AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Menthae
avatar
Axelle Loyd
Menthae

Féminin
Messages : 52
Age : 26

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : 0

MessageSujet: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Sam 5 Jan 2013 - 14:51



Un sourire dans la mauvaise humeur?

Comment dire ? Comment vous expliquer sa mauvaise humeur du moment ? Elle en avait marre, marre d’avoir du mal à entendre, marre d’être plus ou moins sourde, de ne pas pouvoir écouter de musique, de devoir se concentrer continuellement, tout le temps, pour pouvoir entendre correctement et éviter de faire répéter…
Sauf qu’aujourd’hui, ça n’avait pas marché, aujourd’hui, elle avait mal compris ce qu’avait dit son professeur et quand il lui a demandé de faire correction, ou du moins de donner sa réponse, elle était à côté de la plaque, et c’est peu de le dire, totalement à côté…

Axelle s’était trouvée ridicule, elle avait rougit, piquant un fard dire d’une des plus belles pivoines, rouge comme une tomate alors que son professeur lui expliquait qu’il ne lui avait pas demandé ça, qu’elle n’avait pas compris… Ce n’est pas qu’elle n’avait pas compris, c’est qu’elle n’avait pas entendu, mais allez faire comprendre ça quand on oublie de temps à autre, que vous avez l’audition qui baisse…
Comment fera –t-elle le reste de sa vie, quand elle n’entendra plus rien, que son monde ne sera plus que silence…
Ses frères sont réconfortants, optimistes, Axelle, elle, est désabusée, elle ne pense plus pouvoir entendre comme les autres, elle ne pense plus pouvoir garder l’audition qu’elle a en ce moment...

Bref, dans tout ceci, elle était de mauvaise humeur, elle n’avait pas envie de sourire, pas envie d’être agréable, elle ne voulait qu’une chose, qu’on la laisse dans son orgueil mal placé, qu’on lui fiche une paix certaine.
Ça, il ne faut pas rêver malheureusement.

La fin des cours sonnant, elle sort sans se retourner, sans jeter un coup d’œil à son professeur, elle avait les yeux qui lui brulait, elle qui n’aime pas sa situation, qui n’aime pas être aidé et ne pas arriver à faire d’elle-même. Orgueilleuse. Refusant l’aide.
Traversant les couloirs en évitant que s’arrêter pour une raison X ou Y, elle entre dans l’arche Menthae, l’endroit où se trouve son dortoir, sa chambre. Pourtant elle ne s’y rend pas, elle a besoin de souffler, de ne plus pensé.

Soupirant intérieurement, elle entre dans le planétarium, vide, et s’assoit sur un fauteuil pour commencer à regarder ce ciel artificiel. Elle attrape une Pokeball, fait sortir son Nidoran et sourit quand il se blottit sur ses genoux… Peut-être qu’elle avait besoin de ça, d’un moment de calme sans personne pour lui rappeler son problème de surdité, sans personne pour l’embêter. Si il y a bien une chose qu'elle n'aime pas quand elle n'est pas de bonne humeur, c'est bien la race humaine
Enfin presque personne…
© - Neïte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Sam 5 Jan 2013 - 18:16



WRITTEN IN THE STARS, A MILLION MILES AWAY, A MESSAGE TO THE MAIN ...
Une journée de cours plutôt banale qu’elle avait vécue aujourd’hui, et, lassée, elle était sortie de cours, son sac en bandoulière sur l’épaule, cognant contre sa cuisse au rythme de ses pas, ses nombreuses peluches et autres clochettes décoratives cliquetant en fanfare le long des couloirs. C’était le genre de fille très enthousiaste, que l’on ne pouvait mettre dans une case. Vous savez, il existe, dans toute société, des « genres » de personnes. Les extravagantes, les drôles, les timides, les grossières … Eh bien, Chlorophyllia ne faisait partie d’aucune de ces catégories. Elle était un peu tout à la fois, mais tellement complexe qu’on avait du mal à lui coller une étiquette. Ainsi, se dirigeant vers les dortoirs, traînant des pieds, elle se faisait suivre à la cheville par son Dynavolt, fraîchement libéré de sa Pokéball. Le problème avec ce Pokémon, c’est qu’il était plutôt nerveux et grognait à la moindre personne passant trop près (pour lui, donc à moins d’un mètre) de sa dresseuse. Sifflant mélodieusement, la jeune femme essaya de le calmer, sans grand succès. Arrivant devant la porte du planétarium, elle sourit. Peut-être qu’une pièce ainsi aiderai son ami à pattes à se détendre. Elle la poussa du bout des doigts, discrètement, vérifiant s’il y avait quelqu’un à l’intérieur. Personne. S’installant sur un siège, elle tapota celui d’à-côté pour que Disjonctus s’y installe, toujours aussi tendu et nerveux.

Relaxée, elle soupira longuement et, le sourire aux lèvres, leva les yeux vers les étoiles artificielles. Dans ses yeux se reflétaient la brillance de ses astres de lumière, et son Pokémon l’imita, semblant se décontracter. Pendant de longues minutes, elle caressa lentement la partie longue de la tête de son compagnon, et se dernier ferma les paupières. Ou du moins, jusqu’à ce que quelqu’un entre dans la pièce, provoquant chez l’animal un sursaut qui donna un coup d’électricité sur les doigts de Chlorophyllia. Elle retira brusquement sa main, dans un « Aïe ! » discret, murmuré, et se baissa pour se cacher entre les fauteuils. Il grogna en suivant la personne des yeux, tout comme sa dresseuse, mais elle ne voyait rien, ne distinguait pas grand-chose si ce n’est une vague silhouette. Entendant le bruit caractéristique d’une Pokéball, elle en profita pour, entre deux fauteuils, jeter un œil à la scène. Le halo rouge de la libération du Pokémon éclaira brièvement le visage de l’intrus, qui s’avéra être une intruse. Souriant, elle la reconnut. Ça n’était rien d’autre qu’Axelle, une … bonne amie d’elle ? Chlorophyllia n’était pas sûre. La rouquine n’était pas très explicite quand il s’agissait de montrer ses sentiments, ne serait-ce qu’amicaux. Pourtant la jeune femme était persuadée que son amie la portait dans son cœur, malgré tout.

Et puis, c’était une belle fille. Il fallait avouer qu’elle ne laissait pas la plus jeune indifférente. Cette dernière avait toujours eu une attirance certaine pour les femmes plus âgées –pas trop, non plus, même s’il y avait des professeures canon – mais jamais une demoiselle de son âge n’avait provoqué cette légère vague de chaleur en elle. A quatre pattes, elle longea le couloir et arriva dans l’allée principale, puis se glissa telle un Persian en chasse dans la rangée de fauteuils juste derrière celle d’Axelle. Arrivant dans son dos, elle se redressa et se pencha légèrement pour poser ses mains sur ses yeux. N’oubliant pas que son amie avait des problèmes d’audition, elle n’osa murmurer et se pencha doucement vers son oreille pour lui glisser d’une voix douce et mélodieuse, un

▬ C’est qui … ?

Avec le sourire aux lèvres, tandis que le Dynavolt jappait derrière elle, la queue frétillante, visiblement amusé par la situation. Elle aurait voulu descendre doucement ses mains pour entourer ses épaules et la câliner, mais elle n’osa rien, et était déjà suffisamment stressée de sa réaction pour oser plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Menthae
avatar
Axelle Loyd
Menthae

Féminin
Messages : 52
Age : 26

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : 0

MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Dim 6 Jan 2013 - 16:50



Un sourire dans la mauvaise humeur?

Elle se sentait bien là, le calme d’un ciel irréel et des câlins de la part d’un Pokémon qui ne l’est pas normalement. Non, franchement, vous avez déjà vu un Nidoran câlin ? Normalement ça ne l’est pas, Ça se protège en empoisonnant, mais ce n’est pas câlin.
Cependant, il a une très bonne audition c’est pour ça que les parents d’Axelle lui ont offert un œuf de Nidoran, elle qui n’entendait pas comme elle le voudrait à une aide pour entendre, avec un Pokémon à l’ouïe fine. Rien de plus, rien de moins, cependant… Son Nidoran ne sait pas parler et ça c’est bien dommage, ce serait tellement plus simple… Il parlerait à sa place ou lui dirait des choses simples comme ‘’Axelle, on te parle‘’, répondre à sa place serait pas mal aussi, mais ça… Il ne faut pas rêver.

Enfin, elle était là, caressant les oreilles de la bêbête violette avec une certaine douceur, non, une grande douceur.
Ca la détendait, ça lui faisait du bien, elle oubliait simplement ce moment. Jusqu’au moment où il a commencé à remuer sous ses genoux. Un regard, elle ne comprend pas, c’est comme si il avait voulu la prévenir de quelque chose ou de quelqu’un, ou un truc dans le genre… Cependant, elle n’a pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit qu’on couvre ses yeux et qu’on lui glisse un ‘’Qui c’est ?‘’ d’une voix douce et chaude…

Elle sursaute sur son siège et se tourne en s’écartant, les joues rouges… Elle n’a pas entendu cette personne. Elle ne l’a pas entendu venir, elle n’a pas compris son Nidoran qui la prévenait surement des bruits, quelle idiote. Fronçant les sourcils alors que son cœur faisait des bons dans sa poitrine elle dit de façon froide, fermé et presque agressive.

- Non, mais ça va pas !

Elle s’en voulait d’un coup… Comment dire ? Elle était de mauvaise humeur, alors lui faire peur comme ça, elle n’était pas sûr d’aimer ça, surtout si on ne fait pas de bruit !
Soupirant elle ferma légèrement les yeux, laissant la pénombre et la lumière des constellations éclairer de temps à autre le visage de Chlorophillya, la demoiselle qu’elle avait cru entendre… Mais son audition étant biaisé, elle n’en était pas vraiment sur.

- On fait pas peur comme ça Chlrophillya, qu’est-ce que tu veux ?

Et oui… Il faut donner a Axelle des cours de langue et des cours de chaleur, et peut être l’emmener chez un psy’ pour qu’elle calme son orgueil mal placé
© - Neïte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Ven 11 Jan 2013 - 21:11



WRITTEN IN THE STARS, A MILLION MILES AWAY, A MESSAGE TO THE MAIN ...
Même si elle ne s’attendait pas à une réaction très positive de la part, d’Axelle, Chlorophyllia fut étonnée de la froideur et la rapidité de la réaction de son amie, comme si elle allait bondir sur elle, les griffes sorties comme un Mangriff qui aurait vu un Seviper. Toute rouge, elle lui sortit une réplique qui glaça le sang de la jeune fille aux cheveux verts, si bien que Disjonctus sortit les crocs, l’ambiance devenant électrique. Les yeux écarquillés, le corps crispé et tendu, une montée d’adrénaline secouant ses entrailles, Chloro’ ne put que grimacer et faire une mine inquiète avant de se détendre et de soupirer légèrement, croisant les bras, l’air légèrement vexée. Axelle, elle, ferma doucement les yeux, et les petites lumières des étoiles virtuelles vinrent se refléter dans sa chevelure rousse telle des joyaux ornant ses cheveux. Soudain, Chlorophyllia retrouva le sourire et s’assit derrière sa camarade, le menton posé par-dessus ses bras, accoudée au siège de sa voisine d’en-face. Cette dernière lui posa une question qui la troubla, si bien qu’elle mit quelques minutes avant de répondre. Connaissant l’état de l’audition de son amie, elle parla quelque peu fort, mais sans crier non plus.

▬ Eh bien … je t’ai vue, là, alors j’ai décidé de te faire une petite blague. Mais je n’aurais visiblement pas dû, désolée …

Elle approcha doucement une main du visage aux traits fin de son amie et lui caressa la joue du dos de ses doigts, comme pour la rassurer, même si elle savait que la rouquine n’aimait pas ça, elle se devait de l’aider comme elle pouvait, si bien que, très tactile, Chlorophyllia ne pouvait s’empêcher de toucher ses amis – en toute amitié, bien sûr. Mais elle en jouait car la jeune femme lui plaisait. Elle était plus âgée, certes, et possédait un caractère de cochon, mais elle lui plaisait. Affichant un sourire tendre mêlé de compassion, elle la regardait, tandis que son Dynavolt, assis sur le siège voisin, roulait des yeux face à la niaiserie de la scène.

▬ Ça n’a pas l’air d’aller, tu veux en parler … ?

Elle stoppa ses caresses et plaça une des mèches rousses d’Axelle derrière son oreille, son sourire s’élargissant davantage. Comment ne pas être charmée ? Sa collègue était tout sauf laide.
Revenir en haut Aller en bas
Menthae
avatar
Axelle Loyd
Menthae

Féminin
Messages : 52
Age : 26

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : 0

MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Sam 19 Jan 2013 - 10:35




Si on pouvait comparer Axelle à quelque chose serait un Mangriff, un Miaouss, un Chaglam, si elle pouvait feuler et griffer, elle le ferait, mais Chlorophyllia, aussi mignonne et adorable, n’échappait pas à la règle, on n’embête pas Axelle sans en payer le prix. Elle n’aime pas être surprise, elle est comme ça, ça peut paraitre bizarre, mais Axelle est ainsi et au final, personne ne s’en plein. Enfin presque personne. Ses frère s’en plaigne, mais ils adorent embêter leur petite sœur, donc… Est-ce que ça compte réellement au final ?

Enfin, elle n’avait pas à être méchante avec elle, non, elle ne devait pas l’être, comment dire ? La demoiselle n’est vraiment pas méchante, et elle n’a pas mérité le grognement de la rousse, non, elle ne doit pas. Elle est déjà assez… Elle-même comme ça, il vaudrait mieux ne pas se mettre sa cadette sur le dos, non ?
Puis elle est gentille, un peu trop souriant, certes, mais gentille, chacun est comme il est et ça, on ne le changera jamais.

Elle s’excuse et Axelle la regarde un peu surprise, certes, elle avait mal réagit, mais pas de là à ce qu’elle s’excuse, elle ne voulait pas qu’elle se sente coupable, la celle coupable ici, c’est la rousse et personne d’autre.

Axelle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit, que la demoiselle posait une main sur sa joue, la faisant rougir. Elle n’est pas habituer au contacte, elle ne sait pas vraiment comme réagir et laisse la demoiselle aux cheveux vert, faire sans trop rien lui dire. La rouquine n’est pas du genre tactile, bien qu’elle n’ait jamais vraiment eu de contact, ça la déroute, elle est perdue et quand Chlrophyllia lui pose la question fatidique, elle ne peut que lui poser un regard perplexe sur la bêtise sujette de sa mauvaise humeur. Doit-elle le lui dire au final…

- Je… C’est pas intéressant.

A vrais dire, elle avait honte d’elle-même, honte de cette journée et de son handicap qui la retient grandement, elle aurait mieux fait de rester à Céladopole, ou d’être totalement sourde, qui sait, peut-être que là, elle aurait été plus ou moins tranquille, elle n’aurait pas eu cette honte au fond de la gorge. Cet orgueil qui l’a poussé à avoir trop de fierté pour accepter une quelconque aide… Et a avoir honte de son ridicule.

Levant le tête vers le ciel artificielle, elle s’installe un peu mieux, posant ses jambe sur le siège d’à côté, aucun sourire, aucune chaleur dans son regard claire…
Puis elle soupire, autant se confier un peu non ? Chlo’ est douce et tendre, elle pourrait peut-être apaiser sa journée…

- J’ai passé une mauvaise journée, mon audition ma encore jouer un… tss, une blague. Et toi ? Que fais-tu ici ?

Jour à marquer d’une pierre blanche, peut-être qu’Axelle avait juste besoin de quelqu’un à qui parler…
© - Neïte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Sam 19 Jan 2013 - 14:41



WRITTEN IN THE STARS, A MILLION MILES AWAY, A MESSAGE TO THE MAIN ...
Chlorophyllia ne connaissait pas Axelle depuis longtemps, il est vrai qu’elle avait deux ans de plus qu’elle et que la demoiselle, bien que sociale, ne trainait pas trop avec des élèves plus âgés qu’elle. Mais avec la rousse, c’était différent, elle se sentait bien et n’avait jamais eu de malaise à discuter ou plaisanter avec. C’était comme une grande sœur, bien que l’attirance physique fût plutôt présente, la plus jeune essayant tant bien que mal de la cacher aux yeux de son aînée. Donc elle la fuyait, essayant de l’esquiver dans les couloirs de peur de devoir lui parler. Ce n’était pas très gentil, mais c’était nécessaire pour ne pas que ça dérape. Simplement intéressée et non pas amoureuse, Chloro’ ressentait quand même une frustration lorsqu’elle était loin d’Axelle. Se demandant ce qu’elle faisait, si elle pensait à elle. Elles étaient totalement différentes, et pourtant …

Voyant que son amie était surprise, la jeune fille aux cheveux verts lui sourit, comme pour la rassurer et lui dire par ce rictus que tout allait bien. Axelle rougit même au contact, si bien que Chlorophyllia se sentit obligée de ranger sa main et d’éviter les caresses. Elle avait omis ce léger détail : la rouquine n’appréciait vraiment pas les câlins, bisous et autres niaiseries infantiles. Et déteste aussi admettre certaines choses, vu la perplexité dans laquelle elle fut plongée lorsque son amie lui posa la question sur la cause de sa mauvaise humeur. Comme à son habitude, Axelle répondit quelque chose de plutôt décevant, qui fit pousser un soupir à Chlorophyllia, celle-ci se rasseyant dans son siège.

Elle vit sa camarade lever la tête vers le plafond, et s’allonger sur le siège d’à côté. Se relevant, la jeune dresseuse bondit par-dessus les sièges, non loin, pour arriver sur la même rangée que son amie. La rousse n’avait vraiment pas l’air bien. Assise à côté d’elle, Chlo-Chlo l’invita de poser sa tête sur ses genoux, et, s’attendant à ce qu’elle refuse, lui souleva doucement la nuque pour la lui poser, installant sa veste entre ses cheveux et ses cuisses pour moins … d’ambiguïté ? Chlorophyllia dégagea les quelques mèches de cheveux cuivrées qui gênaient le visage d’Axelle et la regarda, l’écouta raconter ses mésaventures, le regard plein de tendresse et de compassion, un sourire niais au visage.

▬ Je comprends oui. Mais tu sais, pour ça, je pense que tu devrais avoir quelqu’un qui soit … tous les jours à tes côtés, et qui t’aide à t’adapter à ton handicap. Tu dois vivre avec, Axelle, tu n’as pas le choix. Alors si tu veux je, euh – elle rougit soudain, prise d’une certaine gêne à lui demander cela – je peux rester avec toi le temps que ça aille mieux, tu vois ? Ca ne me dérange pas, et puis tu sais … au moins je serais avec toi.

Elle soupira longuement, la gorge nouée, le ventre en panique les mains légèrement moites. Pourquoi diable avait-elle proposé ça alors qu’elle voulait être le plus loin possible d’elle afin de ne pas se rapprocher davantage ? Elan de gentillesse ou simple bêtise, elle l’ignorait. Ce qui était sûr en tous les cas, c’est qu’elle appréciait être avec son amie, même si elle le niait, même si elle ne l’admettait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Menthae
avatar
Axelle Loyd
Menthae

Féminin
Messages : 52
Age : 26

Âge du personnage : 18 ans
Nombre de Badges : 0

MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   Lun 21 Jan 2013 - 17:57




Que dire sur l’état d’Axelle en ce moment même ? Tristesse ? Colère ? Déprime ? Elle n’était pas vraiment sur de ses propres sentiments, mais elle avait un poids sur le ventre. Encore plus quand la demoiselle retira sa main.
Etait-elle si sauvage, féline, pour qu’on n’ose pas la toucher, qu’on la laisse de côté ainsi dans sa colère, à ruminer quelque chose d’incompréhensible, même pour elle-même ? Elle ne dirait jamais qu’elle aime la compagnie des gens, les caresses comme celle qu’elle lui a faite, elle a trop d’orgueil et de fierté pour dire quoi que ce soit là-dessus.

Elle c’était alors allongée, ne cherchant plus vraiment à savoir ou à bien paraitre, elle n’allait pas bien et tout ceci, tout le monde, enfin presque, ne devait le voir. Pourquoi on ne l’écoutait pas ? C’était elle la malentendante dans l’histoire pas ses prof, pourquoi hein ? Pourquoi. Elle broyait du noir sous ce beau ciel étoilé.
Dans la pénombre, son visage fermé, ses yeux tristes, personne ne les verrait jamais. Sauf Rise, lui était là, contre son ventre, couché comme une présence pour la rassurer.
Ses frères viendraient certainement à l’apprendre aussi, peut être viendrait-ils lui dire quelque chose, la rassurer, quand à ses parents… Surement, elle ne savait pas encore.

Axelle allongée, elle put sentir les mouvements de son amie. Elle la sentit s’assoir à ses côtés, douce et tendre. Elles sont tellement différente et pourtant…
Au fond, c’est peut être ça que les rapproche, l’une de l’autre, cette douce différence.
Elle vint à lui soulever la nuque posant sa tête sur ses genoux, ou tout de moins sur sa veste et s veste sur ses genoux. Axelle, elle, se sentait bien ici, dans cette position, dans cet endroit sombre et peu fréquenté.
Elle écoutait sagement la Menthae lui dire la vérité, des choses qu’elle connaissait déjà.

- Je pensais arriver comme tout le monde, pas avoir besoin… d’aide…

Elle n’était pas bête, elle savait parfaitement que son handicap ne lui permettait clairement pas d’être comme les autres… Pourtant, par orgueil, par fierté, elle n’avait jamais demandé d’aide à personne, que ce soit ses parents, ses frères, ses amis, jamais, et ses résultat n’était pas mauvais, loin de là…

Axelle est finalement plus douce, peut-être moins froide, elle n’est que façade, en réalité ce n’est pas quelqu’un de très froid, de méchant et distant, elle n’est pas ainsi, elle n’est pas comme ça, c’est ce que l’on pense d’elle, la douce mascarade dans laquelle les gens sont plongés.

Cherchant finalement quoi faire, elle vint à se tourner, posant l’arrière du crâne sur les genoux de la demoiselle à l’odeur de chlorophylle. La rouquine tendit doucement la main pour caresser sa joue du bout des doigts. Sans arrière-pensée, avec sincérité.

- Merci Chlorophyllia.

Elle lui fit même un sourire, un vrai de vrai ! Peut-être qu’au fond, elle avait besoin de cette proximité douce, de cette vérité vraie. Rien de faux dans tout ceci, elle avait besoin d’être écouté, entendu et qu’on lui dise la vérité, simplement.
Elle ne sut pas quoi dire de plus… Elle rougit à nouveau, se trouvant stupide d’un coup… Et finit pas fermer légèrement les yeux pour les rouvrir.

- Je… Désolé, je ne veux pas t’embêter… Mais et toi ? Tu fais quoi ici ?

Si les relations humaines étaient une matière, Axelle aurait zéro pointé…
© - Neïte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un sourire dans la mauvaise humeur ? [Pv : Chlorophyllia Stan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrêter de fumer
» Le monde d'Arkashile (chapitre 3)
» Quand on prend parce que l'autre a mal
» Un Éboueur qui pete les plombs
» Pic fic N°15 CSI NY -Mac Taylor/Don Flack JR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcea Rosea ♣ :: Campus d'Alcea Rosea :: La grande arche Menthae :: Planetarium-