûte. Elle met les bouchées doubles dans ses études, obtient de brillants résultats à l'école et triomphe haut la main au test d'entrée de l'école.

Ne restait plus qu'à retrouver son frère dans cette énorme académie ...



Qui se cache derrière ce dresseur ?

Pseudo : Caramelle. ~
Âge : 14 ans.
Comment avez-vous découvert ce forum ? : Ethan m'a gentiment forcée proposée de m'inscrire pour jouer sa sœur. Et j'ai dit oui. :B
Qu'en pensez-vous/Avez-vous déjà des suggestions ? : Rien que me vienne à l'esprit.
Code : [code bon par Nia. Je ne sais pas combien de fois tu as copier-coller ta fiche, mais c'est au moins la troisième fois que je valide ce code. Halleluja. 8D]



Dernière édition par Skye F. Tanner le Dim 8 Avr 2012 - 17:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfet - Lychnis
avatar
Skye F. Tanner
Préfet - Lychnis

Féminin
Messages : 351
Age : 19

Âge du personnage : 17

MessageSujet: Re: ◊ skye fable tanner — « a wild stupid girl appeared ! »   Dim 8 Avr 2012 - 12:43

    Désolée du double post, mais c'est juste pour prévenir que ma fiche est terminée. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 540
Age : 20

Âge du personnage : 17 ans
Nombre de Badges : Zero

MessageSujet: Re: ◊ skye fable tanner — « a wild stupid girl appeared ! »   Dim 8 Avr 2012 - 17:18

BIEEEEEEEEEEENVENUE ! (Capslock, pour changer. 8D)

Et bien, et bien... Moi, j'adore ta fiche. Elle est très bien écrite, Skye est toute mignonne ! (Yuiiiii ! J'adore K-ON!!) Enfin, c'est très fluide, tout est là, et tes descriptions sont très jolies.
Et puis. Ethan et Skye. Trop adorable. Krrkrrkrr. ♥
Pour ton deuxième pokémon, je te file un Axoloto. En ce qui concerne ton groupe, pour son côté un peu tête en l'air et dynamique, Skye est chez les Lychnis.

Bref, all right. N'oublie pas de réserver ton avatar, de créer ta fiche de liens, et bon RP sur Alcea Rosea !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ◊ skye fable tanner — « a wild stupid girl appeared ! »   

Revenir en haut Aller en bas
 

◊ skye fable tanner — « a wild stupid girl appeared ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La seconde et courte vie de Bree Tanner
» L'oisillon et l'épervier (Fable 1)
» Handpresso® wild - des avis ?
» Into the wild (Jon Krakauer)
» LE MOINEAU ET LA COCCINELLE (fable)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Commencer une nouvelle partie :: Présentations :: Anciennes fiches-